Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book
Search
or search all of Norway
Skurdalen_Geilo Skurdalen_Geilo
Credits
Skurdalen_Geilo.
Photo: Emile Holba / emileholba.co.uk
Campaign
Partner

Entrez dans l'eau et vous serez récompensés

Si vous êtes en quête de calme et de tranquillité, explorer les innombrables lacs et rivières de Norvège avec une canne à pêche n'est pas la pire des occupations. Vous pourrez le plus souvent y goûter à la solitude.

Il y a dans toute la Norvège de bons coins de pêche en eau douce, aux paysages différents et avec des niveaux de difficulté variés. Et pour un prix généralement modique. La pêche au saumon constitue un chapitre à part (voir ci-dessous). La truite de mer a une large aire de distribution. Parmi les autres espèces pêchées en eau douce figurent, entre autres, l'ombre, le corégone et l'omble chevalier.

L'écologie des lacs norvégiens aux eaux froides convient également au brochet et à la perche, qui permettent aux pêcheurs à la ligne équipés de leurres ou de matériel de pêche à la mouche de s'adonner à un sport excitant.

Les meilleures périodes de pêche varient d'une région à l'autre et dépendent à la fois de la latitude et de l'altitude, mais pour la plupart des espèces, la pêche commence généralement en mai.

Septembre, et même octobre, avant que les lacs de montagne ne soient pris en glace, sont particulièrement propices à la pêche à l'ombre.

Quelle prise !

Les régions les plus réputées pour la pêche en eau douce comprennent la vallée Hemsedal, où la rivière Hemsila et ses affluents sont considérés comme quelques-uns des meilleurs lieux de pêche pour la truite. Le cours supérieur de la Glomma a aussi une bonne réputation. C'est là que Hans van Klinken a créé la mouche Klinkhammer, que tous les amateurs de pêche à la mouche connaissent bien.

À 90 kilomètres seulement au nord d'Oslo, dans l'arrière-pays, s'étend la région de pêche autour de Gjøvik. Des lacs, des rivières et des cours d'eau de toutes tailles y offrent de nombreuses possibilités d'attraper une multitude d'espèces de poisson.

Dans la Norvège du Centre, la région du Trøndelag abrite des milliers de lacs, de rivières et de cours d'eau et, grâce à ses sept parcs nationaux, elle offre des possibilités infinies de pêcher la truite et l'omble chevalier dans un relief de montagne accidenté, ou bien l'ombre et le brochet dans des vallées boisées.

La Norvège du Nord est sans doute surtout connue pour son cabillaud, mais ses nombreux lacs et rivières offrent de riches perspectives aux pêcheurs d'eau douce. La truite, l'omble chevalier, le brochet et la perche y sont fréquents, et le soleil de minuit et les nombreux sites en pleine nature sauvage font de la Norvège du Nord une région très spéciale pour les pêcheurs à la ligne.

Les forêts facilement accessibles qui entourent Oslo rendent la capitale norvégienne unique. Vous pouvez prendre un tramway en centre-ville et vous retrouver en 20 minutes environ dans les espaces sauvages de la forêt Oslomarka. Les forêts à la périphérie d'Oslo abritent quelque 500 lacs, petits et grands. On peut souvent y faire une bonne pêche et plusieurs gîtes permettent d'y passer une nuit ou davantage.

Si ces destinations constituent de bons points de départ, il en existe des milliers d'autres à travers la Norvège, en particulier dans les contrées plus reculées, qui demeurent largement inconnues des pêcheurs de passage et peut-être même des pêcheurs du coin.

Découvrez la rivière et la pêche au saumon avec l'acteur britannique David Spinx

Pêcher le saumon en Norvège

Depuis que des pêcheurs à la ligne de la haute société britannique ont découvert les rivières norvégiennes au milieu du 19e siècle, des milliers de pêcheurs étrangers viennent chaque année y pêcher le saumon.

Cette pêche est également très appréciée des Norvégiens, puisque des dizaines de milliers d'entre eux la pratiquent tous les ans. Les nombreuses rivières à saumon de Norvège en font l'aire de frai la plus vaste au monde pour le saumon atlantique.

Traditionnellement, le saumon sauvage qui était pêché constituait une source d'alimentation importante. Mais aujourd'hui, l'espèce est surtout convoitée par les amateurs de pêche sportive. En raison d'un lent déclin des stocks ces dernières décennies, des limites de prises quotidiennes et saisonnières strictes ont été instaurées et de plus en plus de pêcheurs à la ligne remettent à l'eau leurs captures.

La saison de la pêche au saumon est courte, mais excitante. Elle dure de début juin à fin septembre. Le saumon atlantique migre entre l'eau douce et l'eau de mer. Il passe ses premières années en eau douce avant de migrer vers l'eau de mer, où il passe 1 à 3 hivers avant de retourner en eau douce pour frayer. La pêche a lieu pendant la migration de frai.

La connaissance du coin étant primordiale pour la pêche au saumon, nous recommandons l'utilisation d'un bon guide. Il existe des opportunités pour tous, depuis le puriste qui souhaite utiliser de petites mouches sur une ligne flottante au pêcheur adeptes du harling avec un leurre Rapala.

Avec un permis de pêche

Les permis de pêche en eau douce, dans les rivières, lacs et cours d'eau, sont délivrés par les propriétaires terriens locaux et les associations de pêche. Ils se limitent à une zone précise et à une période spécifique et ne sont généralement pas chers. Ils s'achètent en ligne (www.inatur.no ou www.fefo.no pour le Finnmark), dans les boutiques de sport locales, les commerces locaux et de nombreux campings. Des guides de pêche à la ligne peuvent aussi souvent procurer ou délivrer ces permis.

En plus de ces permis, toute personne âgée de plus de 16 ans qui souhaite pêcher le saumon, la truite de mer ou l'omble chevalier doit acquitter un droit de pêche. La démarche peut être faite en ligne sur miljodirektoratet.no ou dans les bureaux de poste en Norvège. Le droit de pêche est annuel, valable du 1er janvier au 31 décembre. Les enfants âgés de moins de 16 ans peuvent pêcher sans permis dans les lacs et rivières norvégiens jusqu'au 20 août.

Les pêcheurs à la ligne doivent connaître les restrictions locales, qui imposent un quota sur le nombre de poissons qu'ils peuvent prendre, et ils peuvent avoir à déclarer leur prise. Ces restrictions sont en effet importantes pour préserver des stocks viables. De plus en plus souvent, les pêcheurs relâchent maintenant le poisson qu'ils ont pêché. Il faut savoir que la pêche à l'anguille est totalement interdite en Norvège, aussi bien pour les pêcheurs sportifs que pour les pêcheurs professionnels.

La sécurité sur l'eau

  1. Penser à la sécurité à tout instant. Être préparé permet de réduire le risque et de s'amuser l'esprit tranquille.
  2. Emporter l'équipement nécessaire. Il doit être en bon état et facilement accessible.
  3. Respecter la mer et la météo. Ne monter à bord du bateau que si les conditions sont sûres.
  4. Porter des gilets de sauvetage ou autres dispositifs de flottaison.
  5. S'assurer d'être reposé et de ne pas avoir bu. Ne pas conduire un bateau en étant sous l'emprise de l'alcool ou de drogues.
  6. Être attentif et ne pas oublier que la sécurité, l'environnement et le bien-être de chacun sont l'affaire de tous.


Cuisine locale, façon norvégienne

La hausse de la consommation d'aliments issus de l’agriculture biologique est un sujet politique important en Norvège. Résultat, la consommation alimentaire a fortement évolué en faveur du développement durable, au cours des dernières années.

Ainsi, le mot kortreist (littéralement « court voyage ») s’est inscrit dans les livres de cuisine norvégienne. Le mot indique des aliments produits et consommés localement, qui n’impliquent pas ou peu d’effort de transport et réduisent donc les émissions de CO2. Beaucoup de producteurs régionaux allient les anciennes traditions alimentaires norvégiennes aux nouvelles méthodes plus scientifiques, pour favoriser l’élaboration de leurs produits dans un environnement sécuritaire.

Ces aliments peuvent être achetés sur place, ou distribués les grandes chaînes de supermarchés qui coopèrent volontiers avec les petits producteurs locaux.

De plus, beaucoup de norvégiens cuisinent de ce qu'ils récoltent eux-mêmes – mariant fièrement leur amour de la nature avec leurs passions culinaires. Pendant l'été et l'automne, les forêts regorgent de baies sauvages ou de savoureux champignons, et la cueillette est considérée comme une activité récréative.

Séjours de pêche

Inutile d'attendre d'être arrivé sur place pour décider ce que vous allez faire.

×

 

Read more

Your Recently Viewed Pages
Ad
Ad
Ad