Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book
Search
or search all of Norway
Senja Senja
Credits
Senja.
Photo: Johan Wildhagen/seafood.no
Campaign
Partner
Ad

Les saveurs de la mer... un délice ! 

Dans le monde entier, des millions d'individus se régalent de poissons et de fruits de mer provenant de la côte norvégienne. Mais rien ne vaut la saveur et la consistance du poisson qui vient d'être pêché dans des eaux froides et pures.

Imaginez un peu ce que penseraient les premiers exportateurs de poisson norvégien au 12e siècle, si on leur avait dit à quel point cette industrie se développerait. Les pêcheurs d'autrefois avaient commencé modestement, en vendant quelques morues et harengs séchés aux Anglais. Ils étaient loin de se douter qu'ils inauguraient ainsi une longue aventure commerciale qui allait transformer tout le pays.

Aujourd'hui, la Norvège est en effet le deuxième exportateur de produits de la mer. L'équivalent de 37 millions de repas pêchés dans les mers norvégiennes est consommé chaque année à travers le monde. Il y a donc de fortes chances que vous ayez déjà goûté à du poisson norvégien, peut-être sans le savoir.

Mais pour profiter de toute la saveur et la fraîcheur de nos produits de la mer, visitez un marché de poisson norvégien ou un restaurant dans une des villes du littoral. Ou, mieux encore, pêchez vous-même votre repas ! Le skrei (cabillaud arctique), par exemple, prend toute sa saveur en hiver, au moment où de nombreux touristes se rendent dans le Nord pour découvrir les aurores boréales.

Si vous partez aux Lofoten en mars, vous découvrirez le Championnat du monde de la pêche au cabillaud. Cette manifestation très populaire est ouverte à tous, malgré son appellation un peu intimidante.

90 % des Norvégiens vivent sur le littoral qui, étiré en une ligne droite, serait plus long que l'équateur. Les eaux pures et froides permettent aux poissons, aux moules et aux crustacés de croître plus lentement, et l'air froid préserve toute la fraîcheur de la pêche.

Sur les étalages des grands marchés au poisson, on trouve des moules et des coquilles Saint-Jacques, des écrevisses et des crabes, sans compter différentes espèces de poissons. Plus au nord, on peut également goûter aux spécialités locales comme le crabe royal ou l'omble chevalier fumée.

On ne peut plus frais

Chaque croisière avec Hurtigruten est un voyage de découvertes culinaires – la cuisine servie à bord se compose de produits du terroir de qualité, dont les produits de la mer achetés directement chez les pêcheurs, au port. 

Avec Hurtigruten, vous pourrez savourer la gastronomie côtière norvégienne, toujours fraîche, locale et variée. Nous vous proposons une véritable expérience gustative, unique et authentique. Lors des nombreuses escales, nos cuisines s’approvisionnent chaque jour en produits frais auprès de fournisseurs locaux. De cette façon, vous aurez de nombreuses occasions de déguster les poissons et fruits de mer norvégiens, quelle que soit votre formule : buffet, ou menu à la carte dans l’espace privatif de nos restaurants.

Pour en savoir plus, consultez l’article Expérience culinaire norvégienne sur hurtigruten.fr.

Le roi saisonnier des cabillauds de Norvège

Le skrei (cabillaud arctique) est une variété unique de cabillaud saisonnier norvégien qui migre depuis la mer de Barents jusqu'aux aires de frai au large de la côte nord de la Norvège.

Seuls les meilleurs spécimens répondent aux critères sévères pour pouvoir être appelés skrei : avoir atteint la pleine maturité (environ cinq ans) et être pêchés à la ligne par de petits bateaux de pêche locaux.

Le skrei se pêche entre janvier et avril, lorsque les mers sont déchaînées et les températures négatives.

C’une période incroyablement excitante pour les pêcheurs comme pour les amateurs de poisson. Sa chair ferme, maigre et tendre, d'un blanc éclatant, se détache en lamelles.

Comme tous les cabillauds de Norvège, le skrei est géré de manière responsable et certifié MSC. Les autorités de pêche norvégiennes étant déterminées à protéger l'espèce, la réglementation est particulièrement sévère.

Jugez vous-même

Marchés aux poissons pêchés le jour même

Malheureusement, les bonnes poissonneries ne sont pas légion en Norvège. De nombreux supermarchés et magasins offrent cependant un excellent choix de poissons et de fruits de mer frais. Et, ces dernières années, les Norvégiens ont consommé davantage de poisson frais que de poisson congelé et de produits semi-finis.

Les meilleurs et les plus frais des produits de la mer se trouvent cependant sur les marchés.

À Trondheim, on peut acheter du poisson frais, mariné ou fumé au marché aux poissons Ravnkloa et manger un copieux déjeuner à Kroa. À Bergen, on pratique le commerce du poisson depuis 1276. Aujourd'hui, des crustacés et produits frais de l'aquaculture locale abondent sur les étalages du Marché aux poissons de Bergen.

Sur le marché aux poissons de Stavanger, on peut prendre un petit déjeuner ou un dîner composé de produits frais locaux basés sur la pêche du jour. Le marché se compose de deux parties : Torjå, la poissonnerie, et Vågen, le restaurant.

Une ressource durable

L'industrie des produits de la pêche est le pilier de la Norvège côtière : elle est vitale pour de nombreuses communautés locales.

Depuis plusieurs décennies, la Norvège essaye d'être à l'avant-garde du développement d'une bonne gestion des pêcheries et de l'aquaculture. Elle s'efforce continuellement de préserver une vie marine durable par des réglementations et des mesures incitatives, en coopération avec les communautés scientifiques.

Dans les années 80, face à une diminution rapide des stocks de poisson en mer de Barents, la Norvège avait dû prendre des mesures pour que les générations futures puissent continuer à profiter des poissons et fruits de mer issus des eaux froides et pures de la Norvège. Les autorités norvégiennes avaient décidé d'interdire les rejets de poissons à la mer, ce qui a permis aux stocks de se reconstituer.

La mer de Barents, où la Norvège capture quelque 93 % de son cabillaud, possède aujourd'hui le stock de cette espèce dont la croissance est la plus forte au monde.


Cuisine locale, façon norvégienne

La hausse de la consommation d'aliments issus de l’agriculture biologique est un sujet politique important en Norvège. Résultat, la consommation alimentaire a fortement évolué en faveur du développement durable, au cours des dernières années.

Ainsi, le mot kortreist (littéralement « court voyage ») s’est inscrit dans les livres de cuisine norvégienne. Le mot indique des aliments produits et consommés localement, qui n’impliquent pas ou peu d’effort de transport et réduisent donc les émissions de CO2. Beaucoup de producteurs régionaux allient les anciennes traditions alimentaires norvégiennes aux nouvelles méthodes plus scientifiques, pour favoriser l’élaboration de leurs produits dans un environnement sécuritaire.

Ces aliments peuvent être achetés sur place, ou distribués les grandes chaînes de supermarchés qui coopèrent volontiers avec les petits producteurs locaux.

De plus, beaucoup de norvégiens cuisinent de ce qu'ils récoltent eux-mêmes – mariant fièrement leur amour de la nature avec leurs passions culinaires. Pendant l'été et l'automne, les forêts regorgent de baies sauvages ou de savoureux champignons, et la cueillette est considérée comme une activité récréative.

Trouver un restaurant

Inutile d'attendre votre arrivée pour trouver ce que vous aimeriez manger.

×

Voir aussi

Your Recently Viewed Pages
Ad
Ad
Ad