Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book
  • Hôtels

    Nordic Choice Hotels - L’hôtellerie autrement

    Trivago - Consultez les prix

    Booking.com - Réservez maintenant

     

  • Avion & Train

    Widerøe - La plus grande compagnie aérienne régionale de Scandinavie

    Momondo - Trouvez des vols par cher

    NSB - Les Chemins de fer norvégiens

  • Ferries & Bateaux

    Hurtigruten - « Le plus beau voyage en mer du monde »

  • Location de voiture

    AutoEurope - La location en toute sécurité

Search
or search all of Norway
Dovre Dovre
Credits
Dovre.
Photo: CH/Visitnorway.com
Campaign
Partner
Media
Meetings
Travel Trade

Des musées naturels ouverts à tous

Faire usage de quelque chose ne revient pas à le consommer, selon le philosophe norvégien Arne Næss. Les parcs nationaux de Norvège illustrent parfaitement cette pensée.

Miljøvern est un mot norvégien qui se traduit par « la préservation de la nature », devenu à la mode dans les années 1960. Dans les décennies suivantes, les philosophes de l’écologie tels que Arne Næss, ainsi que plusieurs ONG comme Framtiden i Vare Hender (L'Avenir entre nos mains) ou Norges naturvernforbund (Les Amis norvégiens de la Terre) ont joué un rôle grandissant sur la scène politique.

Dès le départ, l'une des priorités pour les écologistes était d’établir des parcs nationaux. Les militants verts ont remporté leur première victoire en 1962, avec la création à Rondane du premier parc national en Norvège. L’idée, en plus de protéger la végétation rare et la vie animale de la région, était d'ouvrir les parcs à des fins récréatives, ainsi que de préserver le paysage pour les générations futures.

Aujourd'hui, il y a 44 parcs nationaux en Norvège, dont 7 se situent au Svalbard. Ces sanctuaires de la nature ne sont pas pour autant fermés aux visiteurs - plusieurs d'entre eux, comme Rondane, Jotunheimen et Hardangervidda, sont au contraire aménagés pour les activités de plein air avec un réseau de sentiers balisés et des hébergements soit dans des gîtes gardés ou en refuges de libre-service.

En revanche, dans les régions plus vulnérables, les chemins et les logements sont rares, afin de limiter l'impact du tourisme sur la faune locale. Près de 85 pour cent des parcs nationaux de la Norvège couvrent différents terrains montagneux, entre hauts plateaux, pics escarpés, ravins et glaciers.

Rondane
Rondane
CH / Visitnorway.com
Musks at Dovre mountains
Dovre
Asgeir Helgestad/Artic Light AS/visitnorway.com
Guided gacier hike with Folgefonni Glacier Team
Folgefonna Glacier
Reisemål Hardanger Fjord/Désiré Weststrate
Finsehytta
Finse
Anders Gjengedal - Visitnorway.com
Ad

Regardez cette vidéo timelapse du parc national de Rondane

Une sélection de parcs nationaux

Ne laissez aucune trace

Prenez seulement des photos, n’emportez que des souvenirs

Selon la philosophie de vie norvégienne, le développement durable est la responsabilité de tous. Le plein-air dans la nature est un réel passe-temps national, ce qui se laisse observer dans l'attitude des habitants envers la conservation de la nature à l'état sauvage.

 Que ce soit en randonnée dans les montagnes ou sur une piste cyclable en pleine forêt, les Norvégiens veillent à réduire au maximum leur empreinte sur la nature. Laissez tous comme vous l’avez trouvé, telle est la devise où que vous alliez - dans la nature ou dans un petit village de pêcheurs.

Tous ces efforts prêtent à augmenter la qualité de vie dès aujourd’hui, pour un avenir meilleur. Il faut pour cela d’abord reconnaître l’importance de chaque individu comme de soi-même et prendre des mesures pour mettre en œuvre cette pensée dans tous les aspects de la vie. Ça n’est ni facile, ni vite fait. Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Le droit d'accès à la nature

Parcourez la campagne au gré de vos envies

Profiter des bienfaits de la nature tout en la traitant avec respect et en la laissant intacte pour le bien d'autrui, c’est exactement la raison d’être du droit d'accès à la nature.

Même les parcs nationaux peuvent être parcourus sans quasiment la moindre restriction.  En fait, tant qu’il n’y a pas de cultures et que vous vous conformez à un ensemble de règles simples, vous pouvez randonner, camper, faire du cheval ou skier à peu près où bon vous semble. Vous pouvez pêcher les espèces marines sans permis, tant qu’elles sont destinées à votre consommation personnelle.

Prenez néanmoins bien soin de ne causer aucun dommage environnemental. Des règles spécifiques existent pour certaines zones protégées, certaines espèces de flore et de faune, le lieu et la durée d'un campement, les lieux et périodes autorisés pour les feux de camp, pour citer les principales.

La sécurité en montagne

Restez en sécurité en respectant ces simples règles de base :

  1. Planifiez votre excursion et confiez votre itinéraire à quelqu'un.
  2. Adaptez le chemin choisi à votre expérience et votre forme.
  3. Tenez compte des conditions météo et des risques d'avalanche.
  4. Préparez-vous au mauvais temps et au gel, même sur de courtes distances.
  5. Emportez l'équipement requis pour votre sécurité et celle des autres.
  6. Choisissez des sentiers sûrs. Attention aux avalanches et à la glace.
  7. Utilisez une carte topographique et une boussole.
  8. N’ayez pas honte à faire demi-tour quand il est encore temps.
  9. Gardez vos forces et cherchez un abri quand vous en avez besoin.

Voir aussi

Your Recently Viewed Pages
Ad
Ad
Ad
Ad