Dynamic Variation:
Offers
x

There was not an exact match for the language you toggled to. You have been redirected to the nearest matching page within this section.

Choose Language
Toggling to another language will take you to the matching page or nearest matching page within that selection.
Search & Book Sponsored Links
Search
or search all of Norway
A man sitting on a cliff whilst looking at the northern lights over Andøya
Northern lights in Lofoten.
Photo: Lise Haug Halvorsen
Campaign
Course
Event
Partner
Media
Meetings
Travel Trade
Ad

Où donc faut-il aller pour voir les aurores boréales dans les meilleures conditions? Les habitants du cru, habitués à la magie des lieux, nous dévoilent leurs coins secrets pour observer les aurores boréales.

Vous êtes las des conseils prodigués par les experts ? Ceux qui veulent à tout prix vous indiquer la direction à prendre pour voir une aurore boréale? Et si vous vous adressiez directement aux habitants de cette région arctique ?

La Norvège du Nord compte près de 500 000 habitants, dont beaucoup sont très attachés aux aurores boréales. Nous avons rencontré sept d’entre eux : une kayakiste, un éleveur de rennes, l’employé d’une radio locale, un surfeur, une animatrice culturelle en milieu hospitalier, une musicienne et un chauffeur de taxi.

Les aurores boréales vues par les gens du pays

Ils ont beau mener des vies très différentes, ils ont une chose en commun : ils connaissent les meilleurs coins de leur secteur pour contempler les aurores boréales en toute tranquillité. Le climat étant souvent plus doux en Norvège que dans les autres pays du monde propices à l’observation des aurores boréales, il y a de fortes chances pour qu’ils se trouvent eux aussi dehors au moment où se produira le phénomène – que ce soit dans les Lofoten, dans la région de Tromsø, au cap Nord ou à proximité, sur le plateau sami dans le Finnmark ou encore dans le Svalbard.

Aurores boréales en milieu urbain à Tromsø

« Nous avons la chance de pouvoir observer les aurores boréales au quotidien, tôt le matin, sur le chemin de l’école ou du travail », déclare Aggie Frost, une musicienne connue pour son univers musical aux accents arctiques et qui a même composé un morceau intitulé Aurora Lily (Lys aurora). Lorsqu’elle ne compose pas, Aggie Frost est chargée de la communication de l’Orchestre philharmonique arctique.

« Entre nous, pour voir une aurore boréale lorsque vous vous trouvez au centre-ville et que vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous, je vous conseillerais de vous rendre rue Parkgata à Tromsø. Elle se situe juste à côté du parc Kongsbakken, où il n’y a pas de lampadaires pour perturber le spectacle », déclare-t-elle.

Dans cette rue sombre, à côté du parc, on voit une énorme différence par rapport aux rues animées du centre-ville.

Sinon, à quelques kilomètres du centre-ville de Tromsø, se trouve le magnifique lac de Prestvannet.

« Cette réserve naturelle dépourvue de toute lumière artificielle offre un lieu idéal pour observer les aurores boréales dans un cadre paisible, à 20 minutes à pied du centre-ville », ajoute-t-elle.

Lors de ses tournées avec son groupe – dénommé Frost –, Aggie s’est souvent rendue dans les régions du pays se trouvant sous l’ovale auroral. Ainsi, elle a fait étape à Alta, qui possède depuis peu une nouvelle piscine municipale avec jacuzzis à ciel ouvert.

« Se baigner sous une aurore boréale, c’est une expérience arctique plutôt originale ! », conclut-elle en riant.

Aggie Frost, Tromsø
Aggie Frost, Tromsø.
Photo: Aggie Frost

Le chauffeur de taxi du Svalbard

Wiggo Antonsen est chauffeur de taxi à Longyearbyen, la capitale administrative des îles Svalbard, situées à mi-chemin entre la péninsule norvégienne et le pôle Nord. Non seulement est-il une personnalité locale, mais il a également acquis le statut de célébrité internationale après son passage remarqué dans la célèbre série documentaire de la BBC Life on the Edge.

« Il y a des touristes qui pensent qu’il faut aller jusqu’au bout du monde pour voir des aurores boréales, mais pour moi, il ne sert à rien d’aller plus loin que nécessaire. Dans l’obscurité des Svalbard, la magie opère n’importe où », dit-il en riant dans sa barbe fournie.

D’ailleurs, Wiggo Antonsen vous conseille de bien vous préparer si vous souhaitez prendre de bons clichés d’une aurore boréale. Le trépied est indispensable : « Vous constaterez que cela fait une énorme différence. Photographier une aurore boréale, ajoute-t-il, c’est un peu comme essayer de faire le portrait d’un enfant hyperactif.

Mais ne me demandez pas de vous aider. Je suis taxi, pas photographe », conclut-il en s’esclaffant.

« On me demande des trucs bizarres tout le temps, comme ce touriste indien qui m’a demandé de l’amener voir un ours polaire », confie Wiggo.

« Je ne me suis pas enrichi avec mon métier, mais je suis encore là pour un bon bout de temps. »

Wiggo Antonsen, Svalbard
Wiggo Antonsen, Svalbard.
Photo: BBC World

L’éleveur de rennes du Finnmark

L’éleveur de rennes Jon Mikkel Eira habite non loin du village de Karasjok, dans le comté du Finnmark. Avec sa famille, il s’occupe de l’élevage Ravdol Reindeer Herding sur les rives du lac de Nattvatn.

« Le grand avantage du Finnmark pour observer les aurores boréales, c’est que la région fait l’objet d’une publicité bien moins intense que les autres destinations concurrentes. Et puis, la région n’est pas très habitée et nous avons la chance de posséder un environnement naturel intact, avec des endroits tranquilles pour observer les aurores, » affirme Jon Mikkel.

Le centre de Karasjok est tellement concentré qu’il suffit de s'éloigner de quelques mètres de la rue principale pour pouvoir contempler les aurores boréales sans le moindre obstacle, dit-il.

« Mais quel que soit le lieu et quelle que soit la distance, pensez à vous habiller chaudement », conseille-t-il.

En hiver, sur le plateau montagneux, à l’intérieur des terres, il peut faire vraiment froid. En 2018, on a relevé -37,8 ° Celsius lors de la journée la plus froide, en février. Tout simplement parfait, selon Jon Mikkel.

« Plus il fait froid, mieux c’est. Quand les températures sont basses, les chances que le ciel soit dégagé sont supérieures », affirme-t-il.

Malgré le froid et sa modeste taille, Karasjok possède trois hôtels et des solutions alternatives comme le camping, avec des chalets modernes, adaptés aux séjours en hiver. La grande route traversant la Norvège, l’E6, vient jusqu'ici.

« À une heure de route d’ici, en direction de la localité de Lakselv, vous trouverez un point de vue signalé par des panneaux, qui est aussi un très bon endroit pour observer les aurores boréales », indique Jon Mikkel.

« Dans l’autre sens, en direction de la Finlande, toujours en empruntant l’E6, vous allez croiser un autre point de vue, qui est lui aussi très bon », dit-il avant d'ajouter que les gens du pays ne se lassent jamais des aurores boréales. Même si le mois de janvier, lorsque le soleil fait enfin son apparition et annonce le début de la fin de la nuit polaire, est considéré comme un plus grand événement encore.

Jon Mikkel Eira, Karasjok
Jon Mikkel Eira, Karasjok.
Photo: Jil Yngland

Le kayakiste des Lofoten et de Kvaløya

En temps normal, Anita Andresen occupe un emploi administratif tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Mais dès qu’elle quitte son bureau, elle retrouve ceux qu’elle appelle tout simplement ses « amis pagayeurs ».

Toute l’année, parfois plusieurs fois par semaine, ils se retrouvent pour partager leur passion commune du kayak. Celle-ci peut les conduire dans les eaux proches de l’île Kvaløya ou dans l’archipel des Lofoten.

« On peut difficilement faire mieux que pagayer sous une aurore boréale. La lumière est à la fois au-dessus de vos têtes et sous votre bateau, dans l’eau, créant un effet lumineux que nous appelons en norvégien le ‘morild’ », explique Anita.

Le morild survient lorsque la mer prend un aspect laiteux, un phénomène phosphorescent causé par le plancton bioluminescent.

Au cours de leurs excursions, Anita et ses compagnons pagayeurs se sont déjà retrouvés tout près de baleines. En fait, à moins de dix mètres. « Autant que je sache, il n’y a jamais eu d’accidents. Nous pagayons aussi avec les phoques, qui sont curieux de faire notre connaissance, et avec une grande diversité d’oiseaux. »

Anita a appris à manier la pagaie auprès de son amie Lise Haug Halvorsen, qui s’est spécialisée dans l’organisation d’excursions en kayak avec son entreprise Elements Arctic Camp.

À la fin de leur promenade vespérale, le groupe de pagayeurs décide soit de rentrer à la maison, soit de passer la nuit dehors, dans des hamacs, emmitouflés dans leurs sacs de couchage bien chauds.

Anita Andresen, Tromsø
Anita Andresen, Tromsø.
Photo: Elements Arctic Camp

Le surfeur de l’île de Andøya

Anders Stave, médecin à Andenes dans les Vesterålen, est un élément moteur de la communauté locale des surfeurs. Le Andøya Surf Club est une sympathique association, ouverte à l’accueil de nouveaux membres et des surfeurs voyageurs.

« Voir des vagues de lumière déferler dans le ciel tandis que vous surfez sur des vagues d’eau, c’est une sensation aussi rare que particulière », déclare Anders.

Le grand défi, c’est non seulement la nuit polaire, mais aussi le fait que votre source de luminosité, lorsque vous vous tenez en équilibre sur votre planche, provient des aurores boréales.

« Les règles du code de la montagne, concernant le port de vêtements adaptés aux imprévus de la météo et concernant la nécessité d’assurer sa sécurité, s’appliquent également en mer », déclare Anders. Ce dernier évoque la fois où il a surfé en compagnie de plusieurs orques, mesurant environ 10 m de long et arborant des ailerons de près de 2 m. « J'avoue que ça faisait plutôt peur, et on a décidé de regagner la grève avant qu’il n’arrive quelque chose. »

À l’occasion, Andreas et ses amis troquent leurs combinaisons contre des vêtements en laine et parcourent les collines du site le plus célèbre de l’île de Andøya : le Andøya Space Centre – centre spatial d’Andoya.

Parmi les autres endroits recommandés par Anders, il y a la plus grande digue d’Europe du Nord, située dans le port de sa ville natale, Andenes. « Là, dit-il en riant, vous avez à la fois la mer et les aurores boréales, c’est un peu comme d’être sur une planche géante. »

« Il y a évidemment bien d’autres manières d’observer les aurores boréales », ajoute-t-il. « Personnellement, j’ai eu de très belles sensations en snowboard, près de la côte. Vous devriez essayer aussi. »

Anders Stave, Andøya
Anders Stave, Andøya.
Photo: Anders Stave

L’employé de radio du cap Nord

Kjell Bendik Pedersen, photographe paysagiste, travaille à Radio Nordkapp, une station de radio dont les ondes fourmillent de charmantes histoires locales délectant un public de fidèles, dans un large rayon autour d'un belvédère mondialement connu : le cap Nord.

Le plateau lui-même est officiellement fermé durant l’hiver et uniquement accessible par convoi organisé avec chauffeur. Kjell Bendik, lui, connaît de nombreux endroits tout aussi bien situés pour bénéficier d’une très bonne vue sur les aurores boréales et prendre le cliché parfait. Ce qui, en fait, est sa spécialité.

La baie de Skipsfjorden compte parmi ses endroits préférés.

« À la magnifique baie de Seibukta, il y a un endroit pour se garer sur le bord de la route E69, qui est déneigé pendant l’hiver. De là, vous pourrez observer les aurores boréales dans un cadre paisible », explique Kjell Bendik.

« J’aime aussi beaucoup le fjord de Tufjorden sur l’île de Magerøya, qui donne sur le cap Nord, où les paysages sauvages me permettent de prendre des photographies en accéléré, sans aucune interruption » dit-il.

Kjell Bendik habite à Honningsvåg, de loin la plus grande ville des environs avec une population de 2000 habitants.. Vous trouverez toutefois une multitude de petites villes et de villages dans les environs du cap Nord : Kåfjord, Repvåg, Skarsvåg, Nordvågen, Kjelvik, Valan, Gjesvær, et Kamøyvær.

« À Honningsvåg, il y a peu si peu d’éclairage public qu’il vous suffira d’un coin de rue sombre pour profiter pleinement d’une aurore boréale. Et après, ajoute-t-il, vous avez encore le temps d’aller boire une bière ! »

Northern lights in Honningsvåg
Northern lights in Honningsvåg.
Photo: Kjell Bendik Pedersen
PLAY VIDEO

Inger Lise et les lumières du comté de Troms

Inger Lise Ebeltoft, originaire du comté de Troms, est animatrice culturelle à l’hôpital de Tromsø. Auparavant, elle était top model à Milan, Paris et New York. La jeune femme a retrouvé Tromsø et les aurores boréales de son enfance.

Inger Lise saisit toutes les occasions de s'éloigner de Tromsø pour aller dans la campagne et admirer les aurores boréales loin de la pollution lumineuse de la ville.

« Au nord-ouest de Tromsø, je vous recommande de conduire pendant environ une heure jusqu’au charmant petit village de Hansnes, et, pourquoi pas, de prendre le ferry jusqu’à la grande île de Vannøya ou encore l’île de Karlsøy, plus petite et tranquille », déclare Inger Lise.

« À l’ouest de Tromsø, vous pourrez rejoindre en voiture ou en bus la grande île de Kvaløya, qui abrite de nombreux endroits bien placés et tranquilles, les petites villes de Kvaløyvågen et Skulsfjord, et la magnifique péninsule de Sommarøy, plus loin », poursuit-elle.

Dans la direction opposée, en vous dirigeant vers l’est, vous trouverez le fjord de Balsfjord, que l’on peut rejoindre en moins d'une heure, même si vous envisagez de vous rendre à son extrémité, dans le village de Nordkjosbotn.

Quand elle était petite, Inger Lise aimait à s'étendre sur le dos dans son jardin, au bord de l’eau, et à contempler les aurores boréales. « Et sans le moindre doute, leur pouvoir mystérieux me fascine toujours autant. Il n’y en a pas deux pareilles », conclut-elle.

Inger Lise Ebeltoft, Tromsø
Inger Lise Ebeltoft, Tromsø.
Photo: Private
Comment photographier une aurore boréale

1. Appareil : un appareil photo à objectifs interchangeables est le meilleur, mais en principe, vous pouvez utiliser chaque type d'appareil photo. Plus il la matrice est puissante et moderne, moins granuleuses seront les images.

2. Déclencheur à distance : une télécommande par câble est inestimable pour réduire les vibrations. Un tel outil peut être utilisé en plus ou à la place de la fonction de déclenchement à retard intégrée dans la plupart des appareils. Si vous ne disposez pas d'un déclencheur à distance, utilisez la fonction retard.

3. Trépied solide : évitez le flou causé par le mouvement de l'appareil à main levée. Une bonne rotule qui permet un réglage indépendant de chaque axe est la plus efficace. Si votre trépied est instable, essayez de suspendre quelque chose de lourd à la colonne centrale.

4. Lentille : préférez un objectif grand angle avec une distance focale comprise entre 10 et 24 mm, et une ouverture maximale de f/1.4 (bien qu'une ouverture de jusqu'à f/4 puisse aussi bien fonctionner). La mise au point manuelle est un indispensable.

Trouver les coins préférés des gens du pays

Consulter les destinations et les offres de séjours spéciales aurores boréales.

Les meilleurs endroits pour voir les aurores boréales
campaign
Man with headlamp looking at the northern lights during winter in Helgeland
Franchissez le cercle polaire arctique  et découvrez un littoral constellé de milliers d’îlots et… Read more
Les aurores boréales dans le Helgeland
campaign
Narvik
Narvik en Norvège du Nord est la destination de vacances d'hiver idéale si la nature arctique, les activités dans la neige,… Read more
Les aurores boréales à Narvik
campaign
Northern lights and pink sky over snow-covered mountains in Svalbard
Le Svalbard est un royaume d'îles dont le Spitzberg, de fjords et de glaciers, où l’ours polaire règne sur la faune et… Read more
Les aurores boréales au Svalbard
campaign
Reine, Lofoten
Découvrez les îles Lofoten avec des cabanes de pêcheurs traditionnelles, des vestiges de l'histoire tourmentée des… Read more
Les aurores boréales dans les îles Lofoten
campaign
Two people standing under the northern lights in Lyngenfjord
Vivez votre expérience des aurores polaires dans la région du Lyngenfjord, où règnent des paysages spectaculaires, avec… Read more
Les aurores boréales à Lyngenfjord
campaign
Northern lights over Tromsø city at night
Découvrez la superbe ville de Tromsø dont l'histoire, la culture et la gastronomie sont imprégnées de l'Arctique.… Read more
Les aurores boréales à Tromsø
campaign
Vesterålen
Voir l'aurore boréale en Laponie, Norvège du Nord : à faire lors de vacances d'hiver dans les îles… Read more
Les aurores boréales à Vesterålen
campaign
The North Cape
Une beauté pure, des saisons extrêmes et le jeu de lumières arctique dans le ciel polaire, avec les aurores boréales.… Read more
Les aurores boréales au cap Nord
campaign
Bodø
Avec leur cadre spectaculaire et leur lumière changeante, Bodø et Salten sont très appréciées des photographes… Read more
Les aurores boréales à Bodø
Click to activate
Select
    Show Details
    Click to activate
    Statens Kartverk, Geovekst og kommuner - Geodata AS

    Voyez par vous-même

    Plus d’activités sous les aurores boréales

    Filtrez votre recherche et choisissez parmi les offres ci-dessous.

    ×
    Your Recently Viewed Pages

    Retour en haut de page

    Ad
    Ad
    Ad
    Ad