Dynamic Variation:
Offers
x

There was not an exact match for the language you toggled to. You have been redirected to the nearest matching page within this section.

Choose Language
Toggling to another language will take you to the matching page or nearest matching page within that selection.
Search & Book Sponsored Links
Search
or search all of Norway
Two surfers walking along the beach in Hoddevik in winter
Hoddevik, Stad.
Photo: Hallvard Kolltveit
Campaign
Course
Event
Partner
Media
Meetings
Travel Trade
Ad

Découvrez la dynamique scène du surf norvégien et vivez de belles expériences arctiques, dans un environnement intact, loin de la foule. Voici quelques-uns des meilleurs spots norvégiens.

Texte: Kjersti Vangerud 
Photo: Hallvard Kolltveit

« Je me lève quelques heures avant l'aube, je me bois un café et enchaîne quelques étirements avant d'aller sur la plage. Je regarde le soleil se lever sur l’horizon. La lumière est magique, les vagues déferlent. J’ai de la neige autour de moi, il y a du soleil, mes amis sont là. »

Voici comment Hallvard Kolltveit, l’un des plus grands photographes spécialistes du surf en Norvège, décrit ce qui est pour lui une journée de travail parfaite.ARD

Chasseur de vagues

Au cours de ces dernières années, Hallvard Kolltveit a voyagé dans le monde entier pour photographier certains des meilleurs surfeurs du moment. Il a vécu à Hawaï et au Portugal et a passé plusieurs mois à parcourir les paradis tropicaux de la planète.

Cependant, en 2016, il a décidé de poser ses valises dans l’archipel des Lofoten – à 160 km au nord du cercle arctique. Un lieu connu pour la majesté de ses montagnes, la profondeur de ses fjords – et ses atouts incomparables en matière de surf.

« Ce qui m’intéresse, en tant que photographe, c’est de donner une idée de l'échelle des choses. Un jour, j’ai entendu un photographe résumer ça ainsi : “petit surfeur, grand paysage.” Aussi, quand j’ai commencé à me spécialiser dans le surf, j’ai immédiatement été attiré par des endroits comme l’Islande et la Norvège plutôt que par les îles tropicales “classiques”. Pour moi, les Lofoten, c’est tout simplement le plus bel endroit de la terre. »

Un jour, j’ai entendu un photographe résumer ça ainsi : “petit surfeur, grand paysage.”

Pour pouvoir saisir la beauté brute de ce sport, Hallvard Kolltveit n’hésite pas à se jeter à l’eau, aussi glacée fût-elle, avec les autres surfeurs, le doigt sur le déclencheur dans les rouleaux, au cœur de l’action.

Comment décririez-vous la Norvège comme destination de surf ?
« On ne peut pas aller plus au nord que la Norvège pour pratiquer le surf. L’eau y est froide et en hiver, les plages peuvent être recouvertes de neige. Ce qui fait de la Norvège une destination exceptionnelle pour le surf, c’est la combinaison belles vagues-gens très sympas-Grand Nord sauvage. Imaginez surfer avec en arrière-plan, une montagne de mille mètres ! »

À quoi ressemble votre quotidien de photographe spécialiste du surf en Norvège ?
« Tout d'abord, il faut se trouver au bon endroit, au bon moment. Pour gagner votre vie, vous ne pouvez pas habiter à plus de deux heures de route des vagues. Un terrain de foot reste plus ou moins le même 365 jours par an, l’océan, lui, il change à chaque seconde… On ne sait jamais à quoi s'attendre, surtout en Norvège, où le temps change tout le temps. Il faut vraiment être assez têtu, et patient. Il faut supporter les jours glacés de février et les jours d'orage de novembre. Je suppose que c’est ce qu’on appelle une passion. »

Comment décririez-vous la culture du surf en Norvège ?
« Je dois d'abord dire que, contrairement à d'autres, je n'appartiens pas à la communauté des surfeurs depuis 30 ans. Il y a des gens qui travaillent dur depuis plusieurs dizaines d'années, qui ont minutieusement dressé la carte du littoral, nettoyé les plages et créé les infrastructures nécessaires pour que le surf devienne un sport sûr, fun et écologique. Le fait que ces forcenés acceptent que des gens comme moi adoptent une activité et un mode de vie qu’ils pratiquent depuis si longtemps prouvent combien ils sont ouverts, cool et incroyables. En fait, tous mes amis les plus proches sont de près ou de loin impliqués dans la communauté du surf, ce qui est un autre aspect que j'adore. Où que j’aille en Norvège ou dans le reste du monde, je retrouve toujours des amis. »

Pourquoi surfer ?
« On ressent vraiment quelque chose de spécial lorsqu'on est dans l’océan, coupé de toute technologie. Pas de portable, pas de tablette ou de Wi-Fi. Se retrouver entièrement à la merci des éléments, ça fait vraiment quelque chose. L'autre aspect du surf que j’apprécie, c’est que, quel que soit le pays où vous vous trouvez, vous savez que la personne qui se gare dans le parking à côté de vous (qu'il s'agisse d’un gros 4x4 ou d’une vieille Volvo) recherche exactement la même chose que vous.

Les 3 spots de surf de Hallvard Kolltveit en Norvège

Voici quelques-uns des meilleurs spots de surf en Norvège.

Jæren, en Norvège des Fjords

Découvrez les vents et les vagues de la mer du Nord. Jæren est un joli bout de littoral situé dans le comté de Rogaland, en Norvège des Fjords. Cette région, située au sud de Stavanger, est ponctuée de spots de surf – des plages douces et faciles pour les débutants aux zones rocheuses plus difficiles, pour les surfeurs plus avancés. En octobre 2017 Jæren a accueilli les épreuves d’Eurosurf – le championnat d’Europe de surf.

« Jæren est probablement ce que l’on peut nommer l’“épicentre” du surf en Norvège. C’est une région connue pour être ventilée. Mais dès que le vent tombe, c’est un endroit fantastique. J'ai passé des journées inoubliables ici, en février comme en octobre. C’est le spot de surf le plus exploité commercialement en Norvège... Ici, si vous êtes à cours de wax, vous pourrez en acheter à tous les coups à la station-service du coin. »

Stad, en Norvège des Fjords

Au sud d’Ålesund se trouve la péninsule de Stad, qui constitue le point le plus occidental de la péninsule norvégienne. Les rouleaux venant du sud-ouest et du nord-ouest déferlent sur la plage sablonneuse d’Ervikstranda, où se concentrent la plupart des vagues. Hoddevik, à 20-30 minutes, au sud d’Ervikstranda, est également un spot très populaire. On peut y profiter d'une eau cristalline, au milieu de collines d’environ 300 mètres de haut.

« C’est là où se rendent les Osloïtes, après le travail, le vendredi soir. Du sommet des collines, lorsqu’on suit des yeux la route qui serpente jusque dans la vallée de Hoddevik, on a déjà un petit avant-goût d'aventure. La combinaison fjords, montagnes et fermes donne à cette communauté de surfeurs, implantée “au milieu de nulle part”, un petit quelque-chose de très spécial. »

Les îles Lofoten, en Norvège du Nord

Considéré comme l’un des meilleurs endroits au monde pour le surf en eau froide, l’archipel des Lofoten possède d’excellentes vagues et une nature intacte. Les gauches qui déferlent à Unstad, spot le plus connu de tout l’archipel, attirent les surfeurs du monde entier. Les pros viennent s'y frotter en automne et en hiver, tandis que les douces vagues estivales conviennent mieux aux débutants.

« Les Lofoten sont indubitablement le meilleur endroit pour surfer en Norvège. Il faut cependant souligner que les conditions n’y sont pas idéales tous les jours. Les habitants des Lofoten sont habitués aux tempêtes et aux sautes d'humeur météorologiques, ce qui n’est pas forcément perceptible sur les médias sociaux. Mais lorsque les conditions sont au rendez-vous, il n’y a pas meilleur endroit pour surfer. Et puis, ce qui est bien, c’est qu'on ne s’ennuie jamais dans les Lofoten. En attendant les vagues, vous pouvez toujours aller skier, kayaker, faire de l’escalade ou de la rando – ou bien juste passer le temps avec les sympathiques habitants du coin. »

Trouvez votre vague

En savoir plus sur les spots de surf norvégiens.

Your Recently Viewed Pages

Retour en haut de page

Ad
Ad
Ad
Ad