Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book
Search
or search all of Norway
Sverd i fjell, Hafrsfjord Sverd i fjell, Hafrsfjord
Credits
Sverd i fjell, Hafrsfjord.
Photo: Richard Larssen/visitnorway.com
Campaign
Partner
Ad

Grand voyageur, aventurier, le journaliste Jens A. Riisnæs a compulsé la liste de ses 25 sites préférés en Norvège.

La Norvège de l’Est et du Sud

Un curieux détour de la vallée de Setesdal

De Tovdal à Åraksbø : les plus beaux vallons boisés de Norvège du Sud. Tovdal constitue l’une des plus belles forêts de Norvège du Sud et rassemble des essences et un biotope de basse montagne extrêmement diversifiés. Location de canoës et autre matériel à Hillestad. L’itinéraire de la randonnée Dale-Åraksbø est l’un des plus jolis de l’arrière-pays sud. Il passe par la cascade de Rjukan, les monts Stuvestøyl, Videstøyl, suit la petite rivière de Juvass et traverse le massif du Skuggefjell avant de redescendre vers Åraksbø, dans la vallée de Setesdal. Cette bourgade abrite l’une des plus vieilles constructions norvégiennes (Haugeburet, 1219). Pour en savoir plus, consultez les pages dédiées à la vallée de Setesdal (en anglais).

Velmunden

Velmunden/Fjorda, c’est le paradis du canoë-kayak en Norvège de l’Est (entre les lacs de Randsfjord et de Sperillen). Les benjamins de la famille pourront y jouer aux Indiens dans un cadre lacustre préservé, constellé d’îles, avec d’innombrables possibilités d’aventures pagayantes. Voici donc une belle idée de vacances au milieu de paysages variés, 400 m au-dessus du niveau de la mer. Pour les curieux intéressés par l’histoire locale, on peut y visiter les vestiges d’anciens hameaux de Finnois, poussés par la famine il y a de cela 400 ans.

Le littoral de Mandal à Hafrsfjord

La route du littoral de Mandal à Hafrsfjord fait partie d’EuroVelo 12, également appelé Circuit de la mer du Nord. L’itinéraire de ce dernier passe par les îles Shetland, les îles Orkney, l’Écosse, l’Angleterre, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark, la Suède et la Norvège. Long de plus de 6 000 km, il s’agit du plus long itinéraire cyclable balisé au monde. Les 250 km épousant le littoral de Mandal à Hafrsfjord via Lindesnes, Lista, Hauge et Egersund constitue l’un « des morceaux de choix » du Circuit.

La forteresse d’Oscarsborg

Petit chapitre d’histoire militaire en plein fjord d’Oslo. Située au beau milieu de la portion la plus étroite de l’Oslofjord, cette forteresse constitue un intéressant vestige de l’histoire militaire du pays. C’est d’ici, qu’à l’aube du 9 avril 1940, l’armée norvégienne tira les torpilles qui coulèrent le croiseur allemand Blücher. Le roi Haakon VII de Norvège et le gouvernement profitèrent de la diversion pour s’enfuir plus au nord, d’où ils rejoignirent Londres afin de poursuivre la lutte contre l’occupant nazi.

Car driving in Setesdal
Credits
Setesdal.
Photo: Anders Martinsen (c) Visit Sørlandet AS

Setesdal

Credits
Setesdal.
Photo: Anders Martinsen (c) Visit Sørlandet AS
L’archipel de la Norvège du Sud

L’archipel de la Norvège du Sud, du phare de Ryvingen à l’île de Jomfruland se compose de milliers d’îles de toutes tailles et de récifs, recelant d’innombrables berges rocheuses, très appréciées des amoureux du soleil en été. Il constitue une zone de kayak de mer extraordinaire, aussi bien pour les kayakistes débutants qu’expérimentés. Les îles les plus proches de la côte sont abritées et le canoë offre un excellent moyen de transport pour se rendre de l’une à l’autre.

Femundsmarka

Région naturelle située à la frontière suédoise. Il s’agit d’une nature à l’état brut, encore plus sauvage que la région de Velmunden, qui n’est pas sans rappeler l’Alaska et le Yukon. Avec les parcs nationaux de Femundsmarka et de Gutulia situés côté norvégien, celui de Töfsingdalen côté suédois et les territoires voisins, on a là l’un des biotopes de haute-montagne les plus singuliers de toute la Scandinavie. Lors de son exploration de la région en 1734, le célèbre botaniste Carl von Linné y croisa des fauconniers.

La centrale hydro-électrique et le musée de Rjukan

Au cœur d’une magnifique vallée, la fougueuse Rjukan sert depuis longtemps à produire de l’énergie hydro-électrique et alimenter les centrales électriques qui hissèrent la Norvège au rang des nations industrielles modernes. Le musée des ouvriers norvégiens, situé dans la magnifique centrale électrique de Vemork, à Rjukan, retrace l’histoire de l’énergie hydro-électrique qui, en l’espace de quelques générations, transforma une nation de pêcheurs et fermiers indigents en une nation riche et prospère.

 

Le canal de Telemark

La portion de canal allant de Skien, ville natale du dramaturge norvégien Henrik Ibsen à Dalen, sur le flanc ouest du comté, est particulièrement intéressante. En quelques heures de navigation, après avoir franchi plusieurs écluses, vous passerez d’une grande ville industrielle (Porsgrunn/Skien, 0 mètre d’altitude) à Dalen, ville la plus reculée des berges du lac Bandak, l’un des nombreux plans d’eau parsemant le comté. De là, on peut rejoindre des villes comme Morgedal, « berceau du ski », l’hôtel Nutheim dans le Flatdal, ou encore accéder au plateau de Hardangervidda, par le lac de Møsvatn situé au sud. Pour découvrir la région, commencez par consulter le portail visttelemark.com (en anglais).

Ryvingen Lighthouse by Grimstad, Southern Norway
Credits
Ryvingen Lighthouse by Grimstad, Southern Norway.
Photo: Johan Wildhagen - Visitnorway.com

Ryvingen

Credits
Ryvingen Lighthouse by Grimstad, Southern Norway.
Photo: Johan Wildhagen - Visitnorway.com

La Norvège des Fjords

Les vallées, des fjords aux massifs de Trollheimen et de Dovre

Vallées de Todal, Innerdal, Sunndal, Litjdal, Grødal et Eikesdal. Tout un réseau de vallées relie le littoral aux hautes montagnes (Trollheimen et Dovre). Elles ouvrent une multitude de possibilités en termes de randonnée et d’escalade, mais également de cyclotourisme et de balade en voiture, comme la nouvelle route d’Eikesdal à la petite ville de Sunndalsøra, via Aursjøen et la vallée de Litjadal

Au bout du Sognefjord

Sur les berges du Lustrafjord, à Turtagrø, se trouve le centre alpin norvégien. Non loin de là se dresse le massif du Hurrungane, puis, « cachées dans l’ombre » du glacier de Jostadalsbreen, Veitastrond et la vallée de Jostedalen. La région abrite également la plus ancienne église en bois debout de Norvège. Celle-ci se trouve à Urnes, dans un cadre enchanteur, perchée au-dessus du Lustrafjord. La région du Sognefjord est généreuse en possibilités de sorties de plein air, entre fjords et glaciers.

Du plateau de Hardangervidda jusqu’au fjord

Hårteigen et Husedal/les marches de Munketrappene. L’une de ces nombreuses et magnifiques randonnées réunissant montagnes et fjords. Depuis Eidfjord, bras du Hardangerfjord qui s’enfonce le plus dans les terres, l’on remonte la jolie vallée de Hjølodal jusqu’aux chalets de Viveli, Hedlo et Hadlaskard, en passant par le massif de Hårteigen, dont le sommet domine le plateau de Hardangervidda. On continue ensuite jusqu’aux refuges de Torehytte et Stavali, avant de redescendre par l’une des plus belles vallées de Norvège, la Husedal, arrosée par trois belles cascades.

Le port le plus authentique de Norvège : Skudeneshavn

Skudeneshavn est le port norvégien qui a le mieux réussi à conserver ses vieilles maisons et bâtisses de bois blanches. La ville a prospéré à la grande époque de la marine à voile, au 19e siècle. Skudeneshavn abrite plus de 200 maisons de cette époque, amoureusement restaurées et entretenues par leurs propriétaires, dont beaucoup sont originaires de Stavanger, sur la rive opposée.

Selje, Nordfjord
Credits
Selje, Nordfjord.
Photo: Thomas Bickhardt / Bickfoto
Credits
Selje, Nordfjord.
Photo: Thomas Bickhardt / Bickfoto
Le glacier d’Ålfotbreen et le Nordfjord

Depuis Vingen, l’un des plus grands champs de pétroglyphes des pays nordiques (lui-même proche de l’une des plus hautes falaises du pays, Hornelen, avec 860 m), vous traverserez une succession de formations géologiques datant du Dévonien jusqu’au glacier d’Ålfotbreen (glacier le plus à l’ouest du pays). Chemin faisant, vous passerez devant les refuges de Blåbrebu et Gjegnabu avant d’entamer la descente en direction du Hyefjord. C’est l’une des plus belles randonnées qui soient (comme bien d’autres randonnées reliant le littoral et ses fjords aux hautes-montagnes et leurs glaciers). Il s’agit de la région la plus humide du pays : il y pleut 10 fois plus qu’à Bergen ! (NB : nous vous recommandons vivement une randonnée avec guide sur les glaciers !). 

Le Lysefjord avec le Rocher de la chaire (Preikestolen), le bloc du Kjeragbolten et les lacets de Lysebotn

Avec le Geirangerfjord et le Nærøyfjord, le Lysefjord est probablement le plus photographié des fjords norvégiens, sans doute en raison de ses spectaculaires formations géologiques, telles le Rocher de la chaire et l’impressionnant bloc du Kjeragbolten, l’un des tout premier spots de BASE jumping au monde. Fascinante combinaison de ferry et de route entre Kristiansand et Stavanger, avec la descente en lacets jusqu’au Lysefjord.

Découvrez le Lysefjord en lisant notre article sur la région de Ryfylke.

From Svaene, approaching Store Skagastølsting, Hurungane
Credits
From Svaene, approaching Store Skagastølsting, Hurungane.
Photo: Håvard Myklebust/visitnorway.com

Hurungane

Credits
From Svaene, approaching Store Skagastølsting, Hurungane.
Photo: Håvard Myklebust/visitnorway.com
Stadtlandet et Vågsøy (Nordfjord)

Le paradis des surfeurs, qui abrite par ailleurs les vestiges du plus vieux monastère norvégien ainsi que trois phares, dans lesquels il est possible de séjourner. Hoddevika est connu pour être l’un des spots de surf les plus originaux qui soient (et pourtant, la concurrence est rude !). L’île de Vågsøy possède trois phares (Hendanes, Kråkenes et Skogsnes) dotés de vues spectaculaires.

La côte, au nord du Sognefjord

L’archipel de Solund et Værlandet. S’il est une région où il est fait bon flâner d’île en île, c’est bien celle-ci. D’une beauté extraordinaire, elle se compose de nombreuses petites bourgades que l’on peut relier en ferry. Mais le mieux, c’est d’y aller en kayak de mer ! Les manieurs de pagaies du monde entier ont depuis longtemps découvert ce petit coin situé à l’embouchure du Sognefjord, parfaitement adapté à la pratique de leur sport. En été, de nombreuses compétitions s’y déroulent.

Trøndelag

Nidarosdomen natt
Credits
Nidarosdomen natt.
Photo: Øyvind Blomstereng

Nidarosdomen, Trondheim

Credits
Nidarosdomen natt.
Photo: Øyvind Blomstereng
Røros et ses environs

Une ville minière sur un plateau de haute montagne. L’une des plus grandes mines de cuivre d’Europe a fondé bien des fortunes, surtout à Copenhague (où était envoyée la majorité du cuivre, comme le prouvent les toitures de certains monuments danois, dont la célèbre flèche de la bourse de Copenhague, autour de laquelle s’enroulent les queues de 4 dragons). Røros est sans doute la seule ville minière au monde dont les maisons sont en bois.

Curieux ? Lisez notre article sur le village traditionnel de Rorøs.

La cathédrale de Nidaros

Tout comme Saint-Jacques-de-Compostelle, la cathédrale de Nidaros était l’une des plus grandes destinations de pèlerinage du Moyen Âge. Lors de la Réforme, elle fut dépouillée de ses riches décorations, mais elle est la plus grande cathédrale européenne aussi éloignée de Rome. C’est pourquoi elle occupe une place aussi particulière dans le patrimoine religieux européen.

Pour plus d'informations, consultez la page dédiée à Trondheim.

Horse and sleigh at Røros
Credits
Horse and sleigh at Røros.
Photo: Thomas Rasmus Skaug - visitnorway.com

Røros

Credits
Horse and sleigh at Røros.
Photo: Thomas Rasmus Skaug - visitnorway.com

La Norvège du Nord

Région limitrophe

Région située à la frontière russe : églises (la chapelle d’Oscar II à Grense Jakobselv, le temple protestant et la chapelle de George à Neiden), le village de pêcheurs finno-norvégien de Bugøynes, la route frontalière allant du lac de Bjørnevatn au parc national d’Øvre Pasvik et le cairn des trois royaumes, le Treriksrøysa, dressé à l’intersection de trois pays (Norvège, Suède, Finlande). Sorties nature étonnantes au Ytre Jarfjord avec la pêche des crabes royaux, rouge vif. 

Le village de pêcheurs de Gjesvær

Village de pêcheurs typique du Finnmark au large duquel trois îles (Stappane) servent de lieu de nidification à trois espèces d’oiseaux différentes, dont la plus importante colonie de macareux de Norvège, peuplée de plus 350 000 individus. Ces repères étaient déjà connus du temps des Vikings. Plus de cent îles et îlots sont éparpillés autour du point le plus septentrional de la Norvège, déjà mentionné dans l’histoire des rois scandinaves rédigée par Snorri Sturluson, grand écrivain du Moyen Âge.

Les îles les plus reculées des Lofoten : Reine Sørvågen, Å, Værøy et Røst

Un mélange unique de paysages époustouflants (forgés par des milliers d’années de pratique de la pêche) et de propositions répondant aux exigences du tourisme moderne cosmopolite. Ici, vous trouverez galeries d’art, piment frais, gingembre et ail.

Les îles de Træna et Myken

Royaume des îles au large des côtes. Hébergement dans un phare (Myken, avec des vues spectaculaires), poisson et festival (Træna). Les îles sont habitées depuis plus de 6 000 ans, possèdent un riche patrimoine culturel et des monuments anciens. La success story des élevages de saumons norvégiens a commencé ici, à Træna. Enfin, le festival de Træna jouit d’une renommée internationale

Puffins at Gjesværstappan Nesting Cliffs, Nordkapp
Credits
Puffins at Gjesværstappan Nesting Cliffs, Nordkapp.
Photo: Asgeir Helgestad/Artic Light AS/visitnorway.com

Gjesværstappan

Credits
Puffins at Gjesværstappan Nesting Cliffs, Nordkapp.
Photo: Asgeir Helgestad/Artic Light AS/visitnorway.com
Lyngen

« Les Alpes dans l’océan. » Un paradis pour ceux qui souhaitent profiter de la nature de façons traditionnelles ou plus modernes : pêche, chasse, escalade, ski extrême, plongée et parapente. Les Alpes de Lyngen possèdent des paysages préservés et figurent en bonne place sur la carte internationale des milieux naturels extrêmes.

Hamn i Senja

Hamn i Senja est un pittoresque village de pêcheurs qui a connu les retombées de l’industrialisation. Ainsi, il a bénéficié de l’électricité dès 1882. Celle-ci lui était fournie par l’une des deux premières centrales hydro-électriques du monde, construites pour les mines de nickel locales. Ce vieux village de pêcheurs constitue une bonne base pour partir à la découverte de l’île de Senja.

Le Vistenfjord

Le « fjord inconnu » se trouve dans le Helgeland, entre la célèbre île de Vega et le massif des Sept Sœurs. Il renferme l’un des biotopes les plus riches d’Europe du Nord, et l’on y a découvert des traces indiquant qu’on y pratiquait la chasse et la pêche il y a plus de 9 000 ans et que des hommes s’étaient établis près de l’embouchure du fjord, ainsi qu’à Bønå. Vous trouverez dans ce village un centre de loisirs de plein air dirigé par un fermier-pêcheur local et sa famille.

Voir aussi

Your Recently Viewed Pages
Ad
Ad
Ad