Skip to main content

Un changement d'attitude radical vis-à-vis des traditions culinaires norvégiennes a récemment eu lieu. Aujourd'hui, on salue ce qui fait l'unicité de la Norvège à travers des approches modernes et inventives.

Une révolution culinaire a discrètement fait son chemin ces dernières années en Norvège. Les produits bio locaux ont fait une entrée fracassante dans les cuisines des restaurants et des particuliers

Ce qui caractérise la cuisine norvégienne est en grande partie le reflet de notre patrimoine agricole unique : moutons, vaches et chèvres vont au pâturage sur le littoral et dans les montagnes. Le climat froid et les terres non polluées sont idéaux pour faire pousser tranquillement des légumes, des fruits et des baies sans recours intensif aux pesticides. Les petites fermes laitières, les fromagers et les éleveurs de bovins bénéficient d’environnements sains, quasiment dépourvus de maladies et soumis à des réglementations strictes en matière de bien-être animal. Et puis, bien sûr, il y a cet immense littoral qui nourrit une riche tradition des poissons et fruits de mer.

Le dur travail entrepris pour rendre fier chacun des maillons de la chaîne alimentaire porte ses fruits. De nouvelles exploitations de petite taille produisent fromage, miel, pâtisseries, cidre et viandes dans le respect de l’écologie, et ce, partout dans le pays. Sans parler des centaines de microbrasseries qui mettent au point des bières de toutes sortes. Classée parmi les trois plus grands consommateurs de café au monde, la Norvège s’efforce aussi, sans surprise, d'assembler les meilleurs cafés la planète.

Parallèlement, les chefs norvégiens se sont forgé une formidable réputation internationale. La Norvège est le pays le plus médaillé dans l’histoire du concours international de cuisine des Bocuse d’or. En 2016, Maeemo est devenu le premier restaurant norvégien à décrocher trois étoiles au guide Michelin.

Rencontrez des chefs de tout le pays et découvrez les spécialités de leur région.

Laissé sur votre faim ?

Inutile d’attendre d’être en Norvège pour découvrir ce que vous aimeriez y manger.

Pages consultées récemment