Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book
Search
or search all of Norway
Preikestolen Preikestolen
Credits
Preikestolen.
Photo: Eduardo Grund / regionstavanger.com
Campaign
Partner

On ne va pas en faire toute une montagne !

Certes, la Norvège concentre plus de 300 sommets de plus de 2 000 mètres. Cela ne la rend pas pour autant inaccessible. La montagne norvégienne, c’est un peu l’art de prendre de la hauteur tout en gardant les pieds sur terre.

Rallarvegen
Rallarvegen
Sverre Hjørnevik/visitnorway.com
Cross-country skiing in Beitostølen, Norway
Beitostølen
Chris Arnesen - visitnorway.com
Hiking Valdres
Valdres
Terje Rakke / Nordic Life
Reindeer on Utvikfjellet
Utvikfjellet
C H - Visitnorway.com
Ad

Depuis longtemps, les Norvégiens utilisent les montagnes comme anti-stress à la vie moderne. Où qu’ils habitent dans le pays, quelle que soit leur origine sociale, ils profitent de leurs week-ends et de leurs vacances pour aller respirer l’air pur et frais des montagnes – chaussés de skis ou de chaussures de randonnée, selon la saison.

Rien de tel que de se retrouver à 2 000 mètres d’altitude avec une vue à 360° pour s’aérer l’esprit.

La Norvège est un pays de montagnes et de contrées sauvages : sommets déchiquetés et formations rocheuses patinées par le temps sont une partie importante de notre identité nationale. Une moitié ou presque de la population a accès à un chalet de montagne, tandis que des milliers de chalets, équipés ou non, sont à la disposition de la deuxième moitié de la population.

Certains des plus hauts pics d’Europe du Nord se trouvent en Norvège. Pourtant, ce relief accidenté, très spectaculaire, est compensé par un accès facile, qui a largement contribué à son succès. Ainsi, des milliers de kilomètres de sentiers balisés attendent les randonneurs de tous niveaux tandis que l’Allemannsretten inscrit dans le droit norvégien l’accès de tout un chacun aux terres non cultivées.

Lorsque vient l’hiver, le paysage se drape d’un manteau blanc immaculé. Des installations de ski alpin permettent de pratiquer ce sport quel que soit son niveau. Les plus aventureux, amateurs de poudreuse, se dirigeront vers les sommets, tandis que des pistes de ski de fond quadrillent le pays tout entier.

Les principales montagnes norvégiennes

Pour ceux qui visent haut : la Skåla

Dans la vie, lorsque l’on a de l’ambition, il faut parfois accepter que le chemin soit long. Tel est le cas du versant menant à la Skåla (1 848 mètres), qui constitue la plus longue montée de Norvège.

La sécurité en montagne

Cinq données à retenir sur les montagnes norvégiennes
  1. Le plus haut sommet de Norvège est le Galdhøpiggen dans le parc national de Jotunheimen. Il culmine à 2 469 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il fut conquis pour la première fois en 1850 par trois amis des environs de Lom : un instituteur, un choriste et un fermier.
  2. Le deuxième plus haut sommet norvégien est le Glittertind, lui aussi situé dans le parc national de Jotunheimen. Il culmine à 2 464 mètres d’altitude, neige éternelle comprise.
  3. En Norvège, tout ce qui dépasse la limite des arbres est considéré comme étant une montagne. Celle-ci peut donc se trouver au niveau de la mer dans l’extrême nord du pays, ou aux alentours de 1 200 mètres au sud.
  4. La Norvège compte entre 230 et 300 pics montagneux dépassant 2 000 mètres, selon le calcul utilisé.
  5. Plus de 1 000 sommets culminent à plus de 1 650 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Les saisons en montagne

Selon l’époque de l’année où vous vous rendez dans les montagnes norvégiennes, votre expérience variera du tout au tout.

L’été est le temps de la randonnée à travers vallons et sommets. C’est une activité très populaire, et il arrive que certains sentiers soient très fréquentés.

En automne, la nature se prépare pour l’hiver, les paysages s’illuminent de rouges et d’ors. Fraîcheur de l’air, éclat des couleurs, c’est une saison de contrastes et l’époque des mûres arctiques, des myrtilles, de la chasse au tétras et au renne.

Vient ensuite l’hiver. La Norvège devient d’ordinaire le paradis de la neige, même si, par endroits, les jours s’avèrent sombres et froids.

Il s’agit de la plus longue saison de montagne, mais aux premiers signes du printemps, la nature reprend le dessus, encourageant une fois de plus les visiteurs à partir à la découverte des montagnes et vallées, à pied ou en selle, et à pêcher dans les innombrables lacs de montagne.

Cinq choses à retenir sur les montagnes norvégiennes

  1. Le plus haut sommet de Norvège est le Galdhøpiggen dans le parc national de Jotunheimen. Il culmine à 2 469 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il fut conquis pour la première fois en 1850 par trois amis des environs de Lom : un instituteur, un choriste et un fermier.
  2. Le deuxième plus haut sommet norvégien est le Glittertind, lui aussi situé dans le parc national de Jotunheimen. Il culmine à 2 464 mètres d’altitude, neige éternelle comprise.
  3. En Norvège, tout ce qui dépasse la limite des arbres est considéré comme étant une montagne. Celle-ci peut donc se trouver au niveau de la mer dans l’extrême nord du pays, ou aux alentours de 1 200 mètres au sud.
  4. La Norvège compte entre 230 et 300 pics montagneux dépassant 2 000 mètres, selon le calcul utilisé.
  5. Plus de 1 000 sommets culminent à plus de 1 650 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Voir aussi

Your Recently Viewed Pages
Ad
Ad
Ad