Skip to main content

Pour Lonely Planet, la Norvège est le dernier sanctuaire où l’on trouve certains des animaux sauvages les plus intrigants d’Europe. À l’époque pré-Internet, certains touristes espéraient encore, en arrivant ici, croiser un ours blanc au détour d’une rue – en fait, ils ne vivent qu’au Svalbard.

Into the wild

En revanche, dans la partie continentale de la Norvège, en vous aventurant dans certaines contrées sauvages, vous pourrez voir des élans, des rennes et des oiseaux extraordinaires. Si vous avez cette chance, n’oubliez pas que ce sont des animaux sauvages. Retirez-vous sans faire de bruit. Ne les effrayez pas, ne les approchez pas, car certains animaux, s'ils se sentent menacés, pourraient vous prendre en chasse.

Pour admirer ces animaux dans leur habitat naturel, la meilleure solution, c’est de vous inscrire à une sortie faune sauvage. Les guides connaîtront les meilleurs endroits pour observer les animaux et, par-dessus tout, sauront assurer votre sécurité.

Cette dernière est très importante, car il ne faut pas chercher à observer seul certains animaux comme le bœuf musqué.

Les guides faciliteront votre rencontre avec les animaux, et vous n’aurez à vous soucier de rien d'autre que de garder le souvenir de votre aventure (en d'autres termes, une magnifique photo pour les médias sociaux).

Voilà ! Nous avons posé les bases. Maintenant, examinons de plus près les meilleures sorties faune sauvage de Norvège – ou, comme on les appelle ici, les « safaris » faune sauvage !

Observer les baleines de près

Les baleines. Chaque année, les côtes norvégiennes reçoivent la visite de ces géants de l’océan qui fascinent tant touristes et habitants. En Norvège, on les observe le long de la côte des Vesterålen tout au long de l’année. Des excursions avec guide sont organisées au départ de Stø et d’Andenes. Cette dernière accueille d'ailleurs un musée spectaculaire, qui ouvrira ses portes en 2023 : The Whale.

L’espèce que l’on voit le plus fréquemment en été est le cachalot, mais avec de la chance, vous pourrez aussi observer des dauphins pilotes, petits rorquals, baleines à bosse, dauphins et orques. En hiver, il arrive parfois que des rorquals communs fassent une apparition !

Des sorties d’observation des baleines sont organisées en Norvège du Nord en hiver, par exemple par des tour-opérateurs de Tromsø, la ville n’étant qu’à quelques encablures des eaux fréquentées par les cétacés.

Dans les îles du Svalbard, avec de la chance, on peut même apercevoir la plus grande baleine de la planète, la baleine bleue. En été, l’Isfjord est fréquenté par les baleines bleues, rorquals communs, baleines à bosse et bélougas, qui viennent s'y nourrir.

En vous inscrivant à une sortie d’observation des baleines, vous pourrez profiter de magnifiques paysages et prendre un grand bol d'air frais. Une expérience que vous n’êtes pas près d’oublier.

Bœuf musqué : un ébouriffant écho du passé

Le massif de Dovrefjell est l'unique endroit de Norvège, et l’un des rares au monde, où l’on peut voir le puissant bœuf musqué. En été, des randonnées avec guide sont organisées et vous garantissent de rencontrer quelques-uns de ces mastodontes hirsutes d’une demi-tonne. Certains tour-opérateurs proposent également des excursions guidées et sorties photos en hiver.

Le bœuf musqué n’est pas agressif tant que vous gardez vos distances. Par souci de sécurité et pour le bien-être des animaux, il est recommandé de toujours respecter une distance d’au moins 200 mètres.

S’il peut paraître massif et maladroit avec son poids oscillant entre 225 et 400 kilos, il n’en est pas moins un très bon sprinteur, capable de pointes à 60 kilomètres à l’heure.

Pêche monstrueusement délicieuse

Découvrez le crabe royal à la cuirasse écarlate, en mer de Barents, au large du comté de Finnmark, voisin de la frontière russe. Vous pourrez ensuite en déguster la délicieuse chair.

Une sortie d’observation du crabe royal peut soit se passer de la terre ferme, soit d’un bateau. Une fois pêché, il est plongé dans de l’eau bouillante. Le crabe royal rouge peut mesurer jusqu'à 2 mètres d’une pince à l’autre et peser jusqu’à 15 kilogrammes.

Les repas qui suivent ces sorties en mer sont de véritables festins : chair de crabe sur tartine de pain, accompagnée d’une petite sauce maison et, pour les amateurs, d’un verre de vin blanc.

Le rêve des ornithologues

De l’observatoire des oiseaux de Lista en Norvège du Sud et de Runde en Norvège des Fjords au Varangerfjord en Norvège du Nord, les  endroits dédiés à l’observation des oiseaux ne manquent pas dans la belle nature norvégienne.

Photographiez plongeons, grèbes et oiseaux aquatiques dans l’ouest du pays, ou dirigez-vous vers les habitats de montagne où vous pourrez observer le pluvier guignard, le phalarope à bec étroit, l’alouette hausse-col et le bruant des neiges. Avec un peu de chance, vous pourriez même apercevoir un harfang des neiges.

Les îles Vega, au large de la côte du Helgeland, protégées par l’UNESCO, sont, avec plus de 230 espèces d’oiseaux, elles aussi prisées des ornithologues ! L’une des espèces les plus connues est l’eider.

Si vous êtes plus intéressé par les espèces originaires de l’Arctique, telles que l’eider de Steller, l’eider à tête grise et le guillemot de Brünnich, la région du Varangerfjord, dans le Finnmark, vous intéressera tout particulièrement. C’est l’une des meilleures destinations, et des plus accessibles, pour l’observation des espèces arctiques.

Les pygargues (ou aigles pêcheurs) à queue blanche sont également visibles sur la côte norvégienne, en particulier dans la région située à l’extrême nord-ouest. On en a même prélevé quelques individus pour tenter de repeupler les côtes écossaises.

Et n’oublions pas le macareux moine ! On peut observer ce petit oiseau très élégant dans les environs de Runde, dans la région de Sunnmøre, sur l’île d’Andøya dans les Vesterålen, sur l’île de Lovund au large de la côte du Helgeland, ainsi qu’à Røst dans les îles Lofoten.

En lire plus sur l’observation d’oiseaux dans l’article ci-dessous ou voir toutes les activités ornithologiques auxquelles vous inscrire.

Donner de l’élan à votre voyage

Si vous souhaitez voir de près le roi de la forêt, inscrivez-vous à une sortie guidée d’observation des élans. Vous pourrez aussi apercevoir des élans lors d’une promenade crépusculaire à vélo électrique, passer la nuit dans une tour d’observation des élans en vallée d’Espedalen ou embrasser un élan à Svartisen Moose, dans le Salten.

Ainsi, les occasions de voir des élans en Norvège sont nombreuses – tant dans leur habitat naturel que dans des parcs animaliers. Il y a même une région dénommée « Elgland », qui signifie... « le pays des élans » !

Rencontrez le roi de la forêt en son royaume !

Autres sorties faune sauvage

Les sorties animalières évoquées plus haut comptent parmi les plus populaires, mais il existe néanmoins d'autres expériences moins connues qui vous émerveilleront tout autant.

Dans la vallée de Namdalen et sur la Hurdalselva en Norvège de l'Est, vous pouvez pagayer pour aller voir les castors, tandis que plusieurs destinations, sur la côte, proposent des excursions pour observer les phoques, notamment la région de Sunnmøre et le Nord-Ouest.

Si vous vous trouvez dans la région la plus reculée de Norvège, les îles du Svalbard, vous aurez peut-être la chance de voir des morses. Les îles se situent à mi-chemin entre la Norvège et le pôle Nord, une destination bien connue pour ses activités originales de pleine nature.

Découvrez toute la richesse de la faune norvégienne !

Situez certaines de nos meilleures sorties faune sauvage sur la carte ou consultez les options ci-dessous.

Faites le plein d'idées

De grandes aventures vous attendent

Pages consultées récemment