Skip to main content

Siriyaporn « Mymint » Rithisirikrerg a déménagé dans un coin reculé de la Norvège lorsqu'elle était enfant. Aujourd'hui, elle est l'une des jeunes cheffes norvégiennes les plus talentueuses et couronnées de succès, en grande partie grâce au soutien d'une équipe hôtelière locale tout à fait unique, qui s'est engagée à encourager les talents locaux et les expériences savoureuses. Ils vous feront découvrir quelques-unes des meilleures spécialités des Lofoten !

« Je suis incroyablement curieuse. J'aime apprendre, expérimenter et me mesurer aux autres », explique Siriyaporn Rithisirikrerg, affectueusement surnommée « Mymint ».

À seulement 23 ans, elle a déjà remporté des succès remarquables : une médaille d'argent au concours du Norway's Young Chef of the Year en 2023, une autre médaille d'argent au concours du Nordic Green Chef of the Year, et une médaille d'or au concours Norwegian Jeunes Chefs des Rôtisseurs. Elle faisait également partie de la Norwegian Senior Chef Team aux Jeux olympiques culinaires de l'IKA en 2024, entre autres réalisations.

Ces réalisations seraient déjà impressionnantes en soi, mais pour une jeune immigrée qui a grandi dans un petit village de 50 à 60 maisons, niché dans les montagnes et balayé par les vents du nord, elles sont particulièrement remarquables.

« Au début, c'était difficile. Je ne connaissais pas la langue, et j’avais beaucoup de mal avec l’obscurité et le froid », explique Mymint.

Le plaisir de cuisiner

Heureusement, elle a trouvé du réconfort dans la cuisine. Qu'il s'agisse de préparer des plats thaïlandais épicés avec sa mère ou des repas norvégiens traditionnels avec sa grand-mère, souvent agrémentés de poissons frais pêchés par son grand-père, la cuisine était le sanctuaire de Mymint.

« J'étais toujours assise sur le plan de travail, le nez dans les casseroles », rit-elle.

Après s'être inscrite à un programme culinaire de l'école secondaire de Melbu, elle a commencé à vendre des rouleaux de printemps faits maison aux touristes des Lofoten pendant l'été, réinvestissant tous ses gains dans de nouveaux ustensiles de cuisine. Elle a fini par décrocher un poste d'apprentie au Thon Hotel Lofoten.

L'hôtel est réputé pour son excellente cuisine et se distingue par sa volonté d’utiliser des ingrédients locaux de première qualité. Il a également reçu de nombreuses récompenses nationales pour son engagement à offrir des stages aux talents locaux.

Le paradis des fruits de mer

Au cœur de Svolvær, la ‘capitale touristique’ des îles Lofoten, les deux Thon hotels locaux sont fiers d'offrir à leurs clients un goût authentique de cette région unique.

 « Nous sommes implantés dans une région incroyable pour la cuisine, juste à côté de la mer et de fantastiques producteurs locaux. Nous privilégions les ingrédients biologiques et d'origine locale, en utilisant autant que possible les produits de saison », explique Mymint.

Le skrei, une expérience en soi

Nous avons visité la région en mars et nous avons eu la chance de vivre l'arrivée du célèbre skrei, le cabillaud migrateur de l'Atlantique, dans la région des Lofoten pour le frai, qui marque le début de l'une des pêcheries saisonnières les plus importantes au monde. 

« Le skrei est un poisson incroyablement polyvalent, dont la chair blanche et ferme est due à sa longue migration. Il se prête à une myriade de plats », explique Mymint, en servant d'appétissantes ravioles préparées à partir de joues de skrei. Servies dans un savoureux bouillon de poisson, elles conjuguent  les saveurs de la Norvège du Nord et de l'Asie, et sont agrémentées de délicieuses fleurs comestibles provenant de la serre située sur le toit de l'hôtel.

Découvrez l’astuce sexy locale pour avoir de la chance à la pêche : Haill !


La magie du stockfish

Une grande partie du skrei pêché pendant la saison est suspendu sur des claies pour sécher naturellement dans le climat humide et venteux afin de préparer du stockfish, exactement comme il est conservé depuis plus de mille ans dans cette région.

D'ailleurs, on dit souvent que le stockfish a ‘construit la Norvège’ en raison des nombreuses villes côtières, dont Bergen et Trondheim, qui ont prospéré grâce à ce commerce florissant.

Pour plaisanter, les habitants des Lofoten surnomment son odeur surnomment « l'odeur de l'argent ». 

Vous pouvez le déguster sec, en collation riche en protéines, ou le réhydrater et le griller, le cuire au four, le faire bouillir ou même l'utiliser comme garniture sur une pizza. 

Mymint nous régale d'une délicieuse petite tortilla de pommes de terre rehaussée d’une savoureuse crème de stockfish, servie comme un taco.

« J'ai d'ailleurs servi ce plat aux maîtres cuisiniers qui ont participé au Bocuse d'Or à Trondheim en 2024 », raconte-t-elle.

Photo : Fredrik Ahlsen / Visitnorway.com

Des algues sensationnelles

« J'adore cuisiner avec les algues de haute qualité de Lofoten Seaweed. Elles ajoutent un goût umami très agréable », explique Mymint.

Le saumon, les palourdes et les crustacés sont d'autres ingrédients clés du menu. Parfois, elles sont servies de manière créative sur une gaufre norvégienne traditionnelle (salée) !

L'hôtel dispose de deux restaurants. Le restaurant gastronomique Paleo Arctic s'inspire de la période paléolithique, lorsque les êtres humains vivaient de la chasse, de la pêche et de la cueillette.

Quant à la Brasserie moderne, elle sert aussi une excellente cuisine et propose des menus à partager mettant en avant les saveurs des Lofoten, des fruits de mer préparés sur le gril espagnol Josper ou le gril japonais Robata, ainsi que de fantastiques pizzas.

Une serre arctique

« Sentez-moi ça ! » , s’exclame Mymint, en tendant une poignée d'herbes fraîches cueillies dans la serre située sur le toit de l'hôtel.

Bien qu’implanté en Arctique, l'hôtel parvient à cultiver la plupart de ses herbes, ainsi qu'une abondance de salades et de légumes, grâce aux longues heures de lumière du jour en été et à un peu d'éclairage LED pendant les mois d'hiver les plus sombres. La chaleur excédentaire de la cuisine est également canalisée vers le haut.

L'agneau des Lofoten, un délice

Les fruits de mer ne sont pas les seuls incontournables lorsqu'on visite les Lofoten. L'agneau de cette région est exceptionnellement tendre, car les animaux se promènent librement dans les montagnes et se nourrissent d'algues et d'herbes salées.

Le stockfish préparé à base de skrei aux Lofoten et le Lofotlam, l'agneau local, bénéficient tous deux d'une indication géographique, semblable à celle dont jouit le champagne.

« Nous nous efforçons de nous procurer la plupart des produits que nous servons auprès de producteurs locaux, par exemple les légumes de la ferme Myklevik à Stamsund, où nous cultivons également nos propres pommes de terre, et les fromages de fabricants primés comme Aaland Gård et Lofoten Gårdsysteri », explique Erik Taraldsen, l'ambitieux directeur de l'hôtel.

« Si nous voulons que les gens puissent vivre et prospérer dans cette région isolée et développer des produits alimentaires exceptionnels, nous devons investir dans ces produits. Et ils offrent constamment une qualité extrêmement élevée », ajoute-t-il.

Photo : Fredrik Ahlsen / Visitnorway.com

Retour aux racines

« Nous voulons nous inspirer de nos racines arctiques et tirer pleinement parti des produits que nous exportons depuis plus de mille ans, en utilisant des méthodes modernes et innovantes. Nous fumons, fermentons, saumurons différents produits et séchons même notre propre stockfish. En outre, nous encourageons les membres de notre personnel à faire preuve de créativité et à expérimenter », explique Stian E. Haugnes, chef cuisinier des restaurants.

M. Haugsnes a grandi dans une famille de pêcheurs dans le Nord, avant de tenter l’expérience de cuisinier, puis de revenir à ses racines.

« Il est essentiel que nous soutenions la communauté locale, sans quoi, nous ne serons qu’un simple décor. Je suis moi-même fils de pêcheur et, enfant, je coupais des langues de morue à Henningsvær, comme beaucoup d'enfants le font encore. J'ai à peine goûté à la viande avant d’être adulte », explique Stian, qui s'est vu décerner le titre de Norwegian Head Chef of the Year l'Association norvégienne des chefs en 2023.

« Aujourd'hui, je suis fier de pouvoir acheter une vache que je peux montrer du doigt, dans le champ d’une ferme locale, en sachant que cet animal a eu une vie décente. Cette approche permet de développer un autre type de respect pour la nourriture qu’on mange. Et bien sûr, nous essayons d'utiliser toutes les parties de l'animal », ajoute-t-il.

Photo : Fredrik Ahlsen / Visitnorway.com

Création d'emplois

La création d'emplois locaux et la formation des talents locaux sont essentielles pour la communauté, en particulier dans les zones rurales, qui sont menacées par le dépeuplement et le vieillissement de la population.

« Nous avons ici une main-d'œuvre très internationale, mais nous nous efforçons également d'employer du personnel local, qu'il s'agisse de jeunes gens qui commencent leur premier job d'été ou d'apprentis locaux talentueux comme Mymint. C'est extraordinaire de la voir grandir et s’épanouir, comme les autres chefs locaux qui travaillent ici. Nous aimons les envoyer aux quatre coins du monde pour qu'ils participent à des concours et acquièrent de l'expérience dans d'autres restaurants. Ils reviennent souvent avec des idées nouvelles et innovantes », explique Stian.

Ouvrir la voie

« L'équipe de Thon représente tout pour moi. Grâce à elle, je me sens en sécurité et dans mon élément, ce qui m’a permis de grandir et d’être compétitive », déclare Mymint.

Faire partie des rares femmes cheffes du pays peut être à la fois un défi et une source d'inspiration.

« Ouvrir la voie est essentiel. C'est une profession exigeante, et il faut de la détermination pour rester dans la course. Mais j’adore ça ! », conclut-elle.

Lorsqu'elle ne travaille pas, Mymint fait des randonnées dans les montagnes sauvages, sur des sentiers qui partent littéralement de la porte de la cuisine.

« La nature me nourrit », déclare-t-elle.

Réservez votre séjour au Thon Hotel Lofoten ou au Thon Hotel Svolvær.

Le livre de la cuisine norvégienne

Pages consultées récemment