Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book
Search
or search all of Norway
TINE Gudbrandsdalsost TINE Gudbrandsdalsost
Credits
TINE Gudbrandsdalsost.
Photo: Cabday/visitnorway.com
Campaign
Partner
Ad

Des ingrédients traditionnels, une cuisine moderne

Céréales et légumes locaux de qualité, agneau, viandes séchées, baies et, bien entendu, poisson, composent les aliments de base du garde-manger norvégien. Sans oublier le porridge du week-end ou les gaufres, accompagnées de fromage à pâte brune.

Petite par la taille, la Norvège n’en possède pas moins l’un des plus longs littoraux du monde, célèbre pour ses profonds fjords aux eaux froides et cristallines. Il n’est donc pas surprenant que la pêche et les plats de poissons aient toujours occupé une place de choix dans la culture culinaire norvégienne. Si la morue séchée constituait autrefois son plus grand produit d’exportation, le saumon frais et le cabillaud arctique (skrei) lui ont aujourd’hui ravi ce titre.

Les forêts et montagnes norvégiennes abondent en baies et fruits sauvages, à partir desquels l’on prépare des confitures, des jus de fruits et le populaire multekrem, un dessert à base de crème fouettée et de mûres arctiques (petites framboises sauvages jaune oranger également appelées plaquebières ou mûres des marais). Actuellement, la Norvège connaît un engouement marqué pour les fromages, viandes, céréales et légumes produits localement, accommodés selon des recettes traditionnelles par de petites exploitations et fermes de montagne.

Lorsque vient la saison de la chasse, l’élan, le cerf et le renne s’invitent au menu des Norvégiens, mais l’agneau reste la viande favorite de ces derniers.

Celui-ci peut être consommé séché, tel le fenalår (gigot d’agneau séché et salé) ou en ragoût, comme le fårikål, spécialité automnale mitonnée avec du chou et des grains de poivre entiers.

Les boulettes de viande constituent le grand classique de la cuisine de tous les jours. Le week-end et en période de vacances, les Norvégiens sont friands de porridge, tel le rømmegrøt (cuisiné avec de la crème aigre, du beurre et du lait entier) ou encore de riz au lait.

Le brunost, fromage à pâte brune caramélisé, au goût sucré mais prononcé, est l’aliment de référence de l’alimentation des Norvégiens, qui le dégustent sur une bonne tranche de pain ou une gaufre – de préférence dans l’un de ces petits chalets douillets que l’on rencontre en bordure de piste de ski de fond ou sur les sites fréquentés de haute montagne. En Norvège, c’est l’indispensable touche gustative finale à une journée de plein air digne de ce nom.

Festivités : le repas de Noël en Norvège

Le menu traditionnel de Noël, en Norvège, c’est du sérieux. Pourtant, déterminer les mets festifs préférés des Norvégiens n’est pas une mince affaire au vu du nombre de spécialités régionales en lice. Voici quelques-uns des plats que vous avez de fortes chances de retrouver sur une table pendant la Yuletide – la période des fêtes :

Ribbe : poitrine de porc rôtie, généralement servie avec de la choucroute et des pommes de terre vapeur, des saucisses de Noël, des boulettes de viande et de la sauce. Six ménages sur dix le choisissent, surtout dans le Trøndelag (Norvège du Centre) et en Norvège de l’Est.

Pinnekjøtt : côtelettes d’agneau salées, séchées, et parfois fumées. Elles étaient traditionnellement cuites à la vapeur sur un lit de branche de bouleaux, d’où le nom Pinnekjøtt, qui, traduit grossièrement, signifie « bâton de viande ». C’est le second plat préféré des Norvégiens pour le réveillon, surtout dans la Norvège des Fjords.

Lutefisk : stockfish (poisson séché) qui a été mis à tremper dans des bains successifs d’eau et d’hydroxyde de sodium (ancien mode de préservation), puis cuit au four. On le sert en général accompagné de pommes de terre, de bacon, de purée de pois et de moutarde.

Multekrem : dessert composé de mûres arctiques et de crème fouettée.

Småkaker : selon la tradition, à Noël, sept variétés différentes de biscuits et/ou cookies devraient orner toute bonne table qui se respecte, tous faits maison. Le pepperkake (gingerbreadman) est a priori le plus populaire d’entre eux.

Aquavit : la boisson nationale. Cette eau-de-vie de pomme de terre est parfumée de graines de cumin, d’anis, d’aneth, de fenouil et de coriandre. C’est la boisson favorite du repas de Noël.

Gløgg : La version norvégienne du vin chaud, à base d’un mélange sirupeux agrémenté d’amandes sèches et de raisins.

Allez-y, goûtez...

Inutile d’attendre d’être en Norvège pour découvrir ce que vous aimeriez y manger.

×

Voir aussi

Your Recently Viewed Pages
Ad
Ad
Ad