Skip to main content

Fiskevær

Villages de pêcheurs de caractère en Norvège

Dans les endroits les plus improbables...

... dans les plus petites échancrures...

... la côte norvégienne abrite de charmants petits villages de pêcheurs.

Aujourd’hui, nombre d’entre eux se sont mués en agréables havres de paix, où l’on peut savourer de délicieux produits en direct de la mer...

... où l'on peut prendre son temps et séjourner dans une cabane de pêcheurs traditionnelle, la rorbu ou sjøhus.

Selon le moment de l'année, les lieux se parent d’étonnantes couleurs : celles d’une aurore boréale pendant les longues nuits d'hiver ou celles du soleil de minuit en été.

Jouissant d'un cadre naturel spectaculaire, le fiskevær (norvégien pour « village de pêcheurs ») permet la pratique d’un large éventail d'activités.

Kayak entre îlots côtiers...

... Randonnées sur les hauteurs ou en bord de mer.

Quel village de pêcheurs norvégien aimeriez-vous visiter ?

Vivre de la mer

Depuis la nuit des temps, on vit en Norvège en symbiose avec la mer. La pêche saisonnière du skrei (cabillaud arctique) a permis aux habitants de survivre sous de telles latitudes. Pendant des siècles, le stockfisch (skrei séché) a constitué le produit le plus exporté de Norvège et, par endroits, l'air est toujours empreint de cette « odeur de l’argent », comment l’on dit dans certains fiskevær de Norvège du Nord pour désigner l’odeur qui émane des séchoirs à poissons.

Le commerce florissant développé avec les pays d’Europe engendra l’essor de villes prospères et de fiskevær sur la côte norvégienne. Ces derniers sont particulièrement nombreux en Norvège des Fjords et c’est en Norvège du Nord que l’on en dénombre le plus.

Plus d’informations sur le skrei, ce poisson qui a fait la Norvège.

La mer en guise de grand-route

Autrefois, l'unique voie de communication était souvent la mer. C’est pourquoi les plus jolis et connus des fiskevær se nichent souvent dans des lieux singuliers, très beaux, à proximité d’eaux poissonneuses. Même s'il faut du temps pour rejoindre par la route ces îles et petites localités isolées, elles se trouvaient jadis sur ce que l’on appelait la « route de la mer ».

Cette proximité était particulièrement importante à une époque où l'on rejoignait à la rame les eaux poissonneuses, avant l'avènement des bateaux à vapeur et des petits bateaux de pêche à moteur, les sjarker, grâce auxquels on put s’aventurer plus loin en mer.

Pendant la pêche au skrei, le petit village de pêcheurs de Henningsvær dans les Lofoten connaissait souvent une forte affluence :

Maisons du bord de mer

Les petits fiskevær offraient des hébergements sommaires aux habitants et aux pêcheurs saisonniers, qui venaient de tout le payspour se partager le butin de la mer. Mais il s’y trouvait aussi des væreierboliger plus imposantes appartenant à des væreier, de prospères marchands qui contrôlaient quasiment tout, du magasin aux logements, en passant par les zones de pêche et les équipements portuaires, voire l’église ! Ils perdirent peu à peu de leur pouvoir, mais nombre d’entre eux occupèrent une place proéminente jusque dans les années 70.

Leurs maisons étaient souvent peintes en blanc, la couleur la plus chère. Les autres maisons arboraient des teintes bien meilleur marché, comme l’ocre ou le rouge. Ces couleurs sont toujours présentes dans de nombreux fiskevær norvégiens.

Les cabanes de pêcheurs rénovées, appelées rorbuer, fournissent aujourd’hui un mode d’hébergement populaire.

Villages de pêcheurs modernes

Même si la pêche reste une activité importante dans de nombreux fiskeværs, ceux-ci ont connu un second souffle avec le tourisme et l’arrivée d’une population créative, qui y a ouvert des restaurants, galeries, boutiques d'artisanat et lieux d’hébergement uniques.

De la Norvège du Sud à la Norvège des Fjords et tout au long de la côte jusqu’à Kirkenes en Norvège du Nord, vous trouverez de pittoresques villages de pêcheurs qui méritent votre visite. Certains se prêtent parfaitement à une parenthèse détente tandis que d'autres conviendront aux actifs, amateurs d'activités outdoor. D'autres encore organisent des festivals, allant de la poésie au jazz et au rock’n’roll !

Toutefois, ils ont tous un point commun : leur proximité avec la mer, avec des eaux poissonneuses et des ports naturels. Les gourmets seront comblés et ne manqueront pas d’occasions de déguster toutes sortes de poissons et fruits de mer frais, ainsi que d'autres produits locaux.

Vous aimeriez pêcher votre repas ? Nous avons eu vent d’un petit truc sexy (!) qui porterait chance aux pêcheurs !

Norvège du Nord

La plupart des villages de pêcheurs connus se trouvent en Norvège du Nord. L'image classique des hangars à bateaux et cabanes de pêcheurs rouges nichées au pied d’imposantes montagnes y est fréquente, parmi d’autres éléments du patrimoine de la pêche au skrei en Norvège du Nord.

Goûtez à la traditionnelle fiskesuppe (soupe de poisson), au bacalao et au skrei (morue) sous toutes ses formes. Ne manquez pas de déguster un délicieux crabe royal et, bien sûr, du tørrfisk ou stockfisch. L'agneau de la région est également réputé.

Voici quelques-uns des fiskeværs les plus populaires :

Lofoten

Les fiskevær y sont légion ! Henningsvær est sans doute le plus connu d’entre eux. Il regorge de cafés branchés, restaurants, magasins indépendants et galeries d'art de renommée mondiale, dont la célèbre Kaviar Factory. On peut également y suivre des cours de yoga, aller au sauna, aller aux festivals de la Trevarefabrikken et suivre un cours d’escalade au Klatrekaféen. Il ne manque certes pas de choses à faire dans ce cadre spectaculaire !

Kabelvåg, Ballstad et Stamsund sont également des destinations de séjour populaires, notamment pour la pratique de la randonnée, de la pêche et du kayak. Plus au large se trouve le célèbre village de Nusfjord, plein de charme suranné, ainsi que les ravissants villages de Reine, Sørvågen et Å. Kabelvåg et Å possèdent tous deux d’intéressants musées relatant l’histoire de ces villages de pêcheurs.

Nous vous recommandons vivement de prendre le ferry (gratuit si vous n'avez pas de voiture !) à destination des villages situés sur les petites îles de SkrovaRøst et Værøy, où règne une dynamique activité de pêche.

Les Vesterålen

Vous trouverez ici l’un des plus exceptionnels fiskevær de Norvège du Nord : Nyksund. Ce village, qui fut l’un des plus importants ports de pêche du XXe siècle, se transforma en ville fantôme dans les années 70. Toutefois, au cours de ces dernières décennies, sous l'impulsion d’une poignée d’Allemands passionnés, le village a connu une renaissance. Aujourd'hui, une petite douzaine d’habitants anticonformistes y tiennent plusieurs bons restaurants, des galeries d'art, des lieux d’hébergement et même un studio d’enregistrement. Il se dégage des lieux une atmosphère unique, très créative et branchée, qui plaît aux travailleurs nomades.

Stø est un autre petit village de pêche des Vesterålen, d’où l’on peut partir observer les baleines. Des sorties d’observation des baleines sont également organisées depuis Andenes, localité plus importante où l’on peut pratiquer de nombreuses activités et même visiter un centre spatial – Andøya Space Center. Skipnes et Tinden sont de petites pépites qui méritent d’être visitées en été, tandis que Myre est un port de pêche plus moderne.

Autres belles destinations en Norvège du Nord

Non loin de Bodø, vous trouverez l'ancien comptoir commercial de Kjerringøy, charmant avec sa plage de sable, qui possède plusieurs petites galeries d'art et musées.  

Si vous prenez le bateau express de Bodø à Sandnessjøen, plus au sud, vous passerez également par plusieurs tout petits villages de pêcheurs le long de la côte du Helgeland, notamment Fleinvær, Støtt, VegaLovundMyken et Træna, pour n’en citer que quelques-uns.

Plus d’informations sur ces villages dans l’article ci-dessous :

À Senja, il faut visiter Husøy, bourgade animée située sur une petite île entourée de montagnes spectaculaires. Il existe plusieurs autres jolis fiskeværéparpillés sur cette île sauvage, dont Mefjordvær et Hamn.

Non loin de Tromsø, les plages de sable blanc et les sympathiques restaurants de Sommarøy, dynamique exportateur de harengs, méritent également le détour. Havnnes Handelssted, situé sur l’île d’Uløya dans le Lyngenfjord, est le centre de négoce le plus septentrional de Norvège.

Si vous souhaitez voir des petits villages de pêcheurs isolés du comté de Troms et Finnmark, vous devriez prendre l’express côtier Hurtigruten, qui en dessert un grand nombre, dont HavøysundKjøllefjordBerlevåg et Honningsvåg.

Ne manquez pas Skarsvåg dans le Finnmark, le village de pêcheurs le plus au nord du monde. Parcourez les vastes landes en motoneige, allez pêcher le crabe royal en bateau semi-rigide et faites une excursion au cap Nord et à Knivskjellodden, point le plus au nord d’Europe.

Trøndelag

Vous trouverez aussi quelques vieux villages de pêcheurs bien conservés sur de petites îles au large de la côte du Trøndelag, notamment Sør-Gjæslingan, jadis le plus gros village de pêcheurs au sud des Lofoten. On peut s’y rendre par bateau express en été et dormir sur place. Vous pouvez également séjourner dans une cabane de pêcheur au petit village de Titran sur l’île de Frøya, prendre le bateau local à destination de Mausundvær et séjourner à Mausund, un dynamique village de pêcheurs.

Le Nord-Ouest et la Norvège des Fjords

Vous visitez la côte ouest de la Norvège ? Alors vous aurez l’occasion de goûter à plusieurs spécialités locales comme le klippfisk (morue salée et séchée) et le bacalao. Ces plats sont étroitement liés à ce littoral, de nombreux villages de pêcheurs de la région ayant fortement prospéré du fait de la production de klippfisk, surtout dans la région de Møre dans le Nord-Ouest.

En se rapprochant de ce petit village de pêcheurs, relié par un pont à l’île de Smøla, on a vraiment l’impression de conduire droit dans l’océan. Veilholmen est beau par tous les temps, ensoleillé ou tempétueux. Pensez à lever la tête pour contempler les aigles-pêcheurs.

Il y a également des bateaux au départ de Trondheim et Kristiansund :

À l’extrémité de la côte du Romsdal, loin de la terre, se trouve le village de pêcheurs le plus au sud de la Norvège : Ona. Cette toute petite île abrite un petit café, des boutiques de poterie et d’artisanat, de sympathiques coins de pêche et une plage de sable blanc. La grande attraction de l’île est le phare Ona Fyr datant de1867.

Dans les environs, deux autres fiskevær sont également appréciés des touristes en été. Visitez le petit village de Bud, près de Molde, et l’île de Grip, à quelques encablures de ferry de Kristiansund.

Villages côtiers de Norvège du Sud

Plus au sud, de Bergen à Lindesnes et Oslo, la côte est également parsemée de charmants villages débordant de vie.

C’est un charme d’une autre nature qu’au nord. Le climat y est plus doux, la mer plus scintillante et constellée d’îlots rocheux réchauffés par le soleil. Dans les villages, les étroites ruelles sont bordées de maisons de bois blanches. Savourez des crevettes au soleil et goûtez à un maquereau fraîchement grillé. Miam !

Trouvez la destination côtière de vos rêves ci-dessous :

Visitez un village de pêcheurs

Profitez d'offres à ne pas manquer

Voici une sélection de tour-opérateurs qui se dépensent sans compter pour sublimer votre voyage.

Voir aussi

Pages consultées récemment