Skip to main content

Nyksund

De ville fantôme à pôle créatif

Nyksund était autrefois l’un des villages de pêcheurs les plus dynamiques des Vesterålen. Une ville prospère, dotée d'un brillant avenir. Mais le sort en décida autrement...

... Elle périclita et, dans les années 70, devint une ville fantôme.

Le village fut abandonné à l’assaut des vagues.

Aujourd’hui, plus de cinquante ans plus tard, Nyksund renaît de ses cendres comme pôle créatif branché.

Venez découvrir tout ce que cet étonnant sanctuaire de Norvège du Nord a à offrir.

« La ville en mer »

L’expérience Nyksund commence bien avant d'atteindre le village même. Une étroite route serpente à flanc de montagne. D'un côté, des parois rocheuses, de l’autre, la mer à perte de vue. On traverse un paysage austère jusqu'à l'apparition soudaine des constructions colorées du petit village. Leurs couleurs semblent se détacher dans ce paysage spectaculaire.

« C’est vraiment exceptionnel. On a un ensemble urbain très dense, mais dans un cadre naturel sauvage, rugueux. »

Sven Erik Tøien, architecte local

Chaque maison a un caractère bien à elle. Certaines sont bâties à flanc de colline en raison du manque d’espace – après tout, il y a ici 30 résidents permanents !

Ascension et déclin

Il y a un siècle environ, Nyksund était l’un des plus grands et des plus importants villages de pêcheurs des Vesterålen. Situé au nord des Lofoten, à la lisière du beau et sauvage archipel des Vesterålen, à proximité d’eaux poissonneuses, Nyksund était un village de pêcheurs attractif.

Lorsque la saison du skrei (cabillaud de l’Atlantique) battait son plein en hiver, sa population grossissait de plusieurs centaines d’habitants. L'activité qui régnait sur les quais engendra un besoin d’espace, Nyksund étant à cheval sur deux petites îles, Nyksundøya et Ungsmaløya, reliées par un étroit brise-lames.

« Il y avait peu d’espace disponible sur ces petites îles pour construire de nouveaux bâtiments. Lorsque l’activité nécessita plus d’infrastructures, on empila simplement tout dans l’espace existant », explique Tøien.

Aujourd’hui, on voit toujours les vestiges de quais construits sur deux et trois niveaux pour charger et décharger le poisson – la preuve que Nyksund fut jadis un centre économique prospère.

Mais au XXe siècle, la situation évolua. Avec le progrès technologique, des bateaux plus grands et motorisés firent leur apparition. Le port de Nyksund devint trop exigu. C’est Myre qui prit la relève et devint le plus important port de la région, tandis que Nyksund dépérissait, jusqu’à son abandon complet au début des années 70. Nyksund devint alors une ville fantôme.

Un nouveau départ

À bien des égards, le vieux village de pêcheurs reste un musée vivant, et ce, grâce à un groupe de passionnés allemands qui arriva à Nyksund dans les années 80. L’un d’eux, Karl Heinz Nickel, eut le coup de foudre pour l’endroit, au point de se lancer dans la reconstruction du village. Par le biais de divers projets, il créa de nombreuses nouvelles activités sur place.

Au fil des ans, Nyksund a connu plusieurs phases de reconstruction. Dans les années 2000, Ssemjon Gerlitz de Düsseldorf devint Nyksunder par choix, en participant au projet de construction. Le groupe passa beaucoup de temps à récupérer de vieux objets utilisés par les pêcheurs et se lança dans la rénovation de la maison d'hôtes Holmvik Brygge, sur les quais. Aujourd’hui, on a l’impression d’être dans un petit musée vivant qui retrace 100 d’histoire de la pêche.

« Il a fallu plusieurs années pour que les gens comprennent que nous ne collections pas n’importe quoi, mais des morceaux de culture », remarque Ssemjon.

Des portes d'époque équipent désormais sa maison d'hôtes Holmvik Brygge, un lieu d'hébergement certifié durable qui propose des chambres à louer dans un cadre historique, des studios indépendants et même une maison tout entière (idéale pour des groupes).

« La plus grande ressource de cet endroit, c’est en fait son énergie, qui peut vous être d’un grand soutien quand on fait un travail créatif. »

Ssemjon Gerlitz, guide et propriétaire de Holmvik Brygge

Un paradis pour les nomades digitaux

Cinquante ans après être devenu une ville fantôme, Nyksund est aujourd'hui tendance, avec même un petit côté urbain.

Ce petit village original possède une aura créative rare et dispose de plusieurs espaces de co-working, de bons restaurants, de galeries d'art et même d'un studio d’enregistrement. Si donc vous rêvez de prendre des tracances (ou workation, en anglais) en Norvège du Nord, Nyksund est un pari sûr !

Anders Megafon Frantzen est le gérant du Arthur-Brygga, le légendaire pub / salle de concert du village. Il rêvait de fonder un lieu où les gens puissent se rassembler, où des artistes puissent séjourner et travailler pendant des périodes plus longues.

Il nous parle de la vie à Nyksund ci-dessous :

Besoin de silence ? Cet abri en bois, superbement intégré dans le paysage, n’est pas une simple prouesse architecturale. Apportez votre ordinateur portable ici et sentez vos idées couler comme jamais auparavant. Vous pouvez aussi tout simplement venir admirer la vue avec un café.

À faire

Vous serez surpris par l’activité qui règne dans ce petit village. Ici, on peut participer à toutes sortes d'événements, du concert à la marche méditative.

Visitez l’une des galeries d'art – eh, oui ! Il y en a ici aussi – ou plongez-vous dans l’ouvrage d'un auteur de Norvège du Nord tout en admirant le mobilier, au café-librairie-brocante Delpen Bokcafe.

Veuillez noter que certains lieux et événements ne sont ouverts au public qu’en été ou sur demande.

La nourriture de l’âme

Les poissons et fruits de mer de Norvège du Nord comptent parmi les meilleurs du monde et Nyksund possède plusieurs restaurants et petits cafés servant une délicieuse cuisine – avec une jolie vue !

À Holmvik Brygge, Ssemjon et son équipe vous serviront des plats traditionnels réconfortants comme le bacalao, des filets de cabillaud, des ragouts et spécialités locales (omble du Sigerfjord et viande de renne locale, par exemple). Pour une soirée plus festive, vous pouvez aller à Nyksund Ekspedisjonen, de l’autre côté du quai. On vient de loin pour dîner dans cet établissement géré par un couple (allemand, bien sûr). Pâtisseries maison et cafés sont au menu, mais aussi des plats plus sophistiqués, notamment à base de poissons et fruits de mer locaux.

À moins que vous ne souhaitiez pêcher vous-même votre repas ? Vous verrez encore de nombreux bateaux de pêche et chalutiers sortir en mer. N’hésitez pas à vous joindre à une sortie de pêche !

Intenses énergies de la nature

De nombreux visiteurs viennent à Nyksund uniquement pour se détendre dans un beau cadre naturel. On peut passer ici des heures à regarder les vagues, pelotonné sur un divan, ou à contempler par la fenêtre la tempête ou le ciel étoilé (ou les longues nuits sous le soleil de minuit). Une aurore boréale dansera-t-elle pour vous dans le ciel hivernal ?

Les quelques résidents de Nyksund ont décidé d'éteindre les réverbères par nuits claires, pour mieux pouvoir admirer les aurores boréales !

Le chemin de la Reine, de Nyksund à Stø

L’archipel des Vesterålen est un paradis pour les randonneurs. Où que l’on regarde, le ciel semble rejoindre la mer. Nyksund n’échappe pas à la règle.

Le plus célèbre sentier de randonnée des environs est le Dronningruta (le chemin de la Reine), ainsi nommé après son inauguration par la reine Sonja en 1994.

Marchez dans ses pas sur un circuit allant de Nyksund à Stø, autre charmant village de pêcheurs des Vesterålen. Ce sentier balisé d’environ 15 km de long serpente le long de la côte, gravit des sommets, traverse des marais et longe une plage de sable blanc.

À Stø, vous pourrez participer à une sortie d’observation des baleines en catamaran ou à une sortie oiseaux et phoques en bateau semi-rigide.

Ne manquez pas ces villages de pêcheurs

Nyksund est un village de pêcheurs parmi tant d'autres dans l’archipel des Vesterålen, en Norvège du Nord. En plus de Stø, citons les ravissants villages de Skipsnes et Tinden, charmants à visiter en été, ainsi que Myre, port de pêche plus moderne. N’omettez pas Bleik, avec sa jolie plage de sable blanc. De là, on peut se rendre en bateau à Bleiksøya, l’une des colonies d’oiseaux les plus connues de Norvège.

On peut aussi partir observer les baleines depuis Andenes, petit port de pêche très dynamique, qui abrite même un centre spatial.

Explorez d'autres villages de pêcheurs en Norvège

Faites le plein d'idées

Les meilleures offres de nos partenaires

Réservez votre prochain séjour en Norvège dès maintenant. Consultez nos offres Aurores boréales ici

Pages consultées récemment