ALERTE VOYAGES ! Informations importantes sur la situation à l’égard du coronavirus en Norvège
Dynamic Variation:
Offers
x

There was not an exact match for the language you toggled to. You have been redirected to the nearest matching page within this section.

Choose Language
Toggling to another language will take you to the matching page or nearest matching page within that selection.
Search & Book Sponsored Links
Search
or search all of Norway
Three people are sitting and enjoying the view from Mount Gaustatoppen in Telemark, Eastern Norway at dusk.
Gaustatoppen.
Photo: Thomas Rasmus Skaug / Visitnorway.com

Gaustatoppen : le point de vue le plus bluffant de
Norvège de l’Est

muteplay/pauseplay/pause
Campaign
Course
Event
Partner
Media
Meetings
Travel Trade

La randonnée du mont Gausta (Gaustatoppen en norvégien) est un must pour tous les marcheurs avides de vues sensationnelles. Du sommet, par temps clair, on voit pratiquement la moitié du sud de la Norvège. Et si vous ne voulez pas randonner, vous pourrez toujours admirer la vue grâce au funiculaire le plus extraordinaire de toute l’Europe du Nord.

Dans le Telemark, non loin du centre de Rjukan, se dresse le Gaustatoppen. Cette majestueuse montagne n’est certes pas la plus élevée de Norvège, mais elle pourrait bien être la plus belle. Quand le temps est dégagé, on peut balayer du regard pas moins d’un sixième de la Norvège depuis son sommet, haut de 1 883 m.

People enjoying the view from Mount Gaustatoppen in Telemark, Norway
Gaustatoppen in Telemark.
Photo: Thomas Rasmus Skaug / Visitnorway.com

Le sommet en 15 minutes

Si l’idée de faire la randonnée ne vous tente pas, ce n’est pas un problème. La montagne renferme un secret remontant à l’époque de la Guerre froide : le Gaustabanen, un funiculaire construit dans la roche, qui vous transportera confortablement au sommet.

Le Gaustabanen explique en grande partie pourquoi le mont Gausta accueille chaque année près de 100 000 visiteurs. Le funiculaire, qui a ouvert en 2010, met un petit quart d’heure pour réaliser son exploit.

Lorsque vous pénétrez dans la montagne, un courant d'air froid vous enveloppe. Dans un premier temps, un train vous conduit au point de départ du funiculaire, situé à 850 m à l’intérieur de la montagne. Le funiculaire gravit ensuite les 1 145 m de pente à 40° qui vous séparent de la magnifique vue sommitale.

People entering the Gaustabanen cable car inside of Mount Gaustatoppen in Telemark, Norway
Gaustabanen inside Mount Gaustatoppen in Telemark.
Photo: Thomas Rasmus Skaug / Visitnorway.com

L’idée du Gaustabanen germa tout d’abord en 1953, dans un but touristique. Pour mener à bien ce projet, on fit appel à l’armée norvégienne.

Mais avec le temps, si l'on en croit Gaustabanen, les intentions militaires prirent le pas sur le tourisme. La Norvège, qui partage une frontière avec l’ex-Union soviétique, était un rouage essentiel de l’OTAN qu’elle pouvait prévenir si le besoin s’en faisait sentir – d’où la participation financière de l’OTAN au projet.

Dans un ouvrage consacré au funiculaire, Helge Songe écrit que, en 1954, toute autre intention avait été abandonnée. Il devint évident que l’OTAN financerait la totalité de la construction de l’ouvrage.

Celui-ci fut achevé et la gare du Gaustatoppen fut exclusivement utilisée par l’OTAN pendant 50 ans. Une station météo et un réseau de radiodiffusion vinrent enrichir l’installation, qui devint un rouage essentiel du réseau de radiocommunication militaire norvégien.

Cinq choses à savoir sur le mont Gaustatoppen

Le Gaustatoppen culmine à 1 883 m au-dessus du niveau de la mer, ce qui en fait la plus haute montagne du Telemark dans le sud-est de la Norvège.

La randonnée jusqu’au sommet est longue de 4,3 km et prend environ 2h30 à l’aller, et autant au retour, depuis le parking de Stavsro.

Par temps clair, du sommet, on peut quasiment voir un sixième de la Norvège.

Au sommet se trouve le refuge du Gaustatoppen, construit en 1893. Il y a du personnel sur place qui pourra vous servir des gaufres et des petits plats simples. Le refuge dispose également de 11 couchages, mais il faut réserver à l’avance.

Si vous prenez le Gaustabanen, vous atteindrez le sommet en seulement 15 minutes.

Source : Visit Rjukan

 

Hiking to Gaustatoppen.
Photo: Thomas Rasmus Skaug / Visitnorway.com

Très accessible

Le Gaustatoppen se situe à environ deux heures et demie de route d’Oslo. La route Fv 651 entre Tuddal et Rjukan mène directement au parking du Gaustabanen, qui est clairement indiqué. Si vous optez toutefois pour la marche, Stavsro offre un point de départ populaire. On peut aussi partir de Svineroi ou bien de Selstali, selon le degré de difficulté recherché.

« Ce qui est vraiment génial avec le Gaustatoppen, c’est qu’il est très accessible en raison du funiculaire. En même temps, il existe de nombreux chemins de randonnée pour le sommet. Des familles avec enfants aux alpinistes aguerris, tous les randonneurs trouveront forcément un itinéraire à leur goût », déclare Henriette Hack de l’Association norvégienne de randonnée pédestre du Telemark.

Four people are hiking to Mount Gaustatoppen in Telemark, Norway
Hiking to Gaustatoppen in Telemark.
Photo: Thomas Rasmus Skaug / Visitnorway.com

L’itinéraire le plus facile est celui partant du parking de Stavsro. En progressant à un rythme régulier, vous devriez mettre environ deux heures et demie à l’aller, et deux heures au retour. Vers la fin, le terrain devient très rocailleux et nécessite donc le port de chaussures de randonnée adaptées (comme toujours en montagne).

La dernière partie de cet itinéraire emprunte une arête aérienne. Celle-ci ne devant pas être traversée par mauvais temps, beaucoup terminent leur randonnée au belvédère, situé juste au-dessus du refuge du Gaustatoppen. Tous les sentiers sont balisés.

Three people eating waffles at Gaustatoppen mountain cabin in Telemark, Norway
Gaustatoppen turisthytte in Telemark.
Photo: Thomas Rasmus Skaug / Visitnorway.com

Dormir au sommet

Durant tout l’été et jusqu’à la première semaine d’octobre, le refuge du Gaustatoppen propose une restauration simple et héberge ceux qui veulent dormir sur place. Il peut héberger au maximum 11 personnes, donc il vaut mieux réserver à l’avance. Vous pouvez également planter la tente et dormir sous les étoiles, mais n’oubliez pas que le sol est recouvert de pierres.

Toutefois, vous ne serez pas à court de solutions. Il existe de nombreux hébergements confortables et faciles d’accès dans les environs, notamment à Rjukan, Hjartdal et Gaustablikk. Beaucoup ayant même vue sur le majestueux sommet.

Si vous vous trouvez à Rjukan, profitez-en pour vous rendre au Musée norvégien des travailleurs de l’industrie (Norsk Industriarbeidermuseum), à Vemork, distant de seulement 15 minutes en voiture ou 45 minutes par le car. Vous y découvrirez la naissance de l’aventure industrielle, au début des années 1900, et comprendrez pourquoi la ville figure désormais sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous pourrez également revivre certains épisodes de la Seconde Guerre mondiale. En effet, Vemork fut le théâtre d’un sabotage commis par 11 jeunes Norvégiens, pour déjouer les plans allemands de fabrication de la bombe atomique à l’aide de l’eau lourde locale.

Le téléphérique Krossobanen

L’avantage de cette région, c’est que tout y est à portée de main. Vous pourrez emprunter le Krossobanen pour vous rendre au plateau du Hardangervidda. Construit en 1928, il fut le tout premier d’Europe du Nord, selon le site Visit Rjukan. Il fut construit pour les habitants, afin qu’ils puissent se rendre aisément au sommet de la montagne et absorber le peu de lumière du soleil brillant en hiver. Désormais, le Krossobanen est une véritable attraction touristique, qui reste ouverte tous les jours, toute l’année.

Au sommet, de nombreux sentiers quadrillent le plateau. Si vous voyagez avec de jeunes enfants, vous pourrez faire la promenade du Solstien, d’un kilomètre de long. Vous avez également l’option accro branche.

A person lifting a bike out of the Krossobanen cable car. Telemark, Norway
Krossobanen, Rjukan.
Photo: Thomas Rasmus Skaug / Visitnorway.com

L’aventure à vélo

Vous avez aussi la possibilité de prendre votre vélo avec vous, à bord du Krossobanen. Depuis le sommet du Hardangervidda, une kyrielle de pistes cyclables partent dans toutes les directions, pour tous les niveaux. Si vous n’avez pas votre vélo, ce n’est pas un problème. Vous pourrez en louer un à Rjukan, juste avant de prendre le téléphérique.

Sur le Hardangervidda, vous pouvez également opter pour une journée de pêche au grand air. À moins que vous ne souhaitiez vous lancer dans la randonnée de Kalhovd, longue de 30 km, qui compterait parmi les plus jolies randonnées de Norvège. Si vous souhaitez prolonger le plaisir, passez la nuit au refuge de Kalhovd.

Toujours besoin d’une petite poussée d’adrénaline ? Alors le saut à l’élastique depuis le pont enjambant la gorge de Vemork est fait pour vous !

Cinq choses à savoir sur le mont Gaustatoppen

Le Gaustatoppen culmine à 1 883 m au-dessus du niveau de la mer, ce qui en fait la plus haute montagne du Telemark dans le sud-est de la Norvège.

La randonnée jusqu’au sommet est longue de 4,3 km et prend environ 2h30 à l’aller, et autant au retour, depuis le parking de Stavsro.

Par temps clair, du sommet, on peut quasiment voir un sixième de la Norvège.

Au sommet se trouve le refuge du Gaustatoppen, construit en 1893. Il y a du personnel sur place qui pourra vous servir des gaufres et des petits plats simples. Le refuge dispose également de 11 couchages, mais il faut réserver à l’avance.

Si vous prenez le Gaustabanen, vous atteindrez le sommet en seulement 15 minutes.

Source : Visit Rjukan

 

Hardangervidda.
Photo: Thomas Rasmus Skaug / Visitnorway.com

Faites le plein d'idées

Profitez d'offres à ne pas manquer

Voici une sélection de tour-opérateurs qui travaillent dur pour vous rendre heureux pendant votre voyage.

Voir aussi

Your Recently Viewed Pages

Retour en haut de page