Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book Sponsored Links
Search
or search all of Norway

Observer les oiseaux

Observer les oiseaux toute l’année
Vastes étendues sauvages, nature préservée, peu ou pas de présence humaine... la Norvège est le pays idéal pour observer les oiseaux. L'auteur de « A Birdwatcher's Guide to Norway » (Guide ornithologique de la Norvège) nous fait découvrir quelques-uns de ses endroits préférés – et le chant des oiseaux.
Three Puffin birds Three Puffin birds
Puffin birds at the North Cape.
Photo: Finnmark Reiseliv
Ad

Observer les oiseaux est une activité populaire en Norvège. Et ici, pas de problème de stationnement ! Que l’on se trouve dans un parc national ou non, il y a de l’espace pour tout le monde. On peut très bien s'y retrouver en tête à tête avec les oiseaux.

Sur les 9 000 espèces recensées dans le monde, environ 300 sont implantées en Norvège. Deux cents oiseaux plus rares font par ailleurs escale en Norvège à certaines périodes de l’année.

« L'ornithologie, tout comme certains jeux de type Pokémon GO, obéit à des principes qui séduisent les curieux de la nature, » déclare Bjørn Olav Tveit, auteur du Birdwatcher’s Guide to Norway.

« Le plaisir de l’ornithologie, c’est de se retrouver dans des endroits où vous n’iriez pas sinon. Plus vous vous prenez au jeu, plus vous faites de découvertes. Lorsque vous dénichez un spécimen rare, c’est comme d'avoir pêché une grosse prise. C’est une question de tactiques, de connaissances et d’endurance. »

Furukorsnebb Furukorsnebb
Furukorsnebb.
Photo: Tveit / A Birdwatcher's Guide to Norway

« Prenez le pouillot boréal. On peut entendre son chant uniquement pendant deux semaines, fin juin, dans l’épaisse forêt de bouleaux autour de la magnifique église de Neiden, dans le comté de Finnmark (près de la frontière russe). Le restant de l'année, il est quasiment impossible de l’observer.

Musicalement, son chant est assez monotone et lancinant. Pourtant, il reste fascinant, parce que pour l’entendre, il faut se trouver au bon moment et au bon endroit, en pleine nature. Le plaisir est redoublé quand on sait que c’est le seul endroit d’Europe, en dehors de la Sibérie, où l’on peut espérer voir ce petit passereau. »

Les amateurs d'ornithologie, qu'ils soient norvégiens ou d'ailleurs, sont souvent de sympathiques et ardents défenseurs de l’environnement.

« Ils observent un code de conduite tacite – celui de respecter la nature et les animaux », remarque Bjørn Olav.

Northern hawk-owl Northern hawk-owl
Northern hawk-owl.
Photo: Tveit / A Birdwatcher's Guide to Norway

Malheureusement, les pillages de nids existent. Soyez vigilants. « Les ornithologues amateurs et les habitants du pays se méfieront s'ils aperçoivent un véhicule ou des personnes inhabituellement près d’une aire de faucon gerfaut, qui est une espèce protégée, et ils préviendront la police, avertit Bjørn Olav

L'ornithologie est généralement une bonne chose pour l’environnement, car elle sensibilise le public à la fragilité de la nature et à la rareté des espèces animales. Ainsi, les ornithologues observeront une distance respectueuse et prendront des photos à l’aide de leur smartphone à travers leurs jumelles. On peut même faire de bons enregistrements malgré de grandes distances. »

Si vous souhaitez vous-même effectuer des observations, il est possible de télécharger des applis comme Birds of Northern Europe ou le Guide Ornitho de Collins, qui contiennent des enregistrements de chants.

Sur le site web Artsobservesjoner.no, les ornithologues norvégiens rapportent leurs dernières observations.

Rock ptarmigan Rock ptarmigan
Rock ptarmigan.
Photo: Tveit – A Birdwatcher's Guide to Norway

Les zones d’observation d'oiseaux sauvages

Faites votre sac, partez dans la nature, soyez patient et dressez l’oreille.

Un littoral étendu

Sur la côte, vous trouverez certaines des colonies d'oiseaux maritimes les plus connues de Norvège. Des îles comme Runde et Røst sont des sanctuaires vénérés par les ornithologues norvégiens, où l’on peut admirer d’immenses colonies de macareux moines (Fratercula arctica).

La péninsule de Varanger, dans le Finnmark, est incontestablement l’une des plus vastes zones d’observation d’oiseaux. On peut y voir des espèces originaires de l’Arctique, telles que l’eider de Steller (Polysticta stelleri), l’eider à tête grise (Somateria spectabilis), le guillemot de Brünnich (Uria lomvia) et le pipit à gorge rousse (Anthus cervinus), mais également des spécimens originaires de Scandinavie, comme la chouette épervière (Surnia ulula), le pic tridactyle (Picoides tridactylus), la mésange lapone (Poecile cinctus), le mésangeai imitateur (Perisoreus infaustus) et la chouette cendrée (Strix nebulosa).

La Norvège du Nord abrite la plus grande population de pygargues à queue blanche d’Europe. Depuis cette région, l’espèce s’est répandue sur la quasi-totalité du littoral norvégien. Le pygargue norvégien a même été introduit en Écosse, pour contribuer au repeuplement de son littoral.

Observer les oiseaux aux abords des agglomérations

Le lac d’Østensjøvannet, à quelques kilomètres au sud-est du centre-ville d’Oslo, est un lac peu profond et eutrophe, doté d’un habitat peu commun en Norvège. À l’ouest du centre-ville, vous trouverez la réserve naturelle et d’observation des oiseaux de Fornebu. La deuxième plus grande ville de Norvège, Bergen, est connue pour ses habitats montagneux et ses forêts de conifères, que l’on peut explorer sans quitter l’univers urbain.

Le développement durable en Norvège

Contentez-vous de prendre des photos et conserver de beaux souvenirs

La Norvège est un pays d’une exceptionnelle beauté. Il est attendu de tout un chacun – des résidents comme des visiteurs – de respecter la nature, les lieux de vie et le mode de vie norvégiens.

Pour les Norvégiens, la protection de la nature est du ressort de tous.

Les Norvégiens s’efforcent de réduire au maximum leur empreinte écologique. Laissez les lieux dans l’état dans lequel vous souhaiteriez les trouver, tel est le mantra prévalant, où que vous soyez.

L’objectif étant la qualité de vie, partout et pas uniquement maintenant, mais aussi pour les générations futures.

En savoir plus sur le développement durable en Norvège.

Your Recently Viewed Pages

Retour en haut de page

Ad
Ad
Ad
Ad