Skip to main content

La vie à la ferme sur les rives du lac Mjøsa :

Échappée champêtre

Sirotez votre café du matin dehors, dans le jardin, en savourant les paysages, les odeurs et le calme environnants.

Un séjour à la campagne répond avant tout à un besoin de détente et de reconnexion à la terre.

Et aux fruits de la terre ! De délicieux produits de la fourche à la fourchette, servis dans des cadres évidemment chaleureux.

Les rives du lac Mjøsa, plus grand lac de Norvège, abritent de nombreuses fermes qui vous invitent à vivre des expériences uniques.

Et le mieux, dans tout ça ? On peut aisément aller de l’une à l’autre, à vélo ou en voiture.

Alors, préparez-vous à découvrir les jardins historiques et jolis magasins de vente à la ferme du généreux comté d’Innlandet, en Norvège de l’Est, petit paradis niché à tout juste une heure et demie de route de la capitale Oslo.

Le lac Mjøsa est connu pour ses paysages culturels et ses superbes fermes manoirs. Chacune de ces fermes possède une histoire fascinante, une cuisine et un environnement naturel qui ne demandent qu'à être explorés. Organisez un séjour dans l'une de ces fermes de charme en suivant nos recommandations de choses à voir, à déguster et à faire.

La visite commence

D’Oslo, si vous partez en direction du nord vers Trondheim, il y a de fortes chances pour que vous empruntiez la route européenne E6. Cette route traverse toute la Norvège, mais peu de visiteurs savent que sur leur chemin, ils passent tout près d’un petit paradis champêtre.

Pourtant, à la hauteur de la kommune de Ringsaker, à une heure et demie d’Oslo, les charmantes presqu’île de Nes et île d’Helgøya méritent incontestablement le détour. Écoutez les champs d’orge qui vibrent du bourdonnement des abeilles, oubliez le rythme frénétique de la ville et respirez à pleins poumons l’air frais de la campagne.

Les terres agricoles s’étendent à perte de vue, seulement interrompues par les eaux miroitantes du lac. Celui-ci est entouré de nombreuses fermes traditionnelles, dont certaines sont en activité depuis des générations. Une ferme abritera un magasin de vente à la ferme, une autre concoctera une sublime cuisine maison, tandis qu’ailleurs, on vous proposera un hébergement merveilleusement champêtre. Alors, par où commencer ?

L’un des grands avantages du lac Mjøsa, de Nes et d’Helgøya, c’est qu’on peut les explorer à vélo, en voiture, en bateau ou à pied. Et quelle exploration ! Les petites routes de campagne vous conduisent d’un site exceptionnel à l’autre.

Que vous voyagiez en couple, entre amis ou en solo, vous trouverez forcément l’endroit et l’activité faits pour vous.

Alors, partons faire le tour de la région !

Commençons par le cœur même du lac Mjøsa, c’est-à-dire Nes et Helgøya.

Cette région a beau être de taille modeste, elle compose un véritable itinéraire de découverte, jalonné d’expériences locales authentiques et de délices pour les sens.

Sur Hendøya, il faut visiter Hovelsrud Gård, l’une des plus grandes fermes des environs.

Celle-ci est dirigée par Marianne Olssøn. Avocate de profession, elle est devenue propriétaire de la ferme familiale en 2009.

« Mon arrière arrière grand-père, Nils Hoel, l’a intégralement construite en 1840. »

Marianne

L’un des traits les plus remarquables d’Hovelsrud est son incroyable jardin.

Remarquez ces formes géométriques autour d’un axe central et le sentier qui conduit les visiteurs jusqu’au lac.

Impressionnant, n’est-ce pas ?

Le jardin historique d’Hovelsrud

Le jardin d’Hovelsrud n’a pas toujours été d’une telle splendeur. Entre le XIXe siècle et le moment de son acquisition par Marianne, le domaine avait considérablement changé. Mais une fois Marianne aux commandes, un sérieux travail a été entrepris pour restaurer l’état originel de la maison et du jardin. Une entreprise colossale, qui a donné des résultats vraiment impressionnants.

« Pour moi, il était important de redonner au jardin son aspect de jadis, aux environs de 1840. Ce lieu est tellement chargé d’histoire ! Ça a été une belle expérience », conclut Marianne.

L’une des caractéristiques du jardin qui réjouit Marianne, c’est qu’il est presque entièrement comestible. Ici, on peut flâner parmi les groseilliers et les cassissiers, cueillir des pommes, des poires, des prunes, et bien plus encore.

« Je me suis beaucoup informée pour être certaine de planter les bonnes variétés et que le jardin soit le plus authentique possible. Fort heureusement, nous avons découvert plusieurs documents décrivant les plants utilisés autrefois. Et bien sûr, j’ai reçu beaucoup d’aide de botanistes », ajoute-t-elle.

En 2012, Marianne a reçu le Prix national du paysage culturel et, en 2014, le prix Europa Nostra.

Envie de vous promener ? Les visiteurs peuvent suivre une visite guidée du superbe jardin et goûter par la même occasion à son abondante production ! Des jus de fruits et des confitures faits avec des fruits du jardin sont en vente au magasin de la ferme.

Hébergements champêtres

Marianne et sa famille n’ont pas seulement restauré le jardin, mais également une petite grange, un charmant cottage et une vieille ferme présente sur la propriété. En été, on peut les louer ! Parfait pour qui veut séjourner sur l’idyllique Helgøya !

Sommerfjøset (la grange d’été), vraiment unique en son genre, est située sur les rives du lac. C’était autrefois l’endroit où l’on trayait les vaches en été. C’est maintenant un lieu de détente, niché entre le lac et les champs de maïs. Le matin, un petit déjeuner à base d’ingrédients locaux vous est livré sur place.

Villa Leonore est une maison de vacances construites en 1908 pour Leonore, qui était la femme du directeur du tram. Un petit jardin de curé jouxte même la maison et est à la disposition des résidents !

Havrebakken est une vieille ferme qui a été restaurée grâce a un fond local soutenant les paysages culturels dotés d’une riche histoire. La ferme est toute proche de la forêt, avec vue sur le lac Mjøsa.

Où souhaitez-vous séjourner ?

Poulets bio de la ferme

Hovelsrud n’est pas juste un lieu idyllique entouré d’un jardin, c’est aussi une ferme en activité ! En 2016, Marianne s’est lancée dans l’élevage de poulets. Elle savait parfaitement ce qu’elle voulait faire.

« Je voulais que ça soit biologique. En ma capacité d’avocate, j’ai beaucoup travaillé sur la condition animale et je tenais beaucoup à ce que mes poulets soient élevés dans de bonnes conditions. C’est pourquoi nous produisons uniquement des poulets certifiés biologiques. Ils disposent d’un vaste terrain rien que pour eux et leur croissance est plus lente que celle des poulets de batterie. Ainsi, ils ont une chair d’une qualité bien supérieure », explique Marianne.

Hovelsrud a été le premier élevage de poulets norvégien à obtenir le label de protection animale Dyrevernmerket, garantissant que les volailles ont plus d’espace et sont plus saines que leurs congénères non labellisés de l’élevage industriel.

Les plus grands restaurants reconnaissent la qualité des poulets de Marianne. Des restaurants étoilés Michelin comme Maaemo à Oslo et RE-NAA à Stavanger comptent parmi sa clientèle.

« C’est tellement agréable de travailler avec des personnes qui ont le souci de la qualité et qui apprécient à sa juste valeur ce mode d’élevage. »

Marianne

Après un séjour enchanteur à Hoverlsrud, poursuivons notre route vers notre prochaine découverte.

Nous arrivons à une ferme manoir riche en histoire où luxe et détente se marient à merveille...

... Bienvenue à la ferme Hoel !

Le manoir de Hoel Gård

« C’est peut-être un peu bateau de dire ça, mais cet endroit est vraiment unique Quand on arrive à la ferme, on a un sentiment immédiat de lâcher prise. Et c’est ce que nous cherchons à créer pour nos hôtes », déclare Christian Fredrik Sandberg Hoel, le propriétaire des lieux.

Christian Fredrik, avec sa femme Sabine, est la quatrième génération aux commandes de la ferme. La partie la plus ancienne du corps de ferme date de 1719, mais des artefacts ont été trouvés sur le terrain de la propriété indiquant la présence d’habitant dès le VIe siècle. Au fil des ans, la ferme a tour à tour été propriété de l’église et de la couronne, mais appartient à une famille privée depuis la fin du XVIIe siècle.

La ferme jouit d’un emplacement idéal dans un cadre verdoyant et se repère de loin grâce à sa couleur rouge et à son clocher. Cette région est souvent associée au climat du Sud.

« On la surnomme parfois la Toscanie norvégienne », s'amuse Christian Fredrik.

Produits du terroir

À Hoel Gård, la nourriture est une affaire sérieuse. Le chef Truls Evensen a 15 ans d’expérience. Épaulé par Robert Petersen, un chef inventif qui a entre autres œuvré à l’extraordinaire restaurant Noma de Copenhague, il crée des plats magistraux sublimant les saveurs locales.

« Tous nos ingrédients sont soit produits ici, à la ferme, soit localement. Nous avons un jardin d’aromatiques derrière le restaurant, nous cultivons nos pommes de terre, notre orge, de la rhubarbe et des raisins. Le lac Mjøsa nous fournit du poisson frais et nous nous fournissons en viande et en gibier dans les fermes de la région. Nos poulets sont élevés sur place », énumère Christian Fredrik, avant d’ajouter élever 190 000 poulets par an !

Lorsque l’on dîne chez Hoel, la qualité et le luxe sont au rendez-vous. Et bien sûr, le menu est inspiré par les produits de saison locaux.

Vous aimeriez vous réveiller devant pareille vue ?

Dormez sur place ! Vous trouverez forcément la chambre de vos rêves.

Le manoir possède 37 superbes chambres, toutes personnalisées, réparties sur plusieurs ailes. Le choix ne manque donc pas.

Prenez un délicieux petit déjeuner aux saveurs locales. Puis déambulez dans le charmant jardin de la ferme.

Avec de la chance, les pommes seront à point pour être dégustées.

Conseil : louez un kayak, une barque ou un canoë – c’est une excellente manière de découvrir les environs.

Design norvégien

La presqu’île de Nes et l’île d’Helgøya n’abritent pas seulement de charmantes fermes. C’est aussi un endroit où ceux qui n’ont pas peur de défier les conventions vont au bout de leurs rêves. Il en va ainsi d’Edel Urstad, styliste à l’origine d’Edel Designun atelier de couture installé à la ferme Alhaug Gard.

Edel Design vend les créations d’Edel, uniquement réalisées dans des matières naturelles. Chaque pièce est unique et cousue spécifiquement pour l’acheteuse ou l’acheteur. C’est le contraire d’une mode express, le choix délibéré du luxe et de la qualité. L’une des caractéristiques d’Edel, c’est qu’elle travaille la laine toute l’année : une matière qui rafraîchit en été et qui réchauffe en hiver. Le lin est une autre de ses matières reines.

« L’idée, c’est de fabriquer des vêtements pratiques, qui durent longtemps et peuvent être portés en toute occasion », explique-t-elle.

La boutique et l’atelier d’Edel sont installés dans une vieille grange à Alhaug Gard. Le salon d’essayage se trouve quant à lui dans l’ancien silo. C’est un lieu gai et chaleureux, où l’on adore s'attarder. Les vêtements sont fabriqués à la main dans l’atelier sous les toits, juste au-dessus de la boutique.

Alhaug est également une ferme en activité qui cultive du cassis biologique ayant pour clientèle le Palais-Royal et le restaurant étoilé Michelin Maaemo d’Oslo, ainsi que plusieurs adresses à Trondheim.

Habillez-vous comme Michelle Obama

Les vêtements créés par Edel et ses choix professionnels semblent avoir trouvé leur public. En 2009, le prestigieux Bedriftsutviklingsprisen (Prix du développement d’entreprise) lui a été décerné pour saluer la création d’une entreprise prospère, fondée sur des ressources rurales et agricoles.

Ce prix a suscité la venue d’une invitée de marque à la galerie. La même année, Barack Obama venait en effet à Oslo pour recevoir le prix Nobel de la paix... Et Michelle Obama en personne est venue acheter plusieurs tenues à Edel Design.

Alors, quelle taille faites-vous ? « Mimi », « pile au milieu », « séduisant ou séduisante », « très séduisant ou séduisante » ou « très très séduisant ou séduisante » ? Très tôt, Edel Design a revendiqué la positivité corporelle. Pour Edel, il est important que tout individu se sente bien dans ses tenues, quelle que soit la taille portée.

« Nous avons même élaboré une Garantie compliments. En l'absence de tout compliment formulé quand vous portez une de mes tenues, vous pouvez me la retourner », déclare Edel.

Quittons maintenant la presqu’île de Nes et l’île d’Helgøta et prenons la direction du nord pour aller à Biri, un petit village de la rive gauche du lac Mjøsa.

Nous sommes accueillis par Julie Sigstad, de la 17e génération des propriétaires de Sigstad Gård.

L’histoire de Biri

« Il y a longtemps, cette ferme était l’une des plus grandes de la région. Au milieu du XIXe siècle, jusqu'à 54 familles travaillaient sur cette ferme ! Pour ma part, j’y ai grandi seule avec mon père. C'était donc très différent », explique Julie.

Il est indéniable que la ferme Sigstad a une riche histoire. La ferme même date des environs de l’an 1000. À l’origine, il s'agissait d'un presbytère catholique, ce qui explique son emplacement à proximité de l’église de Biri. Autour de 1640, la famille Sigstad a acquis la ferme. Avec plusieurs autres familles, elle a élevé du bétail, cultivé du maïs et exploité la forêt. À l’époque, la ferme comptait même un boucher, un charpentier et un sellier !

Quand Julie et son mari ont repris la ferme en 2015, cela faisait des années qu'il n’y avait plus de bêtes sur place. Toutefois, les vieux bâtiments qui accueillaient les fermiers au XVIIe siècle étaient toujours debout. Aujourd’hui, les hôtes peuvent toujours séjourner dans l'aile la plus ancienne de la ferme, qui fait 900 m2 !

En parcourant la vénérable bâtisse, on a presque l’impression d’être dans un musée. Le lieu est chaleureux et accueillant, tout en regorgeant de témoignages d’un autre temps. Chaque pièce recèle un nouvel objet intriguant. À l’arrière de la maison, une jolie terrasse couverte orientée au soleil vous invite à prendre place avec un bon livre et une tasse de thé;

Une nourriture pour le corps et le cœur

L’une des raisons qui ont poussé Julie à ouvrir les portes de sa ferme, c’est sa passion pour la cuisine. Nous vous prévenons : ici, attendez-vous à vivre une grande expérience culinaire.

« En fait, je suis autodidacte. Comme j’ai grandi seule avec mon père, je me suis mise aux fourneaux et ça a été le début de ma passion du fait-maison. J’utilise ce que la ferme nous donne. Pour faire durer les produits plus d’une saison, nous utilisons la fermentation, le séchage et la mise en bocaux », explique Julie.

La règle d’or de Sigstad est la suivante : « produit localement, servi avec amour ». Il suffit d'un repas à la ferme pour comprendre que la règle est totalement respectée.

Savoureux fromages du pays, pain et confitures maison...

Quelle belle façon d’entamer la journée !

Et pour le dîner : Soupe de potiron et légumes du jardin en entrée...

... et porc élevé en plein air en cuisson lente en plat principal. Du porc de la ferme, bien sûr.

Des cochons heureux

En 2017, la famille Sigstad a réintroduit les cochons à la ferme. Sur un vaste terrain, relativement proche du corps de ferme, 25 cochons jouent, mangent et explorent leur environnement.

« Nos cochons restent toujours dehors. Ils aiment explorer, bouger, et à mon avis, le goût s’en ressent. Pour moi, il est important de savoir d’où provient la viande que l’on mange et de savoir que l’animal a vécu dans de bonnes conditions », conclut Julie.

En Norvège, le rôti de poitrine de porc est un plat traditionnel servi à Noël. Autrefois, on prenait garde de ne gaspiller aucune partie de l’animal, ce que Julie tente de remettre au goût du jour.

« Nous avons mis en place un système d'achat par abonnement annuel. Vous achetez un demi-cochon et la viande vous est livrée chez vous, en cinq colis répartis sur une année. Avec la viande, nous donnons des recettes expliquant comment cuisiner les différents morceaux. Au départ, c’était une manière de lutter contre le gaspillage alimentaire, et puis cela a été l’occasion de redécouvrir de superbes recettes traditionnelles. Les gens ne savent plus préparer des morceaux comme le foie, et je veux leur montrer qu'on peut cuisiner des plats incroyables avec des morceaux méconnus », ajoute Julie.

Autres jolis endroits à découvrir :

Si vous allez dans la partie nord du lac Mjøsa, voici des boutiques de vente à la ferme à ne pas manquer ! Plusieurs des fermes de la région ont leur propre magasin proposant de délicieux produits maison.

Fredheim gårdsutsalg, qui a été voté meilleur magasin de vente à la ferme de Norvège, est à noter sur votre liste.

Vous êtes plutôt sucré ? Alors, ne ratez pas le magasin de Kvarstad Gård.

L’ancienne cave où l’on stockait les légumes racines a été transformée en café, où l’on peut déguster des pâtisseries maison, des cookies au chocolat et bien plus encore. Miam !

Vous pouvez aussi réserver une chambre à la charmante ferme Kvarstad Gård.

Les propriétaires, Helena et Hans Frogner, troisième génération sur la ferme, accueillent leurs hôtes dans un cadre charmant et proposent une cuisine à base de produits de la ferme.

Vous voyagez avec vos enfants ?

Au cours de votre séjour campagnard, prévoyez une journée à l'accrobranche d’Helgøya ! Le parc abrite des cabanes dans les arbres originales pour passer la nuit.

Aventures à la ferme

Autres lieux de séjour et idées d'activités au bord du lac Mjøsa.

Voir aussi

Profitez d'offres à ne pas manquer

Voici une sélection de tour-opérateurs qui se dépensent sans compter pour sublimer votre voyage.

Pages consultées récemment