Dynamic Variation:
Offers
x

There was not an exact match for the language you toggled to. You have been redirected to the nearest matching page within this section.

Choose Language
Toggling to another language will take you to the matching page or nearest matching page within that selection.
Search & Book Sponsored Links
Search
or search all of Norway
Designer Kristine Five Melvær standing in front of her own designer lamps called Spring
Kristine Five Melvær.
Photo: Erik Five Gunnerud / Norwegian Design Council
Campaign
Course
Event
Partner
Media
Meetings
Travel Trade

De jeunes designers norvégiens prometteurs font entendre leurs voix, alors que l’on redécouvre parallèlement les grands classiques du design. Luminaires, vêtements de pluie, tricots et passeports figurent parmi les créations norvégiennes qui font parler d’elles dans le monde entier.

Le style scandinave. Pas besoins d'être obsédé par la forme ou l'utilisabilité, ni d'être abonnée à une pile de magazines de design pour avoir entendu cette expression.

Le design scandinave a intégré la culture populaire dans les années 1950, quand les concepteurs norvégiens et leurs voisins ont conquis le monde. Leurs produits se différenciaient par leur minimalisme et leur fonctionnalité.

En Norvège, on n'était sans doute pas aussi qualifiés ou déterminés qu’en Suède ou au Danemark dans la promotion de nos icônes du design de l'après-guerre. C'est peut-être ce qui fait notre avantage aujourd'hui : la nouvelle génération de designers est libre de s'exprimer comme bon lui semble, sans avoir à suivre un héritage parfois contraignant.

Beaucoup d'entre eux se sont déjà forgé une réputation internationale. Ils travaillent dans des formes différentes, avec tout de même un dénominateur commun : la volonté d'expérimenter et de prendre des risques.

À la croisée de la nature et du minimalisme

Beaucoup de designers norvégiens s'inspirent des dernières tendances au niveau international et s'adressent à une clientèle globale. Pour cette raison, la conceptualité norvégienne est difficile à décrire, bien que les trois piliers créatifs soient en général les mêmes : formes inspirées par la nature, lignes épurées et lumière.

La nature norvégienne, le climat et le mode de vie scandinave ont également marqué leur emprunte sur l'œuvre de nombreux concepteurs. Ce n'est pas par hasard que les plus grandes marques de mode norvégiennes produisent presque toutes des vêtements anti-pluie ou des articles en laine. La plupart conçoivent surtout des vêtements prêt-à-porter mais avec du style, et très peu de créateurs de mode norvégiens se lancent dans le luxe ou la haute couture. Les décorateurs norvégiens quant à eux travaillent beaucoup avec l'éclairage - ce qui semble plutôt logique, vu les hivers longs et sombres du Nord.

En Norvège, le secteur public est assez important et coopère volontiers avec des designers. D'ailleurs, la plupart des concepts originaux de ces dernières années ont été commandés par des agences gouvernementales. Par exemple, les nouveaux billets de banque conçus par Snøhetta et Metric Design ont immédiatement fait sensation. 

Il en va de même pour les prototypes des nouveaux passeports norvégiens. Les designers y ont dessiné des paysages norvégiens en lignes simplifiées et choisit des couleurs vives pour les couvertures.

Selon The Guardian : « Si le passeport est un symbole de l'identité nationale, le nouveau look des documents officiels norvégiens confirme sans aucun doute la réputation du pays en tant que terre de l'élégance et de la beauté minimaliste ».

« Le design norvégien pour vivre mieux »

Le Norvégien Andreas Engesvik est persuadé de l’effet positif de la poésie sur le design. Le jeune homme est un designer de renommée internationale, qui crée des meubles, de la vaisselle et d’autres concepts industriels pour tout un éventail de marques dont Iittala, Muuto, Fontana Arte, Ligne Roset et Asplund. Il possède un atelier au centre d’Oslo.

Andreas Engesvik
Andreas Engesvik.
Photo: Siren Lauvdal

Qu’est-ce qui caractérise le design norvégien ? 
« Je pense que, dans une certaine mesure, le design norvégien est plus libre et plus poétique que les autres courants scandinaves. De plus, il est indéniablement enraciné dans de solides traditions scandinaves, qui sont plus pertinentes que jamais. »

En quoi le design norvégien joue-t-il un rôle sur le plan international ?
« Notre époque évolue rapidement, ce qui nous oblige, par une heureuse conjonction, à renouveler nos idées. Les solutions de design issues de notre région s’efforcent de répondre à des défis. Je suis également persuadé qu’Oslo est un formidable terreau d’innovation et de design. »

Quelle grande force anime le design norvégien ?
« Je pense qu’ici, le design émane d’une forme de consommation plus saine. Une tendance qui va devenir dominante dans un avenir proche. »

Comment se traduit cette évolution ?
« Je mesure l’effervescence qui saisit le milieu du design norvégien à l’émergence constante de nouveaux créateurs, dont je perds moi-même le fil. Pour la première fois depuis bien longtemps, il existe en Norvège une communauté forte de designers, qui se développe rapidement. »

Où peut-on prendre le pouls des dernières tendances ?
« Je me rends régulièrement à la boutique Norway Designs, un magasin doté d'une longue histoire, de traditions, qui présente un assortiment étonnamment bien pensé d’objets classiques et de pièces réalisées à petite échelle par de jeunes talents. »

Quel est le meilleur achat que vous ayez jamais fait ?
Eh bien, je dirais que c’est une chaise Ekstrem, que j’avais autrefois chez moi. Ekstrem, qui a été conçue en 1972 par Terje Ekstrøm, est une pièce de mobilier autonome, qui permet un nombre incroyable d’associations, un véritable chef-d’œuvre du design norvégien qui, en prime, est très agréable à utiliser. »

Pour résumer les choses, que peut-on attendre du design norvégien ?
« Par-dessus tout, il est solide, fonctionnel et très attachant. »

Vu par un designer norvégien

« Je pense que les designers norvégiens ont une grande notion de liberté lorsqu’ils abordent de nouveaux projets. Notre industrie au niveau national est moins forte que celle de nos pays voisins ; si ce n’était pas le cas, elle pourrait servir de plate-forme fédératrice, certes, mais aussi imposer des limites.

Vu que de nombreux designers cherchent des partenaires en dehors de la Norvège, ils pourraient avoir tendance à protéger leur individualité, leurs centres d’intérêts et leurs modes d’expressions, contribuant ainsi à l'expansion du jeune design norvégien ».

La designer Kristine Cinq Melvær, est créatrice de vaisselle, d’éclairage, de mobilier, d’objets textiles et de conception graphique.

Kristine Five Melvær
Kristine Five Melvær.
Photo: Erik Five Gunnerud

Vêtements de pluie chic et mode haut de gamme

La Norvège possède de nombreux designers dans le segment haut de gamme de la mode. Leurs créations sont présentes dans les plus grandes boutiques de mode de New York, Tokyo, Paris, etc.

Norwegian Rain et Swims proposent des vêtements de pluie chic, tandis que Holzweiler produit une collection de foulards en cachemire, soie et laine vraiment exceptionnelle. L’importance des saisons en Norvège transparaît clairement dans la marque dénommée Fall Winter Spring Summer, qui fabrique des vêtements femme sans chichis, à l’esthétique scandinave, réalisant un parfait équilibre entre féminité et masculinité.

Parmi les autres marques de mode féminine, byTiMo s’inspire d’un style vintage, tandis que Line of Oslo privilégie l’aspect confort de ses créations, destinées aux femmes actives.

La marque Johnnylove de Trondheim est le parfait exemple de la vitalité du secteur en dehors de la capitale.

Un design pour la vie

Quand on entend le mot « design », on pense tout de suite à des meubles ou des engins high-tech électroniques. Pourtant, De plus en plus de hautes écoles, comme l'École d'architecture et de design d'Oslo, veillent à sensibiliser les futurs créateurs dans le rôle qu’ils peuvent jouer pour le bien de tous : résoudre les problèmes socio-économiques des secteurs tant privé que public.

Comment les concepteurs peuvent aider à réduire les émissions de CO2 et contribuer à une société durable ? Ou à construire des espaces publics qui permettent aux enfants de se déplacer et jouer en toute liberté et sécurité ? Cette approche coopérative a été très discutée lorsqu’une équipe de designers a collaboré avec l’Hôpital universitaire d'Oslo sur l’efficacité de leur processus de diagnostic du cancer, un projet qui a permis de réduire le temps d'attente de 12 semaines, à 7 jours.

L'Institut de design de l'École d'architecture et de design d'Oslo est aujourd'hui classé parmi les meilleurs au monde. Il y a aussi le Centre norvégien de design et d'architecture (DOGA), où vous pouvez découvrir des expositions, des conférences et d'autres événements dédiés à la promotion du design et de l'architecture qui servent une cause.

Le côté très nature du top model Iselin Steiro

Pour son clip « The Stars are out tonight », David Bowie (1947-2016) lui a demandé d’incarner son personnage jeune. Depuis l’explosion de sa carrière en 2003, Iselin Vollen Steiro a atteint le statut de top model international, sollicité pour d'innombrables défilés, couvertures de magazine, etc. Récemment, Iselin a également entrepris des études d'architecture. Elle codirige par ailleurs une marque de vêtements norvégienne.

La jeune femme a grandi à Harstad, station balnéaire pimpante de Norvège du Nord, est mariée à l’acteur Anders Danielsen Lie et figure dans le classement des « icônes » de la mode du site models.com.

Iselin Vollen Steiro
Iselin Vollen Steiro.
Photo: Dusan Reljin

Quels sont les points forts du stylisme norvégien au sein de la tradition scandinave ?
« Il est épuré, simple, pratique tout en restant élégant, grâce à l’utilisation de matières traditionnelles, dotées d’une riche histoire. Le design norvégien respecte ces matières, sans pour autant négliger l’innovation. »

Quelle est l’importance de cette image naturelle que projette le design norvégien sur la scène internationale ?
« Je crois que vu de l’extérieur, notre design véhicule une impression de nature et, dans une certaine mesure, de candeur. Les matières traditionnelles comme la laine contribuent à consolider l’image de marque de la Norvège et du reste de la Scandinavie. La laine possède de nombreuses qualités, que les matières techniques s’efforcent timidement de reproduire, sur les plans de la respiration, de l’isolation et de la déperlance. »

Iselin Vollen Steiro cite de nouveaux acteurs sur la scène des boutiques de mode norvégiennes, notamment la boutique F5 située au 5 de la Øvre Slottsgate, qui propose exclusivement des articles norvégiens. Il y a aussi le Studio Bazaar, au 21 Louises gate, et le magasin de décoration d'intérieur Kollekted By situé au 4 Rathkes gate, qui propose un ingénieux assortiment de mobilier et d’objets design. Si, par malchance, vous vous trouviez devant porte close, il y a de fortes chances pour que d'autres boutiques de design soient ouvertes dans ce même quartier.

« L’identité locale est un bonus pour les stylistes qui choisissent des matières traditionnelles », affirme Iselin, qui poursuit sa carrière de top model et d’actrice, tout en aidant la communauté des créateurs de mode à exploiter de nouveaux créneaux.

Les icônes norvégiennes - d’hier et d’aujourd’hui

Dans les années 1960 la Norvège a découvert du pétrole dans la mer du Nord, ce qui expliquerait en partie pourquoi d’autres domaines de l'industrie norvégienne, tels que le design des produits, sont devenus moins prioritaires.

Cela dit, beaucoup d’efforts ont été mis en place ces dernières années pour y remédier. Une exposition très réussie, appelée Norwegian Icons (icônes norvégiennes), a fait le tour du monde de Tokyo à New York, exposant plus de 500 œuvres d’arts décoratifs et des meubles, réalisés entre 1940 et 1975. Parmi les designers représentés, il y avait Torbjørn Afdal, Grete Prytz Kittelsen, Tone Vigeland, Fredrik Kayser et Sven Ivar Dysthe.

Si vous voulez voir ou acheter des œuvres modernes de designers norvégiens, parmi les plus renommés d’aujourd'hui, il y a le fabricant de lampes Northern Lighting, qui s’inspire de la simplicité scandinave et du caractère toujours changeant de la lumière nordique.

Beaucoup de choses passionnantes se produisent également à la verrerie Hadeland Glassverk, un atelier connu pour la beauté de son verre soufflé et sa tradition de toujours remettre au goût du jour ses produits et ses conceptions, tout en respectant les mêmes méthodes qu'on y employait il y a 250 ans.

Hadeland Glassverk
Hadeland Glassverk.
Photo: Hadeland Glassverk

Le New York Times a publié un documentaire sur les talents du design norvégien en 2015, et parmi les personnages vedettes, il y avait Anderssen & Voll, la jeune céramiste Victoria Günzler, et le designer de meubles Sara Wright Polmar, ainsi que Hallgeir Homstvedt et Runa Klock.

Même si traditionnellement, de nombreux designers célèbres sont des hommes, on constate avec grand plaisir que de plus en plus de femmes designers s’imposent avec succès dans le monde de la décoration. Prenez par exemple les travaux signés par des créatrices telles que Ingrid Aspen, Kristine Bjaadal et Silje Nesdal.

Your Recently Viewed Pages

Retour en haut de page