Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book
Search
or search all of Norway
Kristine Five Melvær Kristine Five Melvær
Credits
Kristine Five Melvær.
Photo: Erik Five Gunnerud/Norwegian Design Council
Campaign
Partner
Ad

Quand la nature rencontre le minimalisme

Une nouvelle vague de créateurs fait surface, mais les grands classiques n'ont pas pris une ride. Des concepts innovants made in Norvège d'éclairage, de vêtements de pluie, de laine artisanale et même les passeports norvégiens suscitent l'attention des amateurs de design un peu partout dans le monde.

Le style scandinave. Pas besoins d'être obsédé par la forme ou l'utilisabilité, ni d'être abonnée à une pile de magazines de design pour avoir entendu cette expression.

Le design scandinave a intégré la culture populaire dans les années 1950, quand les concepteurs norvégiens et leurs voisins ont conquis le monde avec leurs produits qui se différenciaient par leur minimalisme et leur fonctionnalité.

En Norvège, on n'était sans doute pas aussi qualifiés ou déterminés qu’en Suède ou au Danemark dans la promotion de nos icônes du design de l'après-guerre. Paradoxalement, c'est peut-être ce qui fait notre avantage aujourd'hui : la nouvelle génération de designers est libre de s'exprimer comme bon lui semble, sans avoir à suivre un héritage parfois contraignant.

Beaucoup d'entre eux se sont déjà forgé une réputation internationale. Ils travaillent dans des formes différentes, avec tout de même un dénominateur commun : la volonté d'expérimenter et de prendre des risques.

Beaucoup de designers norvégiens s'inspirent des dernières tendances au niveau international et s'adressent à une clientèle globale. Pour cette raison, la conceptualité norvégienne est difficile à décrire, bien que les trois piliers créatifs soient en général les mêmes : formes inspirées par la nature, lignes épurées et lumière.

La nature norvégienne, le climat et le mode de vie scandinave ont également marqué leur emprunte sur l'œuvre de nombreux concepteurs. Ce n'est pas par hasard que les plus grandes marques de mode norvégiennes produisent presque toutes des vêtements anti-pluie ou des articles en laine. La plupart conçoivent surtout des vêtements prêt-à-porter mais avec du style, et très peu de créateurs de mode norvégiens se lancent dans le luxe ou la haute couture. Les décorateurs norvégiens quant à eux travaillent beaucoup avec l'éclairage - ce qui semble plutôt logique, vu les hivers longs et sombres du Nord.

En Norvège, le secteur public est assez important et coopère volontiers avec des designers. D'ailleurs, la plupart des concepts originaux de ces dernières années ont été commandés par des agences gouvernementales. Par exemple, les nouveaux billets de banque conçus par Snøhetta et Metric Design ont immédiatement fait sensation ; tout comme les prototypes des nouveaux passeports norvégiens, où les designers ont dessiné des paysages norvégiens en lignes simplifiées et choisit des couleurs vives pour les couvertures.

Selon The Guardian : « Si le passeport est un symbole de l'identité nationale, le nouveau look des documents officiels norvégiens confirme sans aucun doute la réputation du pays en tant que terre de l'élégance et de la beauté minimaliste ».

Définir le design norvégien

Vêtements joyeux et imperméables chics

Un petit tracteur rose. C'est à priori le logo de prêt-à-porter le plus connu de Norvège, puisque la marque Moods of Norway s'est fait sa place dans le milieu la mode internationale, en ouvrant notamment ses magasins à New York, Los Angeles, et dans d'autres grandes villes.

« Des vêtements joyeux pour des gens joyeux », telle est leur devise. Des couleurs vives et des motifs originaux ornent leurs blazers, vestes, chemises, chaussures, et toute une gamme d'accessoires.

Moods of Norway s'adresse à une clientèle vaste, mais en Norvège, beaucoup de créateurs proposent un style plus recherché et habillé. Plusieurs d'entre eux vendent leurs collections dans les boutiques tendances de New York, Tokyo ou Paris.

Norwegian Rain et Swims sont des marques norvégiennes de vêtements de pluie chics, tandis que Holzweiler propose une collection de foulards assez uniques en cachemire, en soie, ou en laine. L'importance des saisons en Norvège est soulignée par la marque Fall Winter Spring Summer (Automne Hiver Printemps Eté), qui produit des vêtements pour femmes d’une esthétique scandinave sans chichi, avec une touche masculine.

La marque Johnnylove de Trondheim est l’un des exemples des innombrables initiatives créatives qui se développent en dehors d'Oslo.

Un design pour la vie

Quand on entend le mot « design », on pense tout de suite à des meubles ou des engins high-tech électroniques. Pourtant, De plus en plus de hautes écoles, comme l'École d'architecture et de design d'Oslo, veillent à sensibiliser les futurs créateurs dans le rôle qu’ils peuvent jouer pour le bien de tous : résoudre les problèmes socio-économiques des secteurs tant privé que public.

Comment les concepteurs peuvent aider à réduire les émissions de CO2 et contribuer à une société durable ? Ou à construire des espaces publics qui permettent aux enfants de se déplacer et jouer en toute liberté et sécurité ? Cette approche coopérative a été très discutée lorsqu’une équipe de designers a collaboré avec l’Hôpital universitaire d'Oslo sur l’efficacité de leur processus de diagnostic du cancer, un projet qui a permis de réduire le temps d'attente de 12 semaines, à 7 jours.

L'Institut de design de l'École d'architecture et de design d'Oslo est aujourd'hui classé parmi les meilleurs au monde. Il y a aussi le Centre norvégien de design et d'architecture (DOGA), où vous pouvez découvrir des expositions, des conférences et d'autres événements dédiés à la promotion du design et de l'architecture qui servent une cause.

Vu par un designer norvégien

Photo of designer Kristin Five Melvær Landscape

« Je pense que les designers norvégiens ont une grande notion de liberté lorsqu’ils abordent de nouveaux projets. Notre industrie au niveau national est moins forte que celle de nos pays voisins ; si ce n’était pas le cas, elle pourrait servir de plate-forme fédératrice, certes, mais aussi imposer des limites.

Vu que de nombreux designers cherchent des partenaires en dehors de la Norvège, ils pourraient avoir tendance à protégé leur individualité, leurs  centres d’intérêts et leurs modes d’expressions, contribuant ainsi à l'expansion du jeune design norvégien ».
 

La designer Kristine Cinq Melvær, est créatrice de vaisselle, d’éclairage, de mobilier, d’objets textiles et de conception graphique.

Les icônes norvégiennes - d’hier et d’aujourd’hui

Dans les années 1960 la Norvège a découvert du pétrole dans la mer du Nord, ce qui expliquerait en partie pourquoi d’autres domaines de l'industrie norvégienne, tels que le design des produits, sont devenus moins prioritaires.

Cela dit, beaucoup d’efforts ont été mis en place ces dernières années pour y remédier. Une exposition très réussie, appelée Norwegian Icons (icônes norvégiennes), a fait le tour du monde de Tokyo à New York, exposant plus de 500 œuvres d’arts décoratifs et des meubles, réalisés entre 1940 et 1975. Parmi les designers représentés, il y avait Torbjørn Afdal, Grete Prytz Kittelsen, Tone Vigeland, Fredrik Kayser et Sven Ivar Dysthe.

Si vous voulez voir ou acheter des œuvres modernes de designers norvégiens, parmi les plus renommés d’aujourd'hui, il y a le fabricant de lampes Northern Lighting, qui s’inspire de la simplicité scandinave et du caractère toujours changeant de la lumière nordique.

Beaucoup de choses passionnantes se produisent également à la verrerie Hadeland Glassverk, un atelier connu pour la beauté de son verre soufflé et sa tradition de toujours remettre au goût du jour ses produits et ses conceptions, tout en respectant les mêmes méthodes qu'on y employait il y a 250 ans.

Le New York Times a publié un documentaire sur les talents du design norvégien en 2015, et parmi les personnages vedettes, il y avait Anderssen & Voll, la jeune céramiste Victoria Günzler, et le designer de meubles Sara Wright Polmar, ainsi que Hallgeir Homstvedt, Runa Klock et Stokke Austad.

Même si traditionnellement, de nombreux designers célèbres sont des hommes, on constate avec grand plaisir que de plus en plus de femmes designers s’imposent avec succès dans le monde de la décoration. Prenez par exemple les travaux signés par des créatrices telles que Ingrid Aspen, Kristine Bjaadal et Silje Nesdal.

Voir aussi

Your Recently Viewed Pages
Ad
Ad
Ad