NARVIK

Entre sommets et fjords

Faites défiler la page pour trouver de l’inspiration
 ou allez directement à notre page Préparez votre séjour

Contempler des paysages fantastiques, au beau milieu de la nuit, sans avoir mal aux mollets ? Oui, volontiers !

Montez à bord du téléphérique qui dessert le sommet du mont Narvikfjellet et regardez le soleil de minuit en été…

... ou les aurores boréales en hiver.

Avec l’un des plus grands dénivelés de Scandinavie et d’excellentes conditions de hors-piste, la station de sports d'hiver de Narvikfjellet est l’un des meilleurs spots de ski alpin de Norvège.

Cette station de Norvège du Nord est même, à en croire le magazine Outside Online, l’une des 10 meilleures stations d’Europe qui mérite à être connue.

Là, au-dessus du cercle polaire, la nature est votre terrain de jeu toute l’année.

Embrassez la région du regard lors d'une randonnée en famille au Verdenssvaet...

… ou gravissez le mont Stetinden avec un guide.

Ce sommet est, selon les auditeurs de la Société norvégienne de radiodiffusion, la montagne emblématique de la Norvège.

Autres activités possibles : le VTT, les sorties nature pour observer les aigles et le traîneau à chiens.

Au mois de mai, à Narvik, des sorties nature spécial chouettes sont aussi organisées sur la côte de Fjellkysten.

Autre attraction locale : l’un des plus jolis trajets en train de Norvège, la ligne d’Ofoten, qui part de Narvik. Installez-vous confortablement à bord du train et admirez le paysage. C’est tout !

Descendez à Riksgrensen et faites la route des Terrassiers en randonnée, de la frontière suédoise aux fjords de l’ouest.

Pour une version raccourcie de la randonnée, descendez à la gare de Katterat.

La ligne d’Ofoten permet de faire un voyage magique, quoique son histoire soit plutôt dramatique.

La ligne d’Ofoten a été construite pour le transport du minerai de fer depuis la Laponie, en Suède, jusqu'à Narvik, d'où il était exporté. Ce qui, à première vue, semble banal.

Mais pendant la Deuxième Guerre mondiale, la ligne d’Ofoten figurait sur la liste des points stratégiques à conquérir de l’Allemagne – afin de contrôler l’acheminement du minerai de fer.

La région qui, à l’époque, était difficile d'accès, fut envahie le 9 avril 1940 et, deux mois durant, le théâtre d'une bataille.

Aux affrontements s'ajoutèrent la rudesse météo, le terrain montagneux et le manque de provisions.

La Bataille de Narvik laissa des marques dans la région, visibles depuis le train de la ligne d’Ofoten, ou bien que l’on peut découvrir au musée de la Guerre à Narvik.

L'autre pan important de l’histoire de Narvik, c’est la culture samie.

Les Samis sont les premiers à s’être établis dans la région, où ils vivent de l’élevage de rennes depuis la nuit des temps.

Des mélopées du joik au lien puissant qui relie les Samis à la nature – la famille qui anime Njalasouka Adventures vous fera découvrir leurs traditions et culture. De même que le festival Isogaisa.

Si vous avez l’occasion, goûtez le plat sami traditionnel, le bidos, un ragoût de viande de renne et de légumes.

Sans oublier les desserts aux mûres arctiques ou « multer », en norvégien.

Passez une nuit au phare de Barøy ou dans un dôme arctique, sur le mont Narvikfjellet.

Ne quittez pas la région sans avoir rencontré les animaux de Polar Park, le zoo situé le plus au nord du monde.

Eh, oui ! Vous pourrez dorloter un loup !

Prêt pour l’aventure arctique ?

Préparez votre voyage à Narvik

 

Voir aussi

Profitez d'offres à ne pas manquer

Voici une sélection de tour-opérateurs qui se dépensent sans compter pour sublimer votre voyage.

Pages consultées récemment