Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book
Search
or search all of Norway
Kjerkfjorden, Lofoten Kjerkfjorden, Lofoten
Credits
Kjerkfjorden, Lofoten.
Photo: Tomasz Furmanek/Visitnorway.com
Campaign
Partner
Ad

Sortie kayak sous le soleil de minuit

Pagayer dans la quiétude de la mer du Nord à minuit, et se sentir couvert d’or.

Texte original en anglais : Julie Nordby Egeland

Tout est calme. Vraiment calme. C’est le milieu de la nuit, et nous longeons la côte du Helgeland en kayak. Nous traversons silencieusement le fjord, et bientôt la masse du Svartisen, second plus grand glacier de Norvège, se détache du paysage devant nous. Plusieurs milliers de tonnes de glace… Nous nous faufilons à travers le dédale dentelé des ilots pour l’admirer de plus près.

 

Le soleil de minuit se montre et illumine l’eau cristalline, répandant une lumière chaude et dorée à sa surface. « On file droit vers le soleil, dit Anne Maria Leune, notre guide. Vous allez avoir l’impression d’être couvert d’or. »

Svartisen
Credits
Svartisen.
Photo: Avani/Visitnorway.com

Credits
Svartisen.
Photo: Avani/Visitnorway.com

Besoin de silence

La manière dont l’avant d’un kayak fend l’eau, sa façon de glisser sans bruit au rythme de la pagaie, a quelque chose de vraiment hypnotique. C’est aussi le cas du kayak sur lac et sur rivière, bien sûr… Mais pagayer en mer du Nord sous le soleil de minuit, ce n’est pas une expérience que l’on oublie de sitôt.

On pourrait craindre d’être perturbé par les vagues ou par la peur de tomber à l’eau alors qu’en réalité, la nuit, au nord du Cercle arctique, la mer est incroyablement calme. Les seules vagues qui agitent la surface sont celles produites par les pagaies. « Au milieu de la nuit, il y a très peu de bateaux ou de bruits en provenance de la côte. On éprouve un sentiment de sérénité absolue, » explique Anne-Maria.

L’instructrice chevronnée de Rocks & Rivers est convaincue de l’effet thérapeutique du kayak nocturne.

« Dans notre société moderne, où que vous alliez, il y a du bruit, un brouhaha constant. Les gens mettent même un casque pour écouter de la musique en faisant leurs courses. On a besoin de silence, vraiment. Nous, dans le Nord, on cultive ce calme en mer depuis des générations », explique-t-elle.

La mer dans le sang

La marque laissée par les générations d’avant est visible depuis un kayak. De vieux villages de pêcheurs – cabanes de bois multicolores – se succèdent le long de la côte. Pendant des siècles, la morue séchée et salée quittait ces rives à destination de l’Europe, en échange de céréales et d’autres marchandises négociées à Bergen, comptoir de la ligue hanséatique. Les exportations de poissons jouent toujours un rôle clé dans l’économie norvégienne. Chaque année, la Norvège exporte ainsi pour plusieurs milliards d’euros de poisson vers l’Europe et au-delà.

Dans ce contexte, savoir maîtriser la mer (et en vivre) a toujours été crucial pour les gens du Nord. « Dans les années 50, un jeune garçon de l’île de Bolvær se rendait tous les jours à l’école en kayak, soit un kilomètre et demi aller, et un kilomètre et demi retour, aime à raconter Bjørn Erik Jansen, guide de kayak à Brønnøysund. Dompter la mer à la force du poignet, c’est dans notre sang. Cela nous a non seulement enrichis, mais ça nous a aussi donné une certaine philosophie de la vie, que nous cultivons encore aujourd’hui. »

Les agences Jansen’s et Northern Norway Adventures vous proposent de retracer le trajet que le jeune garçon effectuait en kayak, « Mais dans le calme, sans se presser. Contrairement à lui, pas besoin de se dépêcher pour le début de la classe », précise-t-on.

Kayaking, Northern Norway
Credits
Kayaking, Northern Norway.
Photo: Nordnorsk Opplevelse

Credits
Kayaking, Northern Norway.
Photo: Nordnorsk Opplevelse

Proche de la nature

Quand on pagaie sous le soleil de minuit, on comprend vite qu’un tout petit kayak permet de vivre de grande chose. L’eau a beau rester d’un calme plat, les environs, eux, le sont beaucoup moins. La plupart des excursions guidées vous permettent de découvrir des paysages variés et accidentés.

L’un de ces itinéraires, à Engavågen (à environ deux heures de route de Bodø), vous entraîne à la découverte de sublimes paysages autour des îles de Meløy. « On commence par une petite baie tranquille, pour s’habituer au maniement du kayak. Puis on évolue au large d’ilots, d’écueils, au pied de sommets pouvant aller jusqu’à 600 mètres, dans la lumière magique du soleil de minuit, » décrit Anne-Maria Leune.

« D’un kayak, on peut voir des trésors cachés qui sont invisibles autrement. Pour nous, les gens du Nord, c’est vraiment le moyen de nous rapprocher le plus possible de notre nature et c’est ce que nous essayons de faire vivre à nos visiteurs. »

Et si cela ne suffit pas, de nombreuses agences vous invitent à composer vous-même votre parcours d’aventure. Votre excursion en kayak peut se muer en camp, au cours duquel vous êtes libre de pêcher, méditer ou simplement prendre votre plus beau cliché du soleil de minuit. Avec, ça va de soi, le sommeil en option.

Kayaking, Northern Norway
Credits
Kayaking, Northern Norway.
Photo: Rocks & Rivers

Credits
Kayaking, Northern Norway.
Photo: Rocks & Rivers

Curieux marsouins

Ne craignez pas de vous sentir seul en mer, même après minuit. Vous serez sans doute escorté par un ou deux visiteurs nocturnes très éveillés. « Les marsouins sont de gros curieux, qui résistent rarement à l’envie de saluer les kayakistes, remarque Anne-Maria en riant. Les marsouins sont de petites baleines à dents. Ils ressemblent aux dauphins, le nez pointu en moins.

Si vous êtes plus sensible aux animaux à plumes, l’itinéraire d’Engavågen passe à proximité d’une aire d’aigle. « On passe en fait juste sous leur nid. C’est plutôt sympa », commente Anne-Maria.

Pour notre guide, cela ne fait aucun doute, le kayak est le meilleur moyen d’apprécier la clarté du soleil de minuit. « En kayak, on savoure pleinement le soleil de minuit, c’est vraiment différent. Le kayak vous donne accès à des trésors cachés que vous ne pourriez voir d’aucune autre façon. »

Y a plus qu’à… kayaker !

Les 3 meilleurs endroits pour apprécier le soleil de minuit :

Engavågen : pour pagayer tranquillement au pied du glacier Svartisen et parmi les îlots dentelés de Meløy.

Tromsø Villmarkssenter : propose des formules camping kayak et des excursions nocturnes au large de Kvaløya (l’île aux baleines).

Svaldbard : escale sur la grève au pied des montagnes vertigineuses sur le flanc est de l’Adventfjorden.

Invitation au voyage en Norvège du Nord

Canoë kayak en Norvège du Nord

×

Voir aussi

Your Recently Viewed Pages
Ad
Ad
Ad