Dynamic Variation:
Offers
x

There was not an exact match for the language you toggled to. You have been redirected to the nearest matching page within this section.

Choose Language
Toggling to another language will take you to the matching page or nearest matching page within that selection.
Search & Book Sponsored Links
Search
or search all of Norway
A person standing on Trolltunga facing the Ringedalsvatnet lake
Trolltunga and the Ringedalsvatnet lake.
Photo: Till Hanten / Destination Hardanger Fjord
Campaign
Course
Event
Partner
Media
Meetings
Travel Trade

Addie Minnis, une jeune Américaine habituée à voyager, s’aventure dans la nature en Norvège avec excès de confiance. Les choses auraient pu très, très mal finir.

« J'étais la personne la moins préparée qui soit à me rendre dans la région du Hardangerfjord, en Norvège. J'ai fait tout l’inverse de ce que l’on attend d'une personne qui se lance dans cette randonnée de 23 km de pur émerveillement.

Ainsi Addie Minnis, jeune Américaine de 23 ans, commence-t-elle à raconter sa marche dans l’emblématique Trolltunga.

Le Trolltunga est l'un des belvédères naturels les plus étonnants de Norvège, une falaise en saillie caracolant à près de 1 100 mètres au-dessus du niveau de la mer. Cependant, le Trolltunga se gagne au prix d'une marche exigeante, et chaque année ont lieu des opérations de sauvetage de randonneurs en péril.

Addie ignorait cela. Elle s’est lancée à l’aventure sans se renseigner correctement, après avoir vu un magnifique cliché du Trolltunga sur le site de partage d'images Pinterest. Après tout, elle était jeune, sportive, et partait en compagnie de deux jeunes hommes qui avaient eux aussi vu du pays. Alors, qu’est-ce qui aurait pu mal tourner ?

« J'aurais dû m’informer davantage. Nous aurions pu anticiper les changements météo et les difficultés qui ont jalonné notre marche », reconnaît Addie.

« J’ai cru que j’allais mourir ».

Trolltunga
Trolltunga.
Photo: Addie Minnis

L'une des plus grosses erreurs commises par nos trois voyageurs concerne leur tenue, uniquement adaptée aux conditions météo au moment du départ. Ils n'ont pas imaginé à quelle vitesse le temps pouvait se modifier, ni les changements météo qui se produisent à plus haute altitude.

L'autre erreur concernait le port de chaussures inadaptées. Addie portait des bottes en caoutchouc qu’elle avait l’impression de perdre à tout moment. Ses compagnons portaient des chaussures de course. Aucun d’entre eux n’avait de chaussures de randonnée.

« Je m’attendais à une randonnée facile de deux heures. Au final, cela a été une excursion précipitée, dangereuse, qui aurait pu s'achever par une hypothermie ou la mort », écrit la jeune femme.

Bien qu’ayant été avertis des difficultés posées par la pluie et le brouillard, Addie et ses amis voulaient prouver qu’ils étaient capables d'atteindre la falaise et rentrer avant le coucher du soleil – et ce, en dépit des mises en garde sur leur départ tardif.

Dans des conditions difficiles, il faut parfois jusqu'à 10 heures pour boucler la randonnée, soit bien plus que les deux heures envisagées.

Des chaussures glissantes, la fatigue et un manque de nourriture ont gâché l’excursion. Mais cela n’est encore rien, à côté du froid glacial.

« Là, j'ai eu vraiment peur. Je n’avais jamais été proche de l’hypothermie, et j’ai cru que j’allais mourir. Quand on en vient à ne plus sentir ni ses doigts, ni ses orteils, alors on réalise que l’on est tout, sauf invincible. Pendant un court moment, j’ai cru que j’allais avoir des lésions permanentes, mais j’ai eu la chance de m’en sortir sans casse », ajoute Addie.

Elle espère néanmoins avoir de nouveau l’occasion de se rendre dans le Trolltunga. Mais la prochaine fois, elle se préparera correctement.

« Je vais revenir en Norvège, c’est absolument certain. Je dis toujours à mes amis et à ma famille que c’est mon endroit du monde préféré, et je les encourage à s'y rendre. »

Trolltunga
Trolltunga.
Photo: CNES / Airbus / Bleed / Google Earth

Du personnel de sécurité est généralement présent dans le parking pour vous aider à vérifier que votre équipement est adapté à une randonnée aussi exigeante. Malgré cela, les équipes locales de sauveteurs interviennent chaque année à plusieurs reprises. Parmi les opérations de sauvetage les plus dramatiques enregistrées à ce jour, citons une maman partie avec son fils d'un an dans un porte-bébé. Lorsqu’on les a retrouvés, tous deux avaient des engelures.

Au cours de ces dernières années, le nombre de randonneurs a considérablement augmenté dans le Trolltunga.

Veuillez noter que celui-ci est généralement ouvert à la randonnée de mi-mai à mi-septembre, mais pas en hiver.

Your Recently Viewed Pages

Retour en haut de page