Dynamic Variation:
Offers
x

There was not an exact match for the language you toggled to. You have been redirected to the nearest matching page within this section.

Choose Language
Toggling to another language will take you to the matching page or nearest matching page within that selection.
Search & Book Sponsored Links
Search
or search all of Norway
Gay couple Dag Terje Solvang and Bent Høie about to go hiking with pride in the mountains in Troms, Northern Norway
Dag Terje Solvang & Bent Høie.
Photo: Marius Dalseg
Campaign
Course
Event
Partner
Media
Meetings
Travel Trade

L'étincelle magique pourrait bien se produire au cours d'une randonnée en Norvège, surtout si vous portez le bonnet vert des célibataires ou le nouveau bonnet arc-en-ciel aux couleurs de la communauté LGBT. Dag Terje Solvang, président de l’Association norvégienne de randonnée pédestre (DNT) et gay, nous dit tout sur le flirt et la rando.

« Je trouve que la nature offre un cadre idéal pour tomber amoureux », affirme Dag Terje Solvang, secrétaire général de l’Association norvégienne de randonnée pédestre (DNT) « Pour moi, c’est un cadre “durable” dans la mesure où l’on se fait une meilleure idée des gens en montagne que dans un bar, et que la randonnée offre une alternative bienvenue aux applis de rencontres classiques. Et puis, vous avez plus de chances de rencontrer une personne qui partage votre intérêt pour un mode de vie sain. »

Le nouveau bonnet arc-en-ciel de la DNTregnbuela en norvégien –, aux couleurs de la communauté LGBT, s'arrache déjà comme des petits pains. Pour beaucoup, il symbolise l’inclusion et la liberté d’expression dans la nature. Le couvre-chef succède au très populaire singellua ou « bonnet des célibataires » de couleur verte, qui a été un gros hit parmi les randonneurs qui ne sont pas en couple. D'ailleurs, une nouvelle version du bonnet vert est sortie : rouge à l’intérieur, il est réversible et permet de mettre à jour son statut dès que l’on rencontre l'amour sur les sentiers de montagne.

Dag Terje Solvang
Dag Terje Solvang.
Photo: Monica Langen

Dag Terje, qui est marié au ministre de la Santé norvégien Bent Høie, pratique assidument la randonnée en montagne depuis de nombreuses années. D'après son expérience, les couples de même sexe sont salués par un sourire où qu'ils aillent et sont bien accueillis, quel que soit leur lieu de séjour en montagne. En Norvège, les gens sont généralement très tolérants envers les personnes de même sexe qui affichent leur relation. La Scandinavie est très connue pour son ouverture d’esprit et les bonnets des fiertés illustrent la manière dont la société norvégienne va plus loin que ses voisins. »

Les groupes de randonnée LBGTQ

« Le bonnet arc-en-ciel a mis un peu de sel dans la randonnée nature. Si vous souhaitez marcher avec des gens dont vous partagez les centres d’intérêt, vous avez la possibilité de joindre des groupes organisés. Les deux groupes les plus connus sont le Fjellgruppen, pour les hommes qui aiment les hommes qui aiment la montagne, et Turlag pour les lesbiennes. Par ailleurs, l’Association norvégienne de randonnée pédestre organise des randos ouvertes à tous, sans discrimination », déclare Dag Terje, avant d'ajouter que « marcher pour faire des rencontres amoureuses est de plus en plus tendance en Norvège. En août 2018, la DNT a organisé #helenorgedaterute, que l’on pourrait traduire par "la nature, site de rencontres de tous les Norvégiens", et a même rédigé quelques règles pleines d'humour sur comment draguer en randonnée – les fjellsjekkeregler.

« La psychologue transgenre Silje-Håvard Bolstad l'a résumé tout simplement : “En montagne, on se fiche de votre genre.” Quant à notre reine Sonja, elle a déclaré que lorsque l’on est en montagne, l’important, c’est là où on pose le pied, alors on laisse ses soucis en bas, dans la vallée. », renchérit Dag Terje.

En tous les cas, l’Association norvégienne de randonnée pédestre s’appuie sur une large base d'adhérents, plus de 320 000, en forte augmentation chez les jeunes. En fait, la branche jeunesse de la DNT est l’association la plus plébiscitée par les jeunes, après le football.

Les fêtes des fiertés en montagne

Le port du bonnet arc-en-ciel peut certes contribuer à de nouvelles rencontres amoureuses, mais le couvre-chef est également très populaire dans les nombreuses fêtes et manifestations LGBT organisées en altitude, comme Vinje Pride qui a lieu dans le Jotunheimen chaque été. « En Norvège, il y a maintenant une fête des fiertés dans le moindre petit village, c’est absolument fantastique », s’enthousiasme Dag Terje.

Mais attendez une minute. Nos randonneurs et nos randonneuses tout dégoulinants de transpiration sont-ils aussi sexy que ça ?

« D'accord, ils ont chaud et ils transpirent, mais en même temps, les sous-vêtements utilisés pour le sport mettent en valeur les formes. Ça aide. D'ailleurs, s’esclaffe Dag Terje, les refuges de l’Association norvégienne de randonnée pédestre sont sans doute les seuls endroits où personne ne tique si quelqu’un prend place à table en sous-vêtement !

« En Norvège, on dit souvent que randonner en pleine nature est bon pour la santé. Trouver un amoureux ou une amoureuse, c’est aussi bon pour la santé. »

The gay couple Eystein Opdøl and Jan Håvard Knee are the hosts at Renndølsetra, Innerdalen
The gay couple Eystein Opdøl and Jan Håvard Knee are the hosts at Renndølsetra, Innerdalen.
Photo: Thomas Rasmus Skaug / Visitnorway.com

    Les 3 conseils rando de Dag Terje :

  1. 1. À l’est de Stavanger

    Hunnedalen – Tomannsbu – Støle – Kvitlen – Stavtjørn

    « Un parcours inoubliable tout près de l’endroit où nous avons notre chalet privé. Il suit le cours protégé du Bjerkreim, avec des coins de nature intacts et des monuments historiques. »

  2. 2. Au sud-ouest de Trondheim

    Trollheimen

    « De Gjevilvassdalen à Innerdalen, Storlidalen, Jøldalen et Folldalen, vous traversez un paysage de carte postale après l’autre. Pour beaucoup de randonneurs, ce sont certaines des plus belles vallées norvégiennes. »

  3. 3. Troms

    Fiskefjorden – Haakonsbu/Hinnøya

    « Haakonsbu se trouve dans le superbe Johnsheimen, région reine pour la pratique des sports nature, sur l’île d’Hinnøya dans le comté de Troms. »

Le code du flirt en montagne

1. Ne pas forcément se préparer à l’avance. Il suffit de pratiquer !

2. Informer la personne qui fait battre votre cœur de l’itinéraire prévu. C’est le meilleur moyen de la recroiser.

3. Respecter le code couleur des bonnets. Le bonnet vert signifie « célibataire », le bonnet rouge signifie « en couple », le bonnet orange signifie « susceptible de considérer toute proposition » et le bonnet arc-en-ciel signifie LGBTIQ+.

4. Choisir une fenêtre météo défavorable, histoire de passer une journée de plus sur place et multiplier vos chances de rencontrer l’heureux élu ou l’heureuse élue.

5. Penser à emporter plein de petits grignotages à partager. Le cœur se conquiert aussi par l’estomac.

6. S’informer auprès de flirteurs et flirteuses en montagne ayant plus d’expérience.

7. Se munir d’une carte et d’une boussole, de manière à pouvoir demander à une âme généreuse comment s’en servir.

8. Ne pas randonner en solo, inviter autrui à se joindre à vous.

9. Faire demi-tour s'il le faut, et n’avoir aucune honte à demander le 06 de la personne qui vous accompagnait.

10. Ne pas être avare en sourires et en rires – y compris, si c’est vraiment nécessaire, en cas de mauvaises vannes.

Le code du flirt en montagne est une adaptation du Code norvégien de la montagne.

Les fiertés en montagne

Your Recently Viewed Pages

Retour en haut de page