Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book Sponsored Links
Search
or search all of Norway
Budsjord Budsjord
Budsjord.
Photo: pilegrimsleden.no
Campaign
Course
Event
Partner
Media
Meetings
Travel Trade

Dernière halte avant le massif du Dovrefjell. Poussez la porte de la ferme de Budsjord, dans la vallée de Gudbrandsdalen, comme le font les pèlerins depuis le Moyen Âge – et laissez-vous tenter par des tacos au renne !

Parcourir un itinéraire de pèlerinage, c’est un peu parcourir l’histoire de la Norvège. En chemin, vous ferez une découverte culturelle après l’autre. La ferme des pèlerins de Budsjord est l'une de celles-ci.

Lorsque l’architecte Erik Langdalen racheta Budsjord en 2012, il retrouva le paradis de son enfance. Son grand-père avait grandi tout près d'ici, et tous deux faisaient souvent un saut à la ferme pour boire le café, l’après-midi. D’ailleurs, Erik se trouvait à cette même table, dans la cuisine, lorsqu'il apprit que la ferme était à vendre – mais pas à n'importe qui. L'acheteur devait avoir un lien avec la ferme.

Budsjord

Budsjord.
Photo: pilegrimsleden.no

Budsjord est une ferme unique, composée de multiples habitations et bâtiments qui ont défié les ans.

« La ferme a été en activité jusqu’en 1958, explique Erik. Lorsque nous avons repris les rênes, elle était pratiquement telle qu’elle avait été à la fin du 19e siècle, avec tout le matériel ayant servi à l’exploitation au fil des ans. Tout a été soigneusement entretenu. »

Un lieu d'accueil pour les pèlerins

Comme autrefois, cette ferme historique est le dernier refuge avant d’entamer la rude traversée du massif du Dovrefjell. Les précédents propriétaires des lieux se sont mis à y organiser des événements locaux, en plus d'héberger les pèlerins, en 1995.

Erik a restauré plusieurs des bâtiments de la ferme avec l’aide d'artisans locaux et plusieurs formules d'hébergement sont désormais proposées. Vous pouvez réserver une confortable chambre double ou bien dormir dans votre sac de couchage, dans le dortoir des pèlerins.

Des échanges animés

« Un pèlerin, ce n’est pas un hôte comme un autre. Il possède un certain calme, constate Erik.

Le pèlerinage tend à plonger les marcheurs dans la réflexion. Après une longue marche, ils apprécient ce qui semble souvent aller de soi : un bon repas, une douche bien chaude et un lit confortable.

Ils viennent d'horizons et de pays variés, et les échanges fusent souvent autour de la table. »

Concerts et expositions

Pour faire de Budsjord un lieu vivant autant pour les invités que pour les gens du coin, Erik y organise des expositions et des concerts. Il s’est aussi lancé dans un grand projet visant à photographier et enregistrer tout ce qui se passait sur la ferme, dans l’idée de transformer la grange en musée.

Erik enseigne à l’École d'architecture et de design d’Oslo et amène souvent des étudiants à Budsjord pour leur faire découvrir les traditions locales en matière de construction.

Budsjord

Budsjord.
Photo: pilegrimsleden.no

Une cuisine raffinée

Erik collabore étroitement avec des producteurs locaux  afin de concocter des plats à forte coloration locale.

« Bien manger est essentiel à Budsjord, déclare Erik. Qu’il s'agisse du petit déjeuner, de la soupe des pèlerins ou des gaufres à la crème aigre pris sur la table tout en longueur du bâtiment “Sørstuggu” ou que l'on reçoive un groupe de  25 personnes à “Nordstuggu”.

Notre chef Eva est originaire de Dovreskogen et connaît très bien les traditions gastronomiques du village. Nous collaborons aussi avec le chef Håkon Magne Skjøren de Folldal, et nous avons plaisir à proposer des menus à base de produits locaux. »

Tacos de renne et vin de Toscane

Lors de notre séjour à Budsjord, on nous a servi des tacos à la viande de renne, accompagné d'un vin de Toscane.

« Ça peut paraître bizarre de manger des tacos ici. Mais en fait il s'agit d'un plat typique de Dovre, appelé Morr », explique Erik en souriant.

Les tacos sont à base de viande de renne, que l’on a fait revenir avec des oignons et des pommes de terre, avant de rouler le tout dans une galette, la lefse, accompagnée de crème aigre. Servis sur de superbes assiettes à motifs bleus, ce sont de loin les meilleurs tacos que nous ayons jamais mangés.

La sécurité en montagne

Revenez randonner un autre jour

Avant de partir en randonnée dans les montagnes norvégiennes, il est préférable de vous familiariser avec le Code de montagne norvégien. Le code s'applique toute l'année et vous permet d’être préparé s’il vous arrive quelque chose d’inattendu lors d'une expédition.

  1. Planifiez votre excursion et confiez votre itinéraire à quelqu'un.
  2. Adaptez le chemin choisi à votre expérience et votre forme.
  3. Tenez compte des conditions météo et des risques d'avalanche.
  4. Préparez-vous au mauvais temps et au gel, même sur de courtes distances.
  5. Emportez l'équipement requis pour votre sécurité et celle des autres.
  6. Choisissez des sentiers sûrs. Attention aux avalanches et à la glace.
  7. Utilisez une carte topographique et une boussole.
  8. N’ayez pas honte à faire demi-tour quand il est encore temps.
  9. Gardez vos forces et cherchez un abri quand vous en avez besoin.

En savoir plus sur le Code norvégien de la montagne ici.

Your Recently Viewed Pages

Retour en haut de page