Dynamic Variation:
Book
Choose Language
Search & Book
Search
or search all of Norway
Video Thumbnail - vimeo - Siv Øyunn Kjenstad Video Thumbnail - vimeo - Siv Øyunn Kjenstad Siv Øyunn Kjenstad
Video Thumbnail - vimeo - Siv Øyunn Kjenstad Siv Øyunn Kjenstad
Credits
Siv Øyunn Kjenstad.
Photo: Bleed / Fantefilm / Innovation Norway

Øyunn

muteplay/pauseplay/pause
Campaign
Partner
Media
Meetings
Travel Trade

Pour célébrer le cent cinquantième anniversaire de la pièce de théâtre Peer Gynt écrite par Henrik Ibsen, quatre jeunes artistes norvégiens ont remis au goût du jour la partition qu’Edvard Grieg avait spécialement composée pour elle.

Groovy Grieg

Øyunn est le nom de scène de la batteuse, chanteuse et compositrice Siv Øyunn Kjenstad. Mélodie claire et rythmique impeccable sont la marque de fabrique de cette jeune chanteuse inspirée. Pour le morceau « For a moment » qu’elle a composé dans le cadre du projet, elle chante et joue de tous les instruments. Lorsqu'elle se produit sur scène, Øyunn s'entoure de musiciens ou joue en solo. C'est actuellement l'une des batteuses les plus en vue du pays, appréciée pour son groove inimitable et solide, qu’elle sait adapter aux musiciens qui l'entourent pour créer un son dynamique et vivant.

« Peer Gynt, j'ai l'impression que dès que quelque chose tourne mal, il prend la fuite. »

La jeune Oslovienne a voyagé dans le monde entier aux côtés du musicien de jazz Bugge Wesseltoft et a également collaboré avec de nombreux grands noms de la pop et du jazz. Elle aborde des styles musicaux variés en leur ajoutant sa touche personnelle et insouciante.

Cette année, Øyunn travaille sur une commande pour Oslo World. En 2015, son groupe a été élu « groupe de l'année » par le journal norvégien Dagsavisen.

Siv Øyunn Kjenstad Siv Øyunn Kjenstad
Credits
Siv Øyunn Kjenstad.
Photo: Kjell Ruben Strøm

Quelle a été ta réaction lorsqu'on t'a demandé de participer à ce projet ?
— J'ai tout de suite aimé l’idée. Sur le plan musical, ça a été une expérience passionnante et j'aime bien utiliser la vidéo.

Pourquoi as-tu choisi d'interpréter la Danse d’Anitra ?
— Par ce que c'est ce morceau qui me parlait le plus. On le retient bien, et en même temps, on ne l'a pas trop entendu. Avec ce projet, je me suis encore plus intéressée au personnage de Peer Gynt. Il incarne la réaction de la fuite, que l'on a tendance à prendre lorsque les choses commencent à mal tourner. C'est le point de départ du texte que j'ai écrit pour la chanson « For a Moment ».

Que savais-tu de Peer Gynt ?
— Je connaissais la première réplique de la pièce : « Peer, tu mens ! » Et je connaissais les grandes lignes de l'intrigue. Mais en fait, je n'ai vu la pièce pour la première fois que cet été. J'ai adoré. Ce personnage est tellement intéressant. Je crois qu'il cherche simplement le bonheur, et qu'il aurait fait d'autres choix en d'autres circonstances. Bien que cette pièce ait été écrite il y a 150 ans, elle est toujours d’une extrême modernité.

Est-ce que tu connaissais la musique d'Edvard Grieg avant de te lancer dans le projet ?
— J'apprécie sa musique, que j'ai pu écouter dans des contextes variés, depuis très longtemps. Par bien des aspects, elle est très visuelle et intemporelle. Ses mélodies se retiennent bien. Edvard Krieg a vraiment laissé sa patte musicale sur ses œuvres. On les reconnaît tout de suite.

Si tu recevais la visite d'amis étrangers et devais leur recommander trois sorties culturelles, quelles seraient-elles ?
— Juste trois ? Il y a plein de supers événements à Oslo... De la danse au théâtre, en passant par les clubs qui organisent des concerts – depuis les très grandes salles comme Oslo Spektrum et Sentrum Scene/Rockefeller aux plus modestes comme Nasjonal Jazzscene, Riksscenen, Cafeteatret, Blå et toute une myriade de petits clubs. Je les emmènerai voir un bon festival, peut-être le Vossajazz, à Pâques. Il a une très bonne programmation, et en plus, pendant la journée, on peut faire du snowboard et profiter d'un concert en pleine montagne.

Dans quel coin de la Norvège puises-tu ton inspiration ?
— J'adore Oslo, mais je trouve mon inspiration partout en Norvège. Par exemple, dans le train du Bergensbanen ou en Norvège du Nord. Tromsø est une ville vraiment cool. Elle possède une atmosphère urbaine, une vie culturelle géniale et pourtant, où que l'on soit dans la ville, on peut sentir la fraîcheur de l'air marin. Je suis aussi très attirée par des endroits comme Inderøya dans le Trøndelag, Trondheim, Voss, Bergen et Oppdal.

C'est comment d’être une artiste en Norvège, en 2017 ?
— Je suis vraiment contente de ma vie de musicienne et de batteuse, ici. La Norvège sait apprécier la valeur de la culture. Si l'on veut percer comme musicien, il faut persévérer et montrer que l'on peut progresser en sachant prendre des risques. Personnellement, j'ai trouvé les bons outils, qui m'ont permis d'exploiter au maximum mes capacités physiques et créatives. Je médite et pratique le Timani (coordination musculaire destinée aux musiciens).

Écoutez « For a moment » d’Øyunn

Siv Øyunn Kjenstad Siv Øyunn Kjenstad
Credits
Siv Øyunn Kjenstad.
Photo: Innovation Norway
PLAY VIDEO
L'anniversaire de Peer Gynt

Le Peer Gynt d’Henrik Ibsen a été publié en 1867, mais n’a été créé sur scène que neuf ans plus tard, au théâtre de Christiania. Depuis lors, de nombreuses versions de la pièce ont été montées et jouées dans le monde entier, et ont remporté un succès qui ne s’est jamais démenti.

La représentation jouée chaque année en plein air dans le cadre du Gålåvatnet de Gudbrandsdalen est toujours très appréciée des amateurs.

Si vous souhaitez vous instruire sur la vie du dramaturge et de son œuvre, rendez-vous au musée Ibsen d'Oslo.

Demandez le programme

Le contraste entre la nature et nos modes de vie modernes est une source inépuisable d'inspiration pour la jeune génération norvégienne. Parcourez notre agenda et profitez de votre séjour en Norvège pour faire de belles découvertes culturelles.

Your Recently Viewed Pages
Ad
Ad
Ad
Ad