Dynamic Variation:
Norway Now
Choose Language
Norway Now
This social element is not currently supported on the China site. This warning will not show on the front end.
Search
Andøya Andøya
Credits
Andøya.
Photo: Marten Bril / seasafariandenes.no
Campaign
Partner

Voyage au cœur de la nature

En Norvège, vous aurez la chance de pouvoir observer de près une pléiade d’animaux surprenants, dans leur habitat naturel. Approchez les baleines et les crabes royaux, ou bien aventurez-vous sur les traces du dernier rescapé de l’ère glaciaire : le bœuf musqué.

Selon Lonely Planet, la Norvège est le dernier sanctuaire de certaines des espèces animales les plus intrigantes de la planète. À l’époque pré-Internet, certains touristes espéraient encore, en arrivant ici, croiser un ours blanc au détour d’une rue (en fait, on en trouve uniquement dans le Svalbard). En revanche, si vous vous aventurez dans les contrées sauvages, vous pourriez bien apercevoir un orignal, un renne ou encore un aigle-pêcheur à queue blanche.

Pour ceux qui aiment les formules organisées, des safaris d’observation des baleines, bœufs musqués ou crabes royaux sont organisées à proximité de la frontière russe. Il existe également plusieurs îles protégées qui offrent d’excellents sites d’observation aux ornithologues, comme par exemple l’archipel de Vega en Norvège du Nord ou Runde, sur la côte ouest du pays.

Gjesværstappan, North Cape
Le cap Nord
Asgeir Helgestad/Artic Light AS/visitnorway.com
Sea Eagle taking off at Andøya
Andøya
Marten Bril / nordnorge.com
Musks in Rondane Dovre
Dovre
CH - Visitnorway.com
Girl with king crab, Kirkenes
Kirkenes
Terje Rakke/Nordic Life - Visitnorway.com

Souvenir fort de l’ère glaciaire

Le parc national de Dovrefjell est le seul endroit de Norvège, et l’un des rares au monde, où l’on puisse observer le bœuf musqué. En été, de juin à septembre, des excursions avec guide sont organisées et vous garantissent de rencontrer ce mastodonte hirsute d’une demie-tonne.

Le bœuf musqué, rescapé de l’ère glaciaire, n’est pas agressif tant que vous gardez vos distances. Par souci de sécurité et pour le bien-être des animaux, la distance recommandée est d’au moins 200 mètres.

S’il peut paraître massif et maladroit avec son poids oscillant entre 225 et 400 kilos, il n’en est pas moins un très bon sprinteur, capable d’atteindre 60 kilomètres à l’heure.

La saison des géants

Les baleines. Chaque année, les côtes norvégiennes reçoivent la visite de ces géants de l’océan qui fascinent tant touristes et habitants. C’est au large des îles Vesterålen qu’on a le plus de chances de les apercevoir.

L’espèce que l’on voit le plus fréquemment en été est le cachalot, mais avec de la chance, vous pourrez aussi observer des dauphins pilotes, petits rorquals, baleines à bosse, dauphins et orques.

Si vous décidez de faire une sortie en bateau pour observer les baleines, vous serez gratifié par des paysages grandioses, un grand bol d’air frais et la découverte d’un cadre naturel qui vous marquera à jamais.

Voir les baleines de près

Pêche et saveur monstre

Retrouvez-vous nez à nez avec un crabe royal écarlate dans la mer de Barents, au large du comté de Finnmark. Puis dégustez-le.

Si vous possédez votre certificat de plongée sous-marine, vous pourrez vous joindre aux plongeurs professionnels chargés de la pêche, mais la plupart des gens se contentent d’admirer la prise de ces gigantesques crustacés depuis la rive ou du bateau. Le crabe royal peut mesurer jusqu’à deux mètres d’une pince à l’autre et peser jusqu’à 15 kilos, avant de finir dans une marmite d’eau bouillante.

Les repas qui suivent ces sorties en mer sont de véritables festins : viande de crabe sur tartine de pain, accompagnée d’une petite sauce maison et, pour les amateurs, d’un verre de vin.

Le paradis des ornithologues

Des régions montagneuses comme Dovrefjell et Rondane, le Trondheimsfjord, les îles de Vega et Runde, Lierne et le parc de Børgefjell, Pasvik et le Varangerfjord sont quelques-unes des nombreuses destinations norvégiennes connues des passionnés d’oiseaux du monde entier.

À l’ouest du pays, vous pourrez admirer plongeons (gaviidés) et grèbes (podicipitidés) ainsi qu’oiseaux aquatiques (ansériformes) et échassiers (charadriiformes).

Dans les reliefs, vous pourrez observer des pluviers guignards (charadrius morinellus), phalaropes à bec étroit (phalaropus lobatus), alouettes hausse-col (eremophila alpestris), gorgebleues à miroir (luscinia svecica), bruants lapons (calcarius lapponicus), bruants des neige (plectrophenax nivalis) et, avec de la chance, des chouettes harfangs (bubo scandiacus).

Dans le Finnmark, vous pourrez admirer des espèces arctiques à proprement parler, tels l’eider de steller (polysticta stelleri), l’eider à tête grise (somateria spectabilis), le guillemot de Brünnich (uria lomvia) et le pipit à gorge rousse (anthus cervinus).

La Norvège du Nord possède la plus grosse population d’aigles-pêcheurs à queue blanche d’Europe. De là, l’espèce s’est propagée à la majeure partie du littoral norvégien. On en a même prélevé quelques individus pour tenter de repeupler les côtes écossaises.

Sortie d’observation de l’aigle-pêcheur à queue blanche :

Le top des excursions selon Tripadvisor

Choix d’excursions pour observer les animaux

Inutile d’attendre d’être en Norvège pour découvrir ce que vous aimeriez y faire.

×

En savoir plus

Your Recently Viewed Pages
Ad
Ad
Ad